«Un papa, une maman: on ne ment pas aux enfants», ont scandé entre midi et deux des centaines de militants de l’association Alliance Vita dans plusieurs villes de France. 75 communes ont accueilli ou accueilleront dans les prochains jours une manifestation de ce collectif fondé par Christine Boutin en 1993. Leur but: montrer l’opposition d’une certaine frange de la population au mariage pour tous et à l’adoption par des couples homosexuels. À Bordeaux, à Limoges, à Toulouse et dans des dizaines d’autres villes, les militants ont répondu présent, même s’ils étaient souvent en faible nombre.

DU LYCRA ET DU ABBA
A Paris, on a pu dénombrer jusqu’à 2000 personnes (700 selon la police) au plus fort de la manifestation sous l’Arche de la Défense. La mise en scène avait été savamment préparée. Comme dans les autres villes, un strict dress code avait été imposé: les femmes en blanc, les hommes en noir. Entre les deux groupes, un individu censé représenter un enfant un peu perdu (dans une tenue en Lycra, avec une aile où il est écrit « Papa » et sur l’autre « Maman »), cherchant son équilibre. Heureusement, pour lui, la complémentarité des papas et des mamans le remet sur le droit chemin. Le tout sur une musique de circonstance: c’est avec un brin d’étonnement qu’on a pu entendre Abba et Queen en fond sonore…

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Alliance Vita manifeste contre le mariage et l’adoption pour tous les couples à la Défense

Dans la capitale des gaules, LyonMag a dénombré 250 manifestants. A Marseille, la manifestation aura donné une photo qui restera sans doute dans les mémoires. Sur le cliché, signé Gérard Julien (AFP), on voit deux jeunes femmes s’embrasser devant une foule choquée. Vous pouvez la voir sur le post du Monde: DRÔLE D’OISEAU – Une étrange manifestation anti-mariage et adoption homo

PRÊTRES EN SOUTANE
À Orléans, où ils étaient environ 70, Christophe Desportes-Guilloux du GAGL45, a remarqué qu’il s’agissait pour la plupart de «catholiques traditionalistes» accompagnés par des prêtres en soutane. Mais leur discours a radicalement changé en termes de forme par rapport à leurs écarts lors du vote sur le Pacs. «À l’époque, se souvient le militant, à Orléans, les slogans, c’était: ‘Au bûcher les pédés!’». Plus question de damnation éternelle désormais, les militants d’Alliance Vita veulent toucher la corde sensible. Ils expliquent ainsi aux badauds qu’un enfant qui grandit dans un foyer des services sociaux n’a pas besoin qu’on aggrave son malheur en le confiant à des parents de même sexe…

« ILS SAVENT QU’ILS ONT PERDU »
Ils étaient encore un peu moins à Metz, où Mathieu Gatipon, président de Couleurs Gaies, n’a pas dénombré plus de 50 personnes. «Il y avait presque plus de policiers que de manifestants, a-t-il confié à Yagg. On ne craint pas trop ce genre de baroud d’honneur. Ils savent qu’ils ont perdu.» À côté des militants d’Alliance Vita, une dizaine de militants de la Confédération Nationale du Travail étaient venus contre-manifester.

La même scène s’est reproduite dans d’autres villes, notamment au Mans. La vidéo fait actuellement le tour du web, où elle est la cible de nombreuses moqueries.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Les opposants à l’adoption pour les couples gays manifestent au Mans

Photos: DR

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln