Réfractaires à l’égalité des droits, les anti-mariage veulent frapper un grand coup le week-end des 17 et 18 novembre prochains en manifestant. Samedi 17 novembre, ce seront les partisans de la «Manif pour tous» qui défileront, précédant les sympathisants de l’Institut Civitas qui se feront entendre le lendemain.

«SOYEZ PLUS DRÔLES QU’EUX»
L’artiste de rue NoonieNoonieNoonie, qui s’était illustré en s’en prenant à Christine Boutin avec des affiches placardées dans le Marais, est bien décidé à faire front. Le 17 novembre, il sera présent lui aussi, à 14 heures 30 sur la place Denfert-Rochereau à Paris, «avec le sourire, avec une pancarte humoristique», annonce-t-il sur Facebook. Et il invite tout le monde à faire de même: «Même si les homophobes ne vous voient pas comme des êtres humains égaux à eux et qu’ils manifestent contre vos droits, pendant la manifestation, soyez plus drôles, plus intelligents et plus compatissants qu’eux», écrit-il.

Exemple: mettre en avant le fait que «les homosexuels ont des pouvoirs magiques et incroyables» puisqu’ils sont en mesure de «détruire la société et la civilisation». NoonieNoonieNoonie propose également de jouer avec l’argumentaire des anti-mariage qui réclament pour tous les enfants le droit d’avoir un papa et une maman coûte que coûte. «Votre mari vous bat? Désolé il faudra rester avec lui car un enfant a besoin d’ »#unpapaunemaman »», tance l’artiste avec ironie. Et quand les opposants à l’égalité des droits scandent qu’ouvrir le mariage à tous les couples, c’est réduire à néant cette institution, il rappelle malicieusement que la loi sur le divorce (vieille de plus d’un siècle) a détruit plus de mariages que le «lobby homosexuel»…

Photo Intervention des Dur-e-s à Queer pendant une manifestation d’Alliance Vita

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln