La mairie d’Hantay ne connaîtra finalement pas de mariage entre deux femmes avant le vote de la loi sur le mariage pour tou-te-s. Lucile et Sabrina devaient s’y unir samedi avec la complicité de la maire, Désirée Duhem. Mais dans un communiqué, celle-ci a annoncé qu’elle renonçait à ce projet car elle a été la cible de réactions «violentes» et «menaçantes», sans préciser l’origine de ces pressions. Contactée par Yagg à plusieurs reprises, elle n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Dans le communiqué, elle ajoute toutefois qu’elle a également reçu des encouragements «émouvants, extrêmement militants envers l’égalité des droits de tous les citoyens». Si elle a abandonné le projet de marier Lucile et Sabrina, c’est parce qu’elle craignait «une agitation non désirée» et qu’elle ne voulait pas «prendre le risque d’assombrir cette journée (…) qui se voulait heureuse, sereine».

Selon Désirée Duhem, les deux jeunes femmes qui devaient s’unir sont tombées d’accord avec elle pour annuler la cérémonie. La maire d’Hantay veut en dépit de tout rester optimiste: «Je suis convaincue que la tolérance, l’acceptation de l’autre dans sa différence, prendra toute sa place très bientôt dans notre France, initiatrice de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen en proclamant l’égalité universelle», a-t-elle affirmé.

Photo Google Street View

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln