France
Mariage, Société | 22.10.2012 - 14 h 22 | 26 COMMENTAIRES
Si l’Église s’exprime «de manière responsable, respectueuse», son avis «favorise le débat», selon Manuel Valls
Publié par
Ce week-end, le ministre de l'Intérieur, qui est aussi ministre des Cultes, a parlé ouverture du mariage avec le chef de la diplomatie du Vatican.

En tant que ministre de l’Intérieur, Manuel Valls est également ministre des Cultes. C’est à ce titre qu’il se trouvait ce week-end au Vatican, pour participer à la canonisation, dimanche, du jésuite Jacques Berthieu (1838-1896).

En avril dernier, le Parti socialiste avait jugé la décision de la France d’envoyer le Premier ministre de l’époque, François Fillon, pour la représenter à la béatification de Jean-Paul II «particulièrement choquante». «La France n’est pas la fille aînée de l’Église, c’est une “République laïque”», soulignait alors le PS. Le déplacement de Manuel Valls se justifie par le fait que Jacques Berthieu, béatifié en 1965, était français. «La laïcité, ce n’est pas le refus des religions, du sacré. C’est l’acceptation de croire et de ne pas croire», précisait d’ailleurs le ministre de l’Intérieur en septembre dernier, à Famille chrétienne (pour un autre point de vue, lire aussi Manuel Valls, ministre de l’Intérieur au bord de la crise de foi? sur L’Humanité.fr).

PAS DE DÉBAT SUR LE BIEN-FONDÉ DE LA LOI SUR LE MARIAGE
Samedi, Manuel Valls a rencontré, pendant 45 minutes, Mgr Dominique Mamberti, le chef de la diplomatie vaticane, avec lequel il a «évoqué assez longuement la Syrie, la place du religieux dans la société, la crise morale qui frappe la société corse (dont est originaire Mgr Mamberti, ndlr), la relation entre l’Église de France et le gouvernement, entre le Saint-Siège et la France, et puis les grands débats de société: le mariage pour tous et la fin de vie, [ainsi que] la place de l’islam en France, [le] dialogue interreligieux, (…) la tolérance, (…) la montée de l’antisémitisme, (…) la dégradation de cimetières ou de lieux de cultes», rapporte l’agence I.MEDIA, spécialisée dans l’information du Vatican.

Toujours selon I.MEDIA, Manuel Valls a rappelé que l’ouverture du mariage était «un engagement du Président de la République». Il a exclu «un débat de principe» sur le bien-fondé de la loi mais «a reconnu la nécessité d’un “débat sur sa mise en œuvre et ses conséquences concrètes, administratives et d’ordre civil qui interrogent la conscience”», indique l’agence.

«Le Parlement prendra son temps, a-t-il assuré. (…) le débat a déjà lieu dans la société (…) y compris dans la majorité (…). Quand on touche à des questions aussi fondamentales que le mariage entre personnes de même sexe, c’est-à-dire à la modification de ce qu’est le mariage civil, ou la fin de vie, il faut prendre son temps et permettre l’expression de chacun.»

«Il y a une majorité qui souhaite mettre en œuvre cet engagement du président de la République – et personne ne doute qu’il sera mis en œuvre –, mais toutes les voix, qu’elles soient politiques, philosophiques ou religieuses, se feront entendre», a-t-il ajouté. Il a une nouvelle fois rejeté l’idée d’un référendum, estimant que le «mariage pour tous» (les guillemets sont d’I.MEDIA) entre dans les «grands choix» sur lesquels un Parlement doit se prononcer, à l’instar de la peine de mort ou de l’avortement.

«LOGIQUE ET LÉGITIME» QUE L’ÉGLISE S’EXPRIME
Selon Manuel Valls, il est «logique et légitime que l’Église expose pleinement son point de vue comme tous les autres acteurs de la société civile, qu’ils soient favorables ou opposés à ce mariage». «Dès lors que ce point de vue est émis de manière responsable, respectueuse, a-t-il déclaré, cette opinion favorise le débat.» Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et Primat des Gaules se montre-t-il responsable et respectueux lorsqu’il affirme que l’ouverture du mariage aux couples gays et lesbiens pourrait conduire à la fin de l’interdiction de l’inceste? La prière du 15 août, qui laissait planer un amalgame entre homosexualité et pédophilie, était-elle responsable et respectueuse? On nous permettra d’en douter…

Photo Capture (JT de TF1 du 6 octobre)

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (26)
  • Par Fablyon 22 oct 2012 - 14 H 29
    Avatar de Fablyon

    Ben voyons ! Et vive la laïcité …. Bande de culs bénits !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 22 oct 2012 - 14 H 33
    Avatar de

    En même temps les arguments de Barbarin ou de personnages dans son genre son tellement ridicule que ça ne peut que nous être favorable.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Spyro 22 oct 2012 - 14 H 40
    Avatar de Spyro

    Ah, je n’ai pas la même interprétation des paroles en fin d’article : « Dès lors que ce point de vue est émis de manière responsable, respectueuse, a-t-il déclaré, cette opinion favorise le débat. »
    A mon sens, il ne dit pas que le point de vue de l’Eglise EST exprimé de manière responsable et respectueuse (auquel cas en effet ce serait surprenant vu les différentes déclarations des représentants) et donc favorise le débat. Je comprends que SI c’est fait de telle manière (« Dès lors que… ») ALORS cela favorise le débat.
    Ce qui tout de suite donne une autre portée à sa phrase :). Non ? J’ai tort ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Spyro 22 oct 2012 - 14 H 58
    Avatar de Spyro

    Après avoir lu le point de vue de L’Humanité.fr, j’avoue m’interrogeait sur le bienfondé du déplacement du Ministre :/. Et je n’arrive pas à trouver sur le site du ministère à quoi consiste sa fonction de Ministre des cultes (parce que bon Wikipédia, ça va 5 min).

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sossourires 22 oct 2012 - 15 H 02
    Avatar de sossourires

    http://www.youtube.com/results?search_query=mireille+mathieu+mille+colombes&oq=mireille&gs_l=youtube.1.2.0l10.1854.3363.0.6291.8.4.0.4.4.0.238.509.1j2j1.4.0…0.0…1ac.1.PFqK9q_2Aig

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Vliir 22 oct 2012 - 15 H 33
    Avatar de Vliir

    on a un ministre des…cultes ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Hinageshi 22 oct 2012 - 16 H 05
    Avatar de Hinageshi

    Ce type ne m’inspire aucune sympathie ni confiance.
    Lors de la récente profanation d’une mosquée (à Limoges), ce petit monsieur a osé déclarer : « s’attaquer à une religion c’est s’attaquer à la République ».

    Sans blague !
    La loi de séparation des Églises et de l’État n’est pas encore parvenue à ses oreilles ?

    C’est aussi le même qui a défendu la corrida récemment devant le Conseil Constitutionnel en ces termes : « une culture qu’il faut préserver. C’est quelque chose que j’aime, qui fait partie de la culture de ma famille ».
    Là encore ce n’est pas le sens de la mesure qui l’étouffe… la corrida une « culture » !
    Et les combats de coqs, une œuvre d’art ???

    De toutes façons, sur le fond, des conneries et des malfaisances, même débitées « de façon responsable &respectueuse », restent des conneries et des malfaisances.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Phil86 22 oct 2012 - 16 H 32

    Je veux pas mettre de l’huile sur le feu, mais la corrida, c’est bien une culture.

    Nous sommes quand même en démocratie, et il est normal que les parlementaires écoutent toutes les composantes de la société, Eglise catholique comprise. C’est la procédure démocratique parlementaire, voila tout. Je ne suis pas contre dialoguer avec l’Eglise, mais encore faut-il en effet qu’elle fasse preuve de respect (ce qu’elle a toutes les peines du monde à faire, hélas). Je peux entendre ses arguments – assez creux en réalité mais ce sont ses arguments – et même dans certaines limites comprendre que de son point de vue ce projet de loi soit un bouleversement, néanmoins cela ne signifie pas qu’elle doive les imposer à tout le monde. Et écouter son avis n’engage nullement à le suivre.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par etienne 22 oct 2012 - 16 H 38

    Responsable? L’ « église »? L’a-t-elle jamais été? Allez où vous voulez sur TOUT le planisphère, il n’existe pas un lieu, où vous trouverez trace de cette vertu là où l’ « église » sévit. Que quelque religieux, ici ou là ait fait preuve d’humanisme, parce que c’était sa nature, oui, il y en a existé, et il en existe encore. Il y a des bons et de la saleté partout. Il en va de même avec TOUTES les religions, sans exception. Toutes nuisibles, toutes inutiles et dangereuses. Je le dis, car je le pense; je l’ai vécu.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Hinageshi 22 oct 2012 - 16 H 42
    Avatar de Hinageshi

    Oui, enfin, défendre la corrida au motif que c’est une « culture », alors rétablissons vite cette culture (hélas) tombée en désuétude : lions vs Chrétiens.

    Mais je suis d’accord avec un point : il faudrait que les ministres convoquent tout ce que la France compte de curés, rabbins, pasteurs, mollahs, etc., et qu’à la fin ils n’en fassent qu’à leur tête, exactement comme ils l’avaient décidé dès le début.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par luc 22 oct 2012 - 16 H 58
    Avatar de luc

    ministre des sectes !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Red 22 oct 2012 - 17 H 42
    Avatar de Red

    Non, non, non, ça ne favorise pas le débat, en fait, on s’en fout de leur avis ! Et d’ailleurs on se fout aussi de l’avis de Valls ! Nous, ce qui nous importe, c’est ce qu’en pense Taubira et Bertinotti. C’est quand même les Ministres qui sont en charge de ce dossier. Je n’en peux plus que Pierre, Paul ou jack donne son petit avis sur la question. Je suis extrêmement déçue, et ce de plus en plus !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Phil86 22 oct 2012 - 17 H 45

    « Je n’en peux plus que Pierre, Paul ou jack donne son petit avis sur la question. »

    Mais c’est simplement le parcours de tout texte de loi, en particulier de loi sociétale. Cela n’a rien d’extraordinaire.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 22 oct 2012 - 17 H 58
    Avatar de

    Pour une fois je suis un peu d’accords avec @red et même les avis de Taubira et Bertinotti je m’en contre-fiche, les seuls avis qui compte sont ceux des députés qui voteront pour ou contre la loi. Les curetons, les rabbins et les imams ne votent pas les lois, pas plus que ma boulangère, mon voisin ou les alcolos du bar du coin de la rue.
    Si on avait demandé l’avis des Français en 81 la peine de mort existerait toujours dans ce pays.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Pelle Svanslös 22 oct 2012 - 19 H 31

    Si l’Eglise s’exprime de façon responsable et respectueuse. Mais c’est tout le problème Manu, elle ne le fait pas. Elle prêche l’obscurantisme (contre la capote) et la haine (Barbarin et al).

    La corrida est une tradition barbare. Vivement qu’on y mette fin. Je croyais que Valls était catalan. La Catalogne a interdit la corrida (certes uniquement pour faire chier l’Espagne mais au moins ça a permis à cette région d’abandonner cette barbarie). Que l’Art ait sublimé la corrida (peinture, littérature etc) est pour moi un autre problème et ne justifie en rien le maintien de cette pratique d’un autre âge;

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Lechat 22 oct 2012 - 22 H 31
    Avatar de Lechat

    @ひなげし :
    « Lors de la récente profanation d’une mosquée (à Limoges), ce petit monsieur a osé déclarer : « s’attaquer à une religion c’est s’attaquer à la République ».
    Sans blague !
    La loi de séparation des Églises et de l’État n’est pas encore parvenue à ses oreilles ? »

    La profanation d’un lieu de culte est juste contraire à la liberté de religion garantie par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et la loi de séparation des Eglises et de l’Etat dont le premier article indique :
    « la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. »
    Bref, tu te trompes sur ce point.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Lara7777 22 oct 2012 - 23 H 29

    A propos de la corrida : Pour certains l’excision est une « culture ». Doit-on la défendre pour autant ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par etienne 23 oct 2012 - 6 H 01

    Je vais dire ce que je pense, sur corridas et homophobie. Si les homophobes de France n’étaient pas dans un ÉTAT DE DROIT, ils n’auraient pas été plus doux avec nous, que sont LES BARBARES des arènes, avec les taureaux qu’ils s’amusent à mutiler, avant de les mettre à mort, pour faire croire qu’ils sont plus forts que le pauvre animal. Il n’y a qu’à se rappeler les sinistres « LES PÉDÉS AU FOUR », au rassemblements des opposants au PACS, à l’instigation de la meneuse de meute en chef, à savoir la non moins sinistre madame Bouttin, Christine Bouttin. Cette femme, brandissant la bible, et glapissant ses saletés aux micros, et tribunes, elle est LE MAL, son visage est LE MAL ABSOLU. Je ne le déteste pas, non; je ne fais qu’un constat; triste constat. Et dire quelle siègeait au parlement dans le même groupe que Madame Bachelot. Je ne comprendrai jamais rien à « LA DÉMOCRATIE ».

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Hinageshi 23 oct 2012 - 8 H 40
    Avatar de Hinageshi

    ☞ @Lechat, je vais te faire la même réponse que j’ai faite il y a quelques heures à sylvainj ici :
    http://yagg.com/membres/gubijinso/activite/417347/

    Quand Charlie-Hebdo fait paraître ce genre de chose-là, est-ce que c’est une *attaque de la République* ?
    Ou bien seulement l’exercice de la liberté d’expression — elle aussi garantie par les lois de la République ?

    http://www.charliehebdo.fr/images/couv2011/CH983.jpg

    ☞ Par ailleurs j’observerai que la *profanation* d’une mosquée (ou église/synagogue/mandarom/temple/etc.) n’est pas l’« attaque d’une religion » mais une banale dégradation de bien.
    Ce fait divers relève de la police, puis de la justice.

    Ce qui serait une attaque de la religion c’est que — par exemple — l’État interdise arbitrairement l’accès à des lieux de culte, ou qu’il envoie des CRS tabasser les pratiquants au sortir de la messe.

