Selon Europe 1, qui cite l’AFP, Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a fait parvenir un courrier à l’agence de presse pour clarifier sa position sur le mariage pour tous. Bien qu’il juge toujours cette future loi «non-conforme» à l’Islam, M. Moussaoui considère néanmoins que les religions n’ont pas à imposer leur point de vue à la société civile:

«Compte tenu du principe de laïcité qui tient compte de la diversité et de la pluralité des religions et des convictions au sein de notre société, nous sommes conscients que les règles et les normes d’une religion ne peuvent être mises en avant pour s’opposer ou se soustraire aux normes et aux règles de la République qui s’appliquent à tous»

Le CFCM se démarque ainsi des positions de l’Église Catholique, qui appelle «les chrétiens, et tous ceux qui partagent notre analyse et nos questions, à saisir leurs élus en leur écrivant des lettres personnelles, en les rencontrant et en leur exprimant leurs convictions». (Lire Pour le cardinal André Vingt-Trois, le mariage pour tous est une «supercherie»)

Photo Medef (détail)