LE COVER BOY DE LA SEMAINE
Ben Cohen a officiellement lancé StandUp Magazine, du nom de sa fondation, le 14 novembre, jour du StandUp Day. L’ancien rugbyman milite contre le harcèlement et notamment la violence homophobe. Et pour le premier numéro de ce trimestriel, il est en couverture.

LA PATRONNE DE LA SEMAINE
Carrée, Amélie Mauresmo respecte à la lettre le règlement et n’intègrera pas Marion Bartoli dans l’équipe de France (actuellement en stage à Boulouris). «Comme par le passé, les semaines de Fed Cup se passent exclusivement avec le staff France, a expliqué la capitaine de l’équipe lors d’une conférence de presse, jeudi. Le fonctionnement individuel de Marion Bartoli est incompatible avec celui de l’équipe de France (…) L’esprit d’équipe est quelque chose d’important. Je l’ai vécu en tant que joueuse et j’ai toujours mis ça au-dessus du lot.»
Marion Bartoli, 11e joueuse mondiale, veut que son entraîneur de père, Walter Bartoli, soit présent à ses côtés lors de ces dites semaines, mais le règlement est le règlement. La porte n’est pas complètement fermée. «La communication entre nous est bonne, a ajouté Amélie Mauresmo. Je ne sais pas si c’est irréversible. Les choses peuvent toujours évoluer. Mais pour l’instant la situation est celle-là.»

Reléguée en deuxième division pour la première fois de l’histoire de la Fed Cup créée en 1963, la France rencontre l’Allemagne au premier tour les 9 et 10 février 2013, à Limoges.

LE RETOUR DE LA SEMAINE
Rafael Nadal a repris l’entraînement et en montre 15 secondes. À vue d’œil, de bon augure pour les Internationaux d’Australie, en janvier.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur ‪Primer entrenamiento en pista / First Practice on the court‬

LE LIVRE DE LA SEMAINE
Matthew Mitcham est très fier de son autobiographie Twists and Turns. Le voici en train de faire une démonstration de plongeon et d’expliquer que si l’on dort avec l’ouvrage sur le front, on arborera son nom incrusté dans sa peau le lendemain. Le champion australien de plongeon rigole, évidemment, et de toute façon, cela serait à l’envers.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur ‪Matthew Mitcham at Booktopia‬

Johnny Weir, lui, assure également la promo en affirmant sur Twitter que tout le monde devrait l’honneur de posséder le livre. L’autobiographie de Matthew Mitcham évoque une addiction au crystal dont il s’est extirpé. Après les Jeux olympiques de Pékin et malgré sa médaille d’or, il était resté deuxième plongeur mondial: «Je n’avais pas réalisé mon rêve d’enfance qui était de devenir le meilleur du monde à quelque chose». Il s’est tourné vers la drogue, il en connaissait les dangers: «J’en ai pris pour oublier des choses qui m’encombraient l’esprit, pour me réconcilier avec moi-même».

Pour lui, le seul fait d’avoir participé aux Jeux olympiques de Londres, un an plus tard, est une victoire. Il y défendait son titre (10 mètres), il n’est, cette fois, pas allé en finale.

LE TRIO DE LA SEMAINE
Laure Manaudou s’éclate aux championnats d’Europe en petit bassin. La championne, qui a évoqué sa possible retraite, a encore des choses à montrer. Sa présence ici raconte une histoire qui au fil des mois s’installe dans une belle complicité. Elle, Frédérick Bousquet, son compagnon, et Florent, le frère de Laure. Ce dernier, cadet de la bande, s’était qualifié pour le 50 mètres des Jeux olympiques de Londres en éjectant du coup le beau-frère. À Londres, il était devenu champion olympique de la distance. Hier, il a été sacré champion d’Europe du 50 m, Frédérick, qui lui prodigue toujours ses conseils, a terminé troisième. Aujourd’hui, voilà ces trois-là aligné-e-s dans le premier relais 4 x 50 mètres mixtes, Laure au dos, Fred au papillon, Florent en brasse et Anna Santamans en nage libre.
Sur France Ô, France 2 et France 3 jusqu’à dimanche.

