Le 19 décembre, la Douma, la chambre basse du Parlement russe, examinera en première lecture, une proposition de loi visant à interdire la «propagande» de l’homosexualité.

«Depuis un an que des lois similaires sont appliquées dans certaines régions, on constate qu’en pratique, elles sont utilisées pour persécuter les dissident-e-s, et non pour protéger les enfants», s’indigne Igor Kochetkov, président du LGBT Network.

JUMELAGES
L’une des régions évoquées est Saint-Pétersbourg, qui vient de se voir signifier la probable suspension de son jumelage avec Venise, qui marche sur les traces de Milan. Turin envisagerait de faire de même.

Parmi les autres villes jumelées à Saint-Pétersbourg, Bordeaux, Nice et Le Havre. La première fête d’ailleurs cette année ses 20 ans de coopération avec la ville russe et son maire, Alain Juppé, s’y rend demain, à l’occasion du Forum de la Jeunesse. Il doit notamment rencontrer Georgy Poltavchenko, gouverneur de Saint-Pétersbourg. L’éventualité d’une suspension du jumelage sera-t-elle évoquée? Probablement pas. La question a pourtant été soulevée à plusieurs reprises par Matthieu Rouveyre, conseiller municipal socialiste de Bordeaux et membre du conseil d’administration de la LGP Bordeaux.

Photo InvictaHOG

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis