François Hollande serait-il réticent sur la question de l’égalité des droits? C’est ce que semblent affirmer un ou plusieurs de ses «proches» – qui restent anonymes dans un article du Parisien.  «Sur les questions de société, il n’est pas très à l’aise. Il a une vision classique de la société. Il a eu une éducation bourgeoise, avec une mère assistante sociale, un père très à droite, ça reste!», déclare l’un deux, qui précise en outre: «Dans son esprit, un couple homo, ça reste une étrangeté». Un autre pense «au fond il n’y croit pas tant que ça».

IMPRESSIONS DÉMENTIES
Des impressions fermement démenties par la ministre de la Justice et garde des Sceaux Christiane Taubira, ce matin au micro de France Inter:

«Je n’ai jamais ressenti de réserve sur les engagements qu’il a pris. Parce que c’est une personne qui ne prend pas d’engagement à la légère.»

Contacté par Yagg, un autre proche de François Hollande s’inscrit également en faux contre les propos rapportés par Le Parisien:

«Il est totalement inexact d’écrire que selon François Hollande, “un couple homo reste une étrangeté”. Je sais que le Président s’engage sans aucune arrière-pensée dans la voie du mariage pour tous avec ses conséquences en matière d’adoption. En revanche ce qui est vrai est qu’il doit pour cela aller contre certains membres de son entourage à l’Élysée, qui ont une vision très passéiste de la société.»

Dans l’entourage du Président à l’Élysée, on trouve notamment Bernard Poignant, maire PS de Quimper et chargé de mission auprès de François Hollande, très hostile aux revendications des associations LGBT (lire Un conseiller de François Hollande contre l’adoption par des couples homosexuels), qu’il a qualifié récemment de «petits groupes de trois fois rien».

Conclusion, François Hollande n’est sans doute pas «réservé» sur les questions du mariage et de l’adoption comme l’affirme Le Parisien, mais on ne peut pas en dire autant de certains de ses conseillers ou de certains membres de la majorité avec qui il doit composer.

Photo Yagg.

Suivez Xavier Héraud sur Twitter: folkfurieuse