La séance de questions au gouvernement fut l’occasion pour la députée Catherine Quéré (PS) d’interroger Najat Vallaud-Belkacem sur les mesures prises par le gouvernement contre l’homophobie, notamment au regard des violentes manifestations de ce week-end. Chargée par le Premier ministre d’une mission de lutte contre l’homophobie, la ministre des Droits des femmes a détaillé quelques-unes des mesures qu’elle compte mettre en œuvre.

Elle a débuté son intervention en mentionnant qu’elle avait été «choquée par les débordements de ce dimanche à l’égard des homosexuels, de leurs familles et de tous ceux qui défendent leurs droits». Elle a ajouté que les mots d’ordre de la République sont «la liberté, l’égalité des droits et la laïcité». Najat Vallaud-Belkacem a évoqué une refonte des manuels scolaires pour qu’il y soit explicitement question d’homosexualité. En collaboration avec le CSA, les chaînes de télévisions seront invitées à «lutter contre les stéréotypes» et «informer sur le délit que constitue l’homophobie». La ligne d’écoute de SOS homophobie sera désormais financée par l’État et les victimes devraient être mieux accompagnées.

Cet engagement du gouvernement contre l’homophobie est toutefois terni par les récents propos de François Hollande à l’Association des maires de France, puisque le président de la République a concédé aux édiles qu’ils/elles pourraient recourir à leur «liberté de conscience» en faisant usage de la délégation s’ils/elles ne veulent pas procéder à l’union de couples de même sexe.

Si vous ne parvenez pas à voir la vidéo, cliquez sur Najat Vallaud-Belkacem évoque quelques mesures de son plan de lutte contre l’homophobie

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln