Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage, Pacs, Vidéo Buzz | 22.10.2012 - 16 h 49 | 0 COMMENTAIRES
  • roselyne bachelot

Roselyne Bachelot sur le pacs et le mariage: «Je suis persuadée qu’aujourd’hui je ne serais plus seule»

Publié par
Dans un entretien au Monde.fr, celle qui fut la seule, à droite, à voter le pacs, revient sur son discours culte et s'étonne que la droite ne soit pas «la militante» du mariage pour tous. Avec, en bonus, le fameux discours.

En 1999, Roselyne Bachelot fut la seule députée de droite à voter en faveur du pacs. Quatorze ans après son discours devenu culte et alors que le Parlement se prépare à examiner le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, Roselyne Bachelot a accordé un entretien relativement long au Monde.fr sur ce «sujet qui [lui] tient particulièrement à cœur»:

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur PACS, mariage pour tous : entretien avec Roselyne Bachelot

Pour expliquer ce qui a motivé son soutien au pacs, Roselyne Bachelot débute par une anecdote: quand son fil avait 7 ou 8 ans, elle lui a expliqué qu'un jour, il tomberait amoureux, et que pour elle, que ce soit d'une femme ou d'un homme, ce serait pareil. Lorsque les discussions sur ce qui deviendrait le pacs ont débuté, elle y a vu le «chemin pour l'égalité».

«JE N'AURAIS PAS DÛ ÊTRE SEULE»
«Je me suis retrouvée dans une situation assez imprévue, raconte-t-elle. Je n'aurais pas dû être seule. Parce que sans avoir le militantisme qui était le mien, et qui était finalement assez unique à gauche comme à droite – nous étions vraiment un petit groupuscule séditieux –, un certain nombre de gens à droite, sans avoir mon engagement, étaient quand même bienveillants vis-à-vis de cette démarche.»

«Au fur et à mesure qu'a monté la discussion, se souvient-elle, l'opinion publique s'en est emparée et j'ai été l'objet de démonstrations affectives, soit dans le rejet, soit dans l'affection, qui m'ont mise dans un état émotionnel très fort. (…) Au sein de ma famille politique, j'ai été traduite devant un véritable tribunal populaire dans ma circonscription. (…) De la part de mes collègues députés, évidemment j'ai été très isolée, et à partir d'ailleurs de ce moment-là, j'ai reçu des milliers de lettres (…) de soutien formidables, très belles, et aussi des lettres d'injures absolument insensées.»

«LA DROITE DEVRAIT ÊTRE LE DÉFENSEUR DU MARIAGE POUR TOUS»
«La droite devrait être le défenseur du mariage pour tous, dit-elle aussi. Finalement la droite, qui souhaite structurer la société à travers un certain nombre de procédures pour la stabiliser, devrait être la militante de cela, et a contrario la gauche, qui a une forte tradition d'union libre, de refus de tout ce qui peut venir de structures d'Ancien Régime, disons le mot, se bat pour le mariage pour tous.» C'est à peu près en ces termes que David Cameron, le Premier ministre conservateur britannique explique son soutien à l'ouverture du mariage aux couples gays et lesbiens (lire David Cameron: «Je soutiens le mariage gay parce que je suis conservateur»).

«ENGRANGEONS, ENGRANGEONS»
Sur les maires qui menacent de ne pas célébrer de mariages de couples de même sexe: «ce sont des réactions d'arrière-garde, et dans quelques années, on n'en parlera même plus.»

«On fera un grand pas avec le mariage et l'adoption, engrangeons, engrangeons», soutient l'ancienne ministre après s'être dite favorable à la procréation médicalement assistée mais sans se prononcer sur une éventuelle frilosité du gouvernement en la matière.

«Peut-être que si j'ai un regret d'avoir quitté la politique, c'est justement de ne pas être, une fois de plus, à monter à la tribune, conclut-elle. Mais j'ai le sentiment, je suis persuadée qu'aujourd'hui je ne serais plus seule.»

Regarder le discours prononcé par Roselyne Bachelot le 7 novembre 1998:

Si la vidéo ne fonctionne pas, cliquez sur Roselyne Bachelot discours sur le pacs, 07-11-1998

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis

Print This Post
Profile photo of Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.