À la veille du congrès de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti qu’elle préside, la chancelière allemande Angela Merkel a accordé un entretien au Bild am Sonntag, rapporte l’AFP.

«Moi personnellement, je voudrais garder le privilège fiscal du couple marié car la loi fondamentale – la constitution allemande, ndlr – considère le mariage comme lié à la famille et tout deux sont sous la protection particulière de l’État», y dit-elle notamment.

La question de l’égalité de traitement des couples homos et hétéros en matière fiscale divise le parti.

En août dernier, à l’occasion d’une autre interview d’Angela Merkel, sur la chaîne de télévision ARD, dans laquelle la chancelière répétait sa volonté que mariage et partenariat enregistré soient clairement différenciés, le site d’information LGBT Queer.de ressortait une photo de l’association gay et lesbienne allemande LSVD datant de 2001 et toujours d’actualité:

lsvd-wer-ist-familie

Traduction: «Qui donc est une famille? Angela Merkel avec son mari, il s’agit d’un second mariage, sans enfants. Ou Andrea Kasten et Sylvia Gühl, en couple depuis 20 ans, 4 enfants. … L’amour mérite le respect.»

Photo Armin Linnartz

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis