Hervé Latapie, organisateur de soirées et auteur de l’essai Génération trithéraphie, en parlait depuis plusieurs mois. C’est aujourd’hui chose faite. Parlons Q, c’est le nom du collectif qu’il vient de lancer et qui sera officiellement présenté jeudi soir au Centre LGBT Paris IdF. L’objectif est clair: «Nous voulons parler cul! C’est-à-dire provoquer dans toute la communauté des discussions sur nos pratiques sexuelles, nos modes de vie, nos façons de nous rencontrer, pour imaginer ensemble comment nous pourrions arrêter de nous contaminer et du coup profiter pleinement de nos libertés.»

REMETTRE L’ACCENT SUR LE PRÉSERVATIF
Cette idée est née suite aux nombreux débats qui ont eu lieu autour de la prévention au moment du lancement d’Ipergay, l’essai de prévention par le traitement de l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS). Hervé Latapie, comme d’autres, avaient envie de remettre l’accent sur le préservatif.

Parlons Q, ce sont des gays de 23 à 53 ans, séronégatifs ou séropositifs, qui ont envie de «faire du neuf, en redonnant la parole aux gays». Cette ambition pourra se concrétiser par des débats, des soirées spéciales (une est déjà annoncée pour le 17 janvier au Centre LGBT Paris IdF), des concours autour de la capote.

Avant le lancement du site de Parlons Q, vous pouvez découvrir le collectif sur sa page Facebook.