Société | 18.10.2012 - 12 h 56 | 0 COMMENTAIRES
  • collectif contre l'homophobie
  • François Commeinhes
  • gaylib
  • hussein bourgi

Le maire UMP de Sète présente ses «regrets» après avoir parlé de «gays femelles»

Publié par
Lors d’une conférence de presse, François Commeinhes a parlé de «gays femelles» pour parler des lesbiennes.

[mise à jour, 17h] Ajout de la réaction de GayLib.

François Commeinhes, maire UMP de la ville de Sète (Hérault), a déclaré hier lors d’une conférence de presse qu’il trouvait l’idée de marier des couples de même sexe «un peu absurde» car cela «n'apporte qu'une couverture sociale», rapporte Midi Libre. «Mes adjoints le feront à ma place», avait-il indiqué. Qu’on n’y voie pas là la moindre homophobie puisque ce gynécologue de formation assure avoir «beaucoup d’amis gays». Il a confié en outre que dans le cadre de sa profession, il a «accouché des gays femelles».

Cette déclaration a provoqué une réponse du Collectif contre l’homophobie (CCH). Dans un communiqué, son président, Hussein Bourgi a fustigé «le mépris que [François Commeinhes] porte aux homosexuels qu’il semble considérer comme des animaux». «Nous lui demandons de retirer ces propos abjects et de présenter des excuses à toutes et tous ceux qu’il a offensés», a ajouté le CCH, qui demande au secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé de «condamner ces propos et de rappeler ses troupes à l’ordre». De son côté, GayLib reprend vertement François Commeinhes, arguant qu'il se sert «lâchement de sa profession pour justifier ses propos qui sont en fait homophobes, misogynes, et d'une bêtise profonde». L'organisation proche de l'UMP condamne les dires du maire et demande à l'Ordre des médecins de faire de même «pour discrimination».

MARCHE ARRIÈRE
Contacté hier par l’AFP, le maire de Sète avait déclaré que ce ne sont pas des journalistes qui vont lui «apprendre à différencier des gamètes mâles des femelles». Aujourd'hui, il fait marche arrière, puisque dans un communiqué relayé par Midi Libre, François Commeinhes présente «[ses] regrets à l'ensemble des personnes [qu'il a] pu heurter en utilisant des termes un peu abrupts». Il ne retire pas ses propos pour autant: «En tant que médecin et dans la bouche du gynécologue que je suis, il est bien évident que les mots “mâle” et “femelle” n’ont aucune connotation discriminatoire, assure-t-il. Bien au contraire, le terme de “femelle” est pour moi synonyme de reproduction.» Le jour où les médecins mâles épouseront des femelles, François Commeinhes sera crédible.

Photo Capture

Print This Post
Profile photo of Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.