À la veille de la présentation du projet de loi sur le mariage et l’adoption pour tous les couples en conseil des ministres, l’opposition est bien décidée à se faire entendre. Cet après-midi, la députée UMP de Mozelle Marie-Jo Zimmermann a profité de la séance des Questions au gouvernement pour interpeller Jean-Marc Ayrault en l’accusant de vouloir «désagréger la famille» sans avoir pris de le temps d’en débattre avec les Français. La parlementaire avait prévu une longue diatribe, mais elle a été interrompue par le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, qui a donné la parole à Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille.

AUDITIONS
Celle-ci a rétorqué qu’il y avait déjà eu de «nombreuses propositions de loi dans les mandatures précédentes». Le mariage des couples de même sexe n’est pas une mesure nouvelle que le gouvernement aurait brusquement sortie de son chapeau mais c’est une question évoquée depuis plusieurs années dans les médias comme à l’Assemblée nationale. La ministre a ensuite rappelé qu’un processus d’auditions s’est déroulé il y a quelques semaines. Le gouvernement a entendu de nombreux acteurs de la société civile, en prenant la précaution d’entendre des arguments des deux camps. Plusieurs responsables religieux ont été entendus par les ministres chargés de ce dossier. D’autre part, les parlementaires entameront à leur tour un autre cycle d’auditions. Pour Dominique Bertinotti, c’est presque un non-sens de réclamer un débat car il «est déjà là, il a lieu, il se déroule!»

«FANTASMES»
La ministre a également précisé que les termes de «parent 1» et «parent 2», fréquemment agités comme des épouvantails par les opposants à l’égalité des droits, sont des «choses totalement fausses». Les anti-mariage créent «des fantasmes alors que c’est simplement une mesure d’égalité», a-t-elle déclaré. «Demain, vous pourrez cesser de raconter n’importe quoi», a-t-elle annoncé.

Si vous ne parvenez pas à voir la vidéo, cliquez sur Marie-Jo Zimmermann (UMP) interpelle Dominique Bertinotti sur le mariage pour tous

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln