Jean TarradeJean Tarrade, le président du Conseil supérieur du notariat, fait décidément une fixette sur les enfants d’homos. Fin octobre, il déclarait au Figaro que «quand on dit “mariage pour tous”, on entend aussi “enfant pour tous”», comme si les couples de même sexe avaient attendu que la loi reconnaisse les familles homoparentales pour élever des enfants.

Aujourd’hui, dans un entretien accordé à la revue Droit & Patrimoine, il s’interroge: «il ne faut pas que les enfants soient pris en otage car si l’on évoque les conséquences en matière d’adoption notamment, s’agit-il de donner un enfant à un couple ou une famille à un enfant?». Une question dont on ne doute pas que les notaires la posent à chaque fois qu’ils reçoivent une famille adoptive hétérosexuelle. Sur Actualités du Droit.

Lire aussi: «Bien sûr, il ne s’agit pas d’homophobie», par Philippe Chauliaguet, président d’Homoboulot

Photo DR