Présenté comme «homosexuel et catholique» par Pascale Clark qui l’avait invité sur France Inter, Jean-Paul Cluzel, président de la Réunion des Musées nationaux et du Grand Palais, a vivement réagi aux propos des chefs religieux et aux manifestations anti-mariage du week-end.

«L’Église a dit beaucoup de bêtises dans son histoire, a-t-il affirmé. La religion n’a pas à imposer ses règles à l’État. Que l’Église intervienne sur le mariage religieux, quoi de plus normal. Mais là nous parlons du mariage civil.»

Rappelant les paroles prêtées au Christ, «J’étais nu et tu m’as vêtu», il a justifié l’ouverture de l’adoption aux couples homosexuels.

«Est-ce que deux personnes qui s’aiment quel que soit leur sexe n’ont pas le droit d’adopter un enfant en difficulté? Est-ce que leur amour sera moins puissant que celui d’un homme et d’une femme?»

Sur les manifestations anti-mariage du week-end, il a minimisé leur importance: «Il y a eu 100000 personnes contre le pacs, à peu près le même nombre contre le mariage homo, Il n’y a pas de quoi fouetter un chat».

Jean-Paul Cluzel a également rappelé un autre chiffre: un quart des familles sont monoparentales. «C’est faire une grande injure aux mères célibataires qui élèvent seules leur enfant de leur dire: “Vous savez c’est terrible, vous n’avez pas de papa à présenter à votre enfant qui va être forcément perturbé”. C’est complètement faux.»

Pascale Clark lui demande alors s’il envisagerait de se marier et d’adopter: «Oui sans doute car j’ai un compagnon de longue date. Mais adopter… j’ai 65 ans donc ça ne serait pas sérieux».

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Jean-Paul Cluzel, Président de la Réunion des Musées Nationaux et du Grand Palais