array(30) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(55) "/2012/10/23/don-du-sang-ouverture-aux-gays-quel-impact/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(12) "81.52.143.16" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(12) "81.52.143.16" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(69) "Mozilla/5.0 (compatible; OrangeBot/2.0; support.orangebot@orange.com)" ["HTTP_COOKIE"]=> string(44) "bp-message=deleted; bp-message-type=deleted;" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(3) "*/*" ["HTTP_ACCEPT_LANGUAGE"]=> string(30) "fr; q=1.0, en; q=0.5, *; q=0.1" ["HTTP_ACCEPT_CHARSET"]=> string(72) "windows-1252;q=1.0, utf-8;q=1.0, utf-16;q=1.0, iso-8859-1;q=0.6, *;q=0.1" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(12) "81.52.143.16" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "50814" ["REDIRECT_URL"]=> string(55) "/2012/10/23/don-du-sang-ouverture-aux-gays-quel-impact/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1461836493" }
Société | 23.10.2012 - 13 h 14 | 0 COMMENTAIRES
  • don du sang
  • François Hollande
  • institut de veille sanitaire
  • marisol touraine
  • ouverture du don du sang aux homosexuels

Quel impact aurait l’ouverture du don du sang aux homosexuels sur le risque de transmission du VIH?

Publié par
L'Institut de veille sanitaire conclut à une augmentation du risque théorique si l'on ouvrait le don aux homosexuels ayant eu un partenaire dans les 12 derniers mois.

Les gays et tous les hommes qui ont des relations sexuelles avec les hommes (HSH) sont exclus à vie du don de sang.
Depuis que François Hollande s'est engagé à ouvrir le don du sang aux homosexuels masculins (les femmes homosexuelles ne sont pas exclues de façon permanente), promesse réitérée en juin dernier par Marisol Touraine, les discussions, les débats et les analyses se sont multipliés sur la question.

QUEL EST LE RISQUE ACTUEL?
Pour la première fois, une équipe de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) s'est penchée sur le risque résiduel théorique de transmission du VIH et la part qui peut être attribuée aux HSH (dans le numéro 39-40 du BEH paru le 23 octobre 2012). De 2008 à 2010, 28 séroconversions sont survenues chez des donneurs réguliers, ce qui représente un risque théorique de 1 sur 2 900 000 dons. Quatorze séroconversions (50%) concernaient des HSH. Si tous les HSH s'étaient abstenus de donner leur sang, ce risque aurait été de 1 sur 5 700 000 dons, soit la moitié du risque actuel. Pourquoi les HSH, pourtant exclus, donnent-ils leur sang? Les auteurs voient plusieurs explications à ce phénomène: la mesure d'exclusion étant vécue comme discriminatoire, certains HSH se sentiraient autorisés à la détourner. D'autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte comme celui de se faire tester pour le VIH dans un cadre neutre par exemple.

QUEL RISQUE EN CAS D'OUVERTURE DU DON AUX HOMOS?
Mais que se passerait-il si la mesure d'exclusion était levée et si on autorisait en France les homosexuels ayant eu un seul partenaire sexuel dans les 12 derniers mois à donner leur sang? Selon l'analyse de l'INVS, cette mesure pourrait augmenter le risque résiduel de transmission du VIH, mais selon les scénarios, le risque pourrait soit être proche de la situation actuelle ou multiplié par quatre dans le scénario le plus pessimiste.

QUELLE MESURE PRENDRE?
Les auteurs suggèrent que la mesure la plus acceptable serait d'autoriser les HSH abstinents sur les 12 derniers mois, comme vient de le mettre en place le Royaume-Uni. Cette mesure permet en effet de couvrir largement la fenêtre silencieuse du VIH pour les hommes ayant eu des relations sexuelles à risque ou pour ceux dont le ou les partenaire(s) a (ont) pris ou pu prendre des risques.

Le nouveau président de l'Établissement Français du Sang, François Toujas, nommé le 15 octobre dernier, avait déclaré à l'Assemblée nationale le 13 septembre: «être exclu à vie du don du sang en fonction de son orientation sexuelle, ça ne me paraît pas tenable à terme». Le Collectif des 25 000 Donneurs, basé à Toulouse, a d'ailleurs salué cette nomination dans un communiqué et espère y voir le signe d'un changement.

Photo: Animation de Big Dipper et Qouet sur le don du sang.

 

 

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.