François Hollande juge «regrettable» d’avoir parlé de «liberté de conscience» pour les maires amené-e-s à unir des couples de même sexe lorsqu’il a pris la parole hier au congrès de l’Association des maires de France. Nicolas Gougain et Mathieu Nocent de l’Inter-LGBT ont été reçus une quarantaine de minutes à l’Élysée cet après-midi, et ils en sont ressortis confiants et rassurés quant à la détermination de l’exécutif à faire adopter le projet de loi relatif au mariage et à l’adoption pour tou-te-s.

ADHÉSION «COMPLÈTE» AU PROJET DE LOI
Le chef de l’État est dans un premier temps revenu sur ses propos adressés aux maires la veille. Il a indiqué qu’évoquer la «liberté de conscience» dans ce domaine était «regrettable» et qu’il «n’emploierait plus» ces termes. L’État emploiera tous les moyens à sa disposition pour qu’un officier d’état civil procède au mariage en cas d’empêchement du maire sur n’importe quelle commune du territoire, a indiqué François Hollande à l’Inter-LGBT.

Le président de la République a ensuite dit son adhésion «complète» au projet de loi tel qu’il est actuellement rédigé. Il a ajouté que le gouvernement pourrait soutenir des amendements sur la filiation ou l’adoption hors mariage lors du débat parlementaire, complétant ainsi le texte de loi. En revanche, la procréation médicalement assistée sera uniquement du domaine des députés et des sénateurs, l’exécutif ne se prononcera pas sur cette question.

Nicolas Gougain et Mathieu Nocent sont satisfaits de cet entretien avec François Hollande. Ils appellent néanmoins à ne pas montrer de faiblesse dans la mobilisation et insistent sur l’importance de la manifestation du 16 décembre pour montrer «la large adhésion de la population française» à la loi sur le mariage et l’adoption pour tou-te-s.

Retrouvez ci-dessous le compte-rendu de la rencontre entre le président de la République et les représentants de l’Inter-LGBT:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Mariage pour tous: François Hollande regrette d’avoir parlé de liberté de conscience pour les maires

Photo Capture

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln