Hier, mercredi 7 novembre, un rassemblement citoyen pour soutenir l’égalité des droits était organisé devant l’Assemblée nationale, à l’appel de l’Inter-LGBT et de SOS homophobie (rejointes par de nombreuses autres associations), le jour de la présentation au Conseil des ministres du projet de loi visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Entre 1500 et 2000 personnes ont répondu présentes, selon les organisateurs.

«UNE GAUCHE QUI A LA MAIN TREMBLANTE»
Yagg y était. Dans notre reportage, Mathieu Nocent, de l’Inter-LGBT, insiste sur le fait que le projet de loi tel qu’il a été validé par le gouvernement «ne va pas assez loin» et «ne reconnaît pas tous les enfants des familles homoparentales». Plusieurs personnalités politiques étaient présentes dont Erwann Binet, rapporteur du projet de loi, d’autres députés socialistes tels que Patrick Bloche ou Olivier Dussopt, mais aussi Esther Benbassa, sénatrice EELV et Noël Mamère, député EELV qui fustige «une gauche [qui] a la main tremblante sur ces sujets-là» et «qui tient ses engagements mais ne va pas jusqu’au bout», évoquant l’absence de la PMA ou encore la non-reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger. Nicolas Gougain, de l’Inter-LGBT, a rappelé aussi qu’il est important que ce combat dépasse les strictes frontières de la communauté LGBT et qu’il trouve des allié-e-s chez les hétérosexuels. C’est l’avis d’Audrey Pulvar, des Inrocks, qui souhaite un engagement plus visible de ceux qui soutiennent cette loi.