Société, Vidéo Buzz | 16.10.2012 - 19 h 01 | 6 COMMENTAIRES
Vidéo Buzz: Des célébrités LGBT apportent leur soutien à Barack Obama
Publié par
Pourquoi soutenir Barack Obama quand on est LGBT, plutôt que Mitt Romney? Découvrez les réponses de Jane Lynch, Jