À l’occasion des 4 ans de Yagg, le premier média social LGBT, l’équipe fondatrice a répondu aux questions des internautes.

Yannick Barbe, Christophe Martet, Judith Silberfeld et Xavier Héraud sont prêts à répondre à vos questions, à l’occasion des quatre ans de Yagg.

Raphaël: Quel regard portez vous sur ces 4 années ?

La Yagg team: Bonjour à toutes et à tous!

Christophe Martet: Cher Raphaël. Beaucoup de joie, quelques difficultés pour développer la société éditrice de Yagg et aussi une grande fierté d’avoir pu réunir les 4 lettres de LGBT.

Judith Silberfeld: C’est excitant de se lancer dans une nouvelle aventure et au bout de 4 ans, c’est toujours une nouvelle aventure. On n’arrête pas d’avoir des envies, des idées, etc. Et après il faut trouver comment les réaliser.

cat:   bonjour, bon anniversaire à Yagg, bisous à la yagg tram. Vous vous voyez comment dans 4 ans ?

Christophe Martet: Merci Cat. Yagg est devenu en 4 ans un média reconnu. On aimerait asseoir notre modèle économique pour pérenniser et développer nos capacités d’innovation.

Yannick Barbe: Une grande part de ce qui est arrivé depuis 4 ans vient de vous, puisque nous sommes un réseau social. À vous aussi d’inventer le Yagg du futur, et on vous fait confiance!

Timide: Quand est-ce que vous embauchez ? Parce qu’actuellement, y a que ça de concrètement crédible dans la société française …

Judith Silberfeld: Dès que l’on peut. Actuellement nous sommes 5 pour faire un vivre un site et une entreprise 24 h/24 et 7j/7. Mais il est évident que pour nous comme pour vous ça serait mieux que l’équipe puisse s’étoffer dans les différents domaines

Keela: Cette année a été très mouvementée en terme d’informations (je pense à la campagne, par exemple). Quel bilan en gardez-vous ?

Xavier Héraud: Oh très chère Keela, l’année est loin d’être terminée! Notre petit doigt nous dit que le 1er semestre 203 va être également très mouvementé mais évidemment pour un média LGBT vivre une période comme celle-ci est très excitant. Nous attendons cela depuis des années à la fois en tant que journaliste ou en tant que personne. Le premier bilan que l’on peut en tirer est que la droite et les différents responsables religieux comptent nous refaire le coup du pacs et nous espérons que la gauche ne se fera pas avoir une deuxième fois. La mobilisation des gays et des lesbiennes et de leurs ami-e-s qui s’organise actuellement nous donne du baume au cœur et nous fait franchement du bien.

Pinco: Ma mémoire est courte. Que s’est-il passé avec le pacs ?

Christophe Martet:  Lors de la première présentation de la proposition de loi en 1998, les députés socialistes ont déserté l’Assemblée  et du coup la droite a pu faire voter une motion d’irrecevabilité qui a considérablement ralenti l’adoption finale de la loi et qui a permis un déferlement de haine homophobe (cf Boutin et consorts)

Al: Des 4 dernières années, quel est votre souvenir le plus fou ?

Christophe Martet: Ma rencontre avec Rudolf Brazda, le dernier Triangle rose connu.

Judith Silberfeld: Le Yaggolive du 7 mai dernier, au lendemain de l’élection de François Hollande. Et d’ailleurs demain mercredi, nouveau Yaggolive spécial élections américaines en parallèle de la grosse actualité française.

Yannick Barbe: Quand les yaggeurs et les yaggeuses se mobilisent pour leur site sans que cela ne vienne de nous. Par exemple, la Yagg Flyers Team à la Marche des Fiertés de Paris. On a la très agréable impression dans ces moments-là de ne pas avoir créé Yagg pour rien

Pinco: Êtes-vous tous de gauche à Yagg ?

La Yagg team: Oui.

Joe: Question à xavier et à christophe: n’est-ce pas trop dur, voir très très dur, de se concentrer au boulot quand on bosse avec la bombe Yannick Barbe?

Christophe Martet: Je lui tourne le dos, vu la disposition de nos bureaux 🙂

Xavier Héraud: Oui et encore plus avec la présence de la bombe Julien Massillon.

Al: Un magazine papier Yagg ce serait cool non ?

Christophe Martet: C’est une question récurrente depuis nos débuts. La réponse est toujours la même: Non. Car économiquement, ce ne serait pas viable.

Judith Silberfeld: Internet quand est journaliste est plus excitant car on peut varier les formats et les modes de traitement.

Yannick Barbe: Ce serait bien de changer un peu de logiciel en France: le papier n’est pas plus noble que le web et n’est pas un passage obligé.

Caro: J’ai quelques questions : comment se portent les finances Yagg ? Vous n’avez plus besoin de dons ?

Christophe Martet: Nous avons de bonnes raisons de penser que nous pourrons présenter un compte de résultats équilibré en septembre 2013, ce qui signifie que nous faisons attention à toute nouvelle dépense. Le Mur de Yagg qui permet d’afficher son soutien financier est en cours de mise à jour. Il reviendra bientôt.

Yannick Barbe: Dimanche 11 novembre, à Rosa Bonheur, à Paris, dès 14h, vous aurez la possibilité de soutenir Yagg lors d’une animation surprise!

Arthur: Un rêve fou pour Yagg ? Des choses irréalisables mais dont vous rêvez secrètement ?

Judith et Yannick: Rien n’est irréalisable!

Christophe Martet: Que les tarifs publicitaires augmentent!

Xavier Héraud: Faire un Yagg anglophone!

Frédéric:  Depuis 4 ans, avez-vous le sentiment que votre lectorat a changé ? (plus de jeunes ou le contraire, plus de fille, plutôt des citadins ?, etc)

Christophe Martet: Cher Frédéric. Vous avez peut être répondu sur Yagg à une enquête lectorat au printemps dernier. Cette enquête montre  que notre audience est plutôt plus jeune que celle des autres sites LGBT, qu’elle est indéniablement plus mixte et aussi que les CSP+ sont très représentés. Nous n’avons pas de références antérieures à cette enquête.

Al: Quelle est votre meilleure avant première du Jeudi, c’est gay friendly ?

Xavier Héraud: Burlesque avec Cher et Christina Aguilera, plus pour l’ambiance dans la salle que pour le film lui-même.

Christophe Martet: Tomboy de Céline Sciamma, parce que c’est un film formidable et Potiche autant pour le film, la présence de François Ozon et Pierre Barillet et l’ambiance dans la salle.

Judith Silberfeld: Bye-bye Blondie pour la tête de Virginie Despentes quand elle a vu la salle. Et Torch Song Trilogy, c’est la première fois que je le voyais en famille.

Yannick Barbe: Le prochain! Le 22 novembre, l’avant-première des Invisibles en présence de Sébastien Lifshitz. Le documentaire est bouleversant!

Yannick Barbe: Julien nous a rejoint.

Julien Massilon: Ex-aequo Let My People Go! et Glee.

Jules: Elle a fait quelle tête Virginie Despentes ?

Judith Silberfeld: Elle était très émue par l’accueil super favorable

polo: Est ce qu’il faut coucher pour travailler à Yagg ?

La Yagg team: Oui. Mais pas avec l’équipe.

cat: C’est difficile à faire la parité ? (Judith tu survis avec tous ces garçons ?)

Judith Silberfeld: Je survis très bien. Les 4 fondateurs se connaissent depuis une douzaine d’années. Je savais très bien avec qui je m’embarquais. Nous sommes plus dans la recherche d’un équilibre que dans celle d’une parité arithmétique.

Yannick Barbe: C’est dans notre ADN, ça nous vient naturellement

Arthur: Qui a trouvé le nom du site Yagg ?

Yannick Barbe: C’est moi!

Nicolas: À quand une soirée Yagg en boite genre au Tango ?

Xavier Héraud: Nous étions au Tango pour les 2e et 3e anniversaire de Yagg. Et cette année nous avions très envie de faire quelque chose avec Rosa Bonheur (c’est dimanche, venez toutes et tous!). Mais nous serions ravi-e-s de retourner au Tango un jour prochain.

Christophe Martet: J’en profite pour remercier Hervé du Tango et le MAG qui nous ont toujours prêté main forte. Ainsi que toute l’équipe de Rosa Bonheur pour son accueil dimanche.

Jerome: Et à quand le flashmob yagg ? :)))))))))))

Xavier Héraud: Pas de flashmob à proprement parler pour Yagg car nous n’avons pas vraiment le Gangnam style. En revanche nous vous invitons à participer aux différents kiss-in et manifestations pour l’égalité des droits

Judith Silberfeld: Et vous pouvez aussi envoyer votre photo sur le tumblr Egalité des droits. En n’oubliant pas l’affichette!

Le chat est maintenant terminé. Merci à toutes et à tous. Désolé de n’avoir pas pu passer toutes les questions. Mais vous pouvez toujours nous contacter sur la communauté Yagg! A l’année prochaine pour un nouveau chat et à tout de suite sur le site!