Égalité des droits, Mariage | 19.10.2012 - 13 h 25 | 0 COMMENTAIRES
  • CGT
  • cnaf
  • dominique bertinotti
  • mariage pour les couples de même sexe
  • mariage pour tous
  • UNAF

La Caisse nationale des allocations familiales défavorable au mariage pour tous (+ mise à jour)

Publié par
Parmi les administrateurs contre le projet de loi figurent les trois représentants de la CGT.

[mise à jour, 20 octobre, 10h40] Précision de la CGT.

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) a émis jeudi 18 octobre un avis défavorable sur le projet de loi du mariage pour tou-te-s, selon un communiqué cité par l'AFP. Parmi les administrateurs, 11 ont voté contre, 8 pour, 2 ont pris acte et 12 n'ont pas pris part au vote.

REMISE EN CAUSE DE LA FAMILLE
Les administrateurs ayant exprimé un vote défavorable se sont notamment déclarés en désaccord avec la méthode employée – «une saisine du conseil d'administration de la Cnaf dans un délai d'urgence». Certains se sont opposés à la suppression dans le projet de loi des termes «père» et «mère», d'autres ont évoqué un projet remettant en cause la famille et la société française. Certains administrateurs ont enfin regretté le manque d'études d'impact.

Les administrateurs qui se sont exprimés en faveur du projet de loi ont  «salué l'extension des droits aux couples de même sexe qui s'inscrivait dans une logique d'égalité entre couples», selon le communiqué.

Parmi les opposants à la loi, l'Union nationale des associations familiales (Unaf), qui avait hué Dominique Bertinotti en juin dernier et qui refuse toujours l'adhésion des associations homoparentales. Beaucoup plus surprenant: les trois représentants de la CGT figurent parmi ceux qui ont exprimé un vote défavorable. Ce syndicat est pourtant plutôt en pointe sur les questions d'égalité des droits (lire la retransciption du chat avec Frédérique Bartlett du Collectif CGT de lutte contre l’homophobie pour l’Égalité et la non-discrimination des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans sur Yagg Pro).

Dans un communiqué, la CGT «tient à préciser que son vote ne signifie aucunement un quelconque rejet du mariage homosexuel [sic]. Son vote avait pour objet de signifier au gouvernement qu’on ne pouvait demander aux différentes caisses de Sécurité sociale concernées de donner un avis dans l’urgence, alors même que certaines dispositions du projet sont particulièrement problématiques, avec des conséquences fâcheuses notamment pour les femmes. 
Par exemple, le texte en l’état peut conduire à une remise en cause des droits spécifiques des femmes en matière de retraite. D’autre part, l’usage du féminin a été semble-t-il banni du texte… Une avancée incontestablement positive en ce qu’elle prend en compte les évolutions de la société ne peut pas se faire sans s’assurer qu’elle n’aura pas de conséquences négatives sur les droits des femmes».

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.