    Je continue donc à soutenir que le ministre Valls est dans la gesticulation politique. Comme du reste, à des degrés divers, les politiques sont bien souvent à plat ventre devant les religions.

    ☞ Tiens, question annexe : je serais curieux de savoir si — parmi les nombreuses associations et courants de pensée reçus par les ministres (Ayrault, Taubira, Bertinotti, etc.) sur les questions de mariage & adoption — l’Union rationaliste, la Fédération nationale de la Libre Pensée et quelques autres du même courant ont été consultées…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par expatriées 23 oct 2012 - 11 H 00

    J’ai une très mauvaise impression, celle que le gouvernement recule et fait marche arrière. Je suis française, je vis en Belgique depuis 7 ans car j’ai été mutée par mon employeur. Le mariage a été légalisé en 2003, et le pays ne s’est pas écroulé pour autant. Je suis mariée en Belgique, et mon épouse qui est aussi française a pu adopter après notre mariage, notre enfant qu’elle élève depuis sa naissance. Nous avons voté pour Hollande depuis le consulat de France à Bruxelles. Si Hollande ne tient pas ses engagements (mariage, adoption, PMA) le PS n’aura plus jamais notre vote. Nous nous déplacerons plus au consulat de France pour voter car nous détestons être prises pour des ….
    La gauche prend beaucoup trop de temps. Avant d’arriver au pouvoir, elle avait déjà présenté sous la droite des propositions de loi pour légaliser le mariage, l’adoption, qui ont été rejetées par l’UMP. Maintenant, la gauche est au pouvoir. Et elle attend, recule, attitude très étrange de la part du PS.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nevermind 23 oct 2012 - 11 H 07
    Avatar de nevermind

    je ne pense pas qu’il soit normal que les structures religieuses interviennent, surtout de manière aussi pressante et déterminée, dans un débat politique. La laïcité exige la séparation des affaires religieuses, de foi, de dogme (affaires privées) et des affaires publiques.

    Valls a voulu apaiser les choses et soigner l’électorat catholique, mais je ne crois pas que sur ce coup-là il s’inscrive parfaitement dans l’esprit républicain qu’il prétend incarner.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Christophe Martet 23 oct 2012 - 11 H 56
      Avatar de Christophe Martet

      @nevermind Je rejoins tout à fait ton commentaire. Les représentants des religions devraient être beaucoup plus discrètes en ce moment. Elles ne font qu’attiser la haine avec des arguments théologiques déconnectées de toute réalité.

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Lechat 23 oct 2012 - 12 H 17
    Avatar de Lechat

    @ひなげし :
    Non désolé mais la profondation d’un lieu de culte n’est pas une banale dégradation de bien car il y a évidemment un message d’intolérance derrière.
    C’est comme si tu disais qu’une attaque d’un centre LGBT par quelques extrémistes n’est qu’une simple dégradation…
    Donc ta comparaison avec un local sportif est malvenue.

    Ensuite il y a une énorme différence entre caricaturer un prophète et s’attaquer à un lieu de culte.
    Tu mélanges vraiment tout et n’importe quoi là…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par lesbovalley 23 oct 2012 - 16 H 40
    Avatar de lesbovalley

    Tu parles !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Hinageshi 24 oct 2012 - 1 H 06
    Avatar de Hinageshi

    @Lechat. « la profondation d’un lieu de culte n’est pas une banale dégradation de bien car il y a évidemment un message d’intolérance derrière. »

    Là il faudrait argumenter (le « car » de la phrase précédente me paraît arbitraire).

    Chacun voit midi à sa porte…
    Moi — par exemple — qui suis à la fois pongiste et 100 % étanche à la superstition religieuse (et tout ce qui en découle), je me sens infiniment plus concerné par la haine qui s’exprime dans la dégradation de la porte d’entrée de mon club de sport que par la haine qui s’exprime dans la dégradation de la porte d’une mosquéglisagogue.

    Je rappelle que la liberté d’association (y compris sportive) n’est *pas moins garantie* que la liberté religieuse, dans notre belle République laïque.
    Et — parce que je ne perds pas le fil — pour en revenir à la déclaration enflée du ministre Valls, je persiste & signe : je trouverais extrêmement grotesque, démagogique, excessif de l’entendre déclarer : « s’attaquer à une salle de ping-pong c’est s’attaquer à la République ».
    Pour moi il n’y a aucune raison à ce deux poids-deux mesures qui mettrait la religion au-dessus des autres formes de liberté ; que l’on en soit arrivé là témoigne bien, d’ailleurs, de l’emprise que les religions ont sur les cerveaux de mes concitoyens et de la manière dont elles vident sournoisement de sa substance la Loi de séparation de 1905.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Richard 17 nov 2012 - 16 H 34
    Avatar de Richard

    http://www.christianismesocial.org/protestants-pour-le-mariage-pour-268.html

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.