À force d’être progressiste, la France en devient réactionnaire. C’est ce que démontre avec humour Paul Laurandeau. La monarchie a unifié la France mais a ensuite été un frein au progrès. Le minitel avait 10 ans d’avance sur internet, dont il a ralenti l’implantation. Quant au pacs, pionnier en 1999, il sert toujours d’argument à celles et ceux qui ne veulent pas comprendre pourquoi les couples homos ne s’en contentent pas… À lire sur Les 7 du Québec.