LE CADOR DE LA SEMAINE
C’est l’un des hommes à suivre demain lors du dernier match de la tournée d’automne du XV de France, France-Samoa, Louis Picamoles est l’un des grands artisans des victoires bleues sur l’Australie et l’Argentine, aux côtés de Frédéric Michalak. Le joueur toulousain parle surtout d’esprit d’équipe. Sa timidité, loin du costaud intransigeant du terrain, de l’habile jongleur de ballon qui lance ses co-équipiers vers la ligne d’essai, est une nouvelle fois, un joli paradoxe que le sport sait parfois offrir.
Sur France 2, samedi, à 18 heures.

LA MÊLÉE DE LA SEMAINE
Les filles du rugby aussi sont à l’honneur, avec France-États-Unis au Stade de France. À cette occasion, une interview d’Estelle Sartini, ancienne demi d’ouverture et capitaine du XV de France, qui commentera le match sur France 4, à lire sur En Pleine Lucarne.
Sur France 4, samedi, à 14h50.

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
«À la suite de la concertation menée avec le Conseil parisien de la jeunesse autour du réaménagement du quartier des Halles, la ville s’engage à créer un équipement sportif supplémentaire pour les adolescents et jeunes adultes. C’est la serre tropical des Halles qui va l’accueillir», annonce le site paris.fr. Un petit aperçu de ce que veut notamment signifier sport urbain:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur ‪Parkour Paris‬

LA RELÈVE DE LA SEMAINE
Aspen, première étape de la campagne américaine de la Coupe du monde de ski alpin. Lindsey Vonn, tout juste remise d’une infection intestinale, devrait y aller mollo-mollo sur le géant et le slalom. Sa compatriote Julia Mancuso devrait être de la partie, mais les fans américains ont les yeux tournés vers la toute jeune merveille du ski alpin transatlantique: à 17 ans, Mikaela Shiffrin a déjà deux 3e places à son actif en slalom. On la compare à Vonn. La gamine surtout encore très impressionnée avec ceux et celles qui ornaient les murs de sa chambre.

LES AMAZONES DE LA SEMAINE
Partagé par l’ancienne championne de ski alpin Florence Masnada sur les réseaux sociaux, ce billet bien frappé sur le site de Powder Mag. La décision de la fédération internationale de ski (FIS) de ne pas permettre à Lindsey Vonn de disputer, demain, la descente de Lake Louise aux côtés des hommes décembre est «stupide» et une «grande perte» pour la visibilité du ski alpin.

Parmi les lignes d’indignation, celles-ci qui critiquent le terme «ladies» («dames») utilisée par la FIS au lieu de «femmes»: «Quiconque a déjà rencontré des nanas skieuses de compétition ne devrait jamais les appeler des dames. Une femme qui peut soulever 180 kilos de fonte et renverser une poteau de ski à 80 km/h n’est pas une dame. C’est une Putain de Guerrière Amazone. Mais la FIS n’a pas de catégorie Putain de Guerrière Amazone, même pas une catégorie Femmes. Mais en a une pour les Dames».

LE PHŒNIX DE LA SEMAINE
Revoilà le championnat américain de soccer. Les fédérations américaine, canadienne, mexicaine vont assurer les salaires de joueuses jouant dans les clubs, apportant ainsi une bouffée d’oxygène à ceux-ci.

LE NAVRATILOTWEET DE LA SEMAINE
Quand elle ne s’extasie pas d’un article du New York Times sur les Autolib’ parisiennes, une «idée brillante», selon elle, Martina Navratilova prend une belle photo-carte postale de Paris:

Ou donne des conseils à ses compatriotes pour Thanksgiving (c’était hier):

«Bon Thanksgiving. Avant de trop manger, allez dehors et faites de l’exercice, promenez votre chien, lancez une balle ou quelque chose.» Un jour championne, toujours sportive. Bon week-end.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse