Selon Le Canard Enchaîné du 7 novembre, le sort de la procréation médicalement assistée (PMA) au sein de la future loi sur le mariage et l’adoption pour tous serait déjà arrêté.

«NOYÉ»
«Pour ne pas apparaître comme des godillots, les députés PS vont déposer leur amendement, puis… le retirer, après que le gouvernement aura solennellement « pris l’engagement » de faire voter, plus tard, un texte sur la PMA. Ce afin de calmer les impatients et, peut-être, de laisser mûrir un problème délicat», écrit l’hebdomadaire. Le texte n’arriverait ensuite au Parlement «au mieux, que dans un an, à l’automne 2013» et devrait être «noyé» dans un projet de loi où se mêleraient tout un tas de dispositions sur la filiation, le statut du tiers, etc.

Une information qui vient corroborer les propos de Jean-Marc Ayrault il y a quelques semaines sur France Inter. Le Premier ministre déclarait en effet: «La famille française évolue dans notre société de façon très très importante, donc la position du gouvernement, c’est que ces questions devraient être renvoyées à une loi « famille », qui ne sera pas renvoyée aux calendes grecques, mais qui serait abordée avec la totalité des questions, pas au détour d’un texte» (Lire Jean-Marc Ayrault: La loi sur la famille «ne sera pas renvoyée aux calendes grecques»).

Reste à voir si à quelques mois des municipales de 2014, qui promettent d’être difficiles pour la gauche, le gouvernement voudra se lancer dans un tel débat, qui ne manquerait pas à nouveau de mobiliser l’opposition.

Photo DR