[mise à jour, 6 décembre, 15h27] Ajout de la réaction de la section du Parti socialiste (PS) français de Bruxelles.

Surprise, lundi 3 décembre, pour les Français-es de Belgique: dans leur boite mail, un message de Jean-Jacques Rateau (photo), élu à l’Assemblée des Français de l’Étranger sur la liste PS-PRG-EELV-PSE. De gauche, donc.

«UN LOBBY PARTICULIÈREMENT ACTIF»
«Élu depuis 30 ans à l’Assemblée des Français de l’Étranger où je représente les Français de Belgique, j’ai décidé de vous faire part de ma position sur le projet de loi gouvernemental faussement intitulé “le mariage pour tous”, leur annonce-t-il. Poussés par un lobby particulièrement actif, certains essaient de vous convaincre que ce projet a reçu le soutien unanime des forces de gauche et que, de toute façon, il est tacitement accepté en France par l’opinion publique. Sachez qu’il n’en est rien et que délibérément le gouvernement s’engage dans un combat au risque d’opposer les Français les uns aux autres sans être sûr de l’emporter.»

Jean-Jacques Rateau évoque ensuite la «Manif pour tous» du 17 novembre – «à laquelle les organisateurs avaient espéré intéresser près de 10000 manifestants, en a mobilisé plus de 200000 à Paris», affirme-t-il, alors que la police a compté 70000 participants tandis que l’organisation en revendique 100000 – avant d’appeler à rejoindre les manifestations contre le projet de loi à Lille le 8 décembre et à Paris le 13 janvier (aux côtés de l’UMP et de Civitas). Des cars convoieront les manifestant-e-s de Bruxelles à Lille le 8 décembre, pour s’inscrire il fait écrire à… Hélène Rateau.

«RÉALITÉ BIOLOGIQUE DE L’ESPÈCE HUMAINE»
Une lettre, à en tête de l’Assemblée des Français de l’étranger (ci-contre), accompagne le message, dans laquelle le conseiller développe ses arguments contre le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. «Des sondages tendancieux essaient de convaincre l’opinion que ce projet serait acceptable par une majorité de Français, écrit-il. En fait, il a été conçu pour satisfaire les vœux d’une minorité au risque de dresser les Français les uns contre les autres. De plus, il va à l’encontre de la réalité biologique de l’espèce humaine et menace les fondements de la famille (un père, une mère, des enfants).»

«Enfin et surtout, s’il était voté, il déstabiliserait les enfants concernés dans leur recherche de repères.»

Afin que «chacun puisse se prononcer en conscience selon ses convictions personnelles, que celles-ci soient de nature philosophique, religieuse ou politique», Jean-Jacques Rateau exige que le vote au Parlement ait lieu à bulletin secret et qu’un référendum soit organisé «si nécessaire» (il ne précise pas les conditions de cette nécessité).

UNE RÉPONSE POINT PAR POINT
Choqué-e-s de recevoir un tel message, de nombreux/ses Français-es du Benelux ont fait part de leur indignation à leur député, le socialiste Philip Cordery. Qui a, à son tour, adressé une lettre à Jean-Jacques Rateau (ci-contre). «J’estime qu’une démocratie moderne se doit de reconnaître les mêmes droits à tous les couples quelle que soit leur orientation sexuelle, dit-il. C’est une priorité de mon mandat.»

«Nous vivons en Belgique dans un pays qui a légiféré sur la question il y a plus de dix ans. La société belge n’est en rien “destabilisée” et cette nouvelle égalité est maintenant ancrée dans la société. inspirons-nous là du modèle belge.»

Il va plus loin: «Ce qui m’a profondément choqué dans votre courrier c’est à la fois la logique que vous développez et la forme que vous utilisez». Et entreprend de répondre point par point. Le risque de dresser les Français-es les un-e-s contre les autres? «Les Français ont tranché en mai et juin derniers.» Le risque de déstabilisation des enfants? «Tout montre que [les enfants de familles homoparentales] ne développent ni plus ni moins de problèmes» que les autres. Le point de vue des responsables religieux?

«Laissez-moi vous rappeler que la France est un pays laïc et que la loi de la République ne répond pas aux impératifs religieux quels qu’ils soient.»

La «réalité biologique de l’espèce humaine»? «Au-delà de la connotation historique troublante, de tels propos pseudo-scientifiques ne font qu’attiser le rejet et la haine.»

Philip Cordery enfonce ensuite le clou sur la forme: «Vous prévaloir de votre qualité d’élu à l’Assemblée des Français de l’étranger et d’homme de gauche pour écrire cette lettre à l’ensemble des Français est une faute».

UNE POSITION «MARGINALE» ET «SCANDALEUSE»
Sur son site, l’association Français de Belgique-ADFE rappelle qu’elle est «est en faveur du mariage pour tous et du droit à l’adoption pour les couples homosexuels» et «condamne» la lettre de Jean-Jacques Rateau. «La position de M. Rateau est tout à fait marginale parmi les membres de notre association, indique-elle. Elle est aussi scandaleuse. Mouvement laïc, respectueux de tous les cultes, nous estimons toutefois que l’Église n’a pas à décider de ce que doit être une famille « normale ». Il n’est pas prouvé que la famille idéale décrite par M. Rateau garantisse l’équilibre des enfants».

Soulignant qu’elle «examine les suites à donner à la lettre de Jean-Jacques Rateau ainsi que les positions qu’il pourra occuper à l’avenir au sein de notre association», l’organisation précise: «Nous serons à Paris le 16 décembre pour manifester en faveur du mariage pour tous».

De son côté, la section du Parti socialiste (PS) français de Bruxelles «s’insurge contre [cette] lettre à caractère homophobe»: «Les propos de cet élu à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE), mettant en avant une supposée “réalité biologique” pour fustiger le projet de mariage pour tous, et appelant à manifester avec la droite et l’extrême droite ne sont en aucun cas compatibles avec les objectifs et les valeurs de la Gauche». Se félicitant que Jean-Jacques Rateau «n’ait jamais été membre du PS», elle «encourage les Français de Belgique à participer à la manifestation» du 16 décembre.

Photo AFE

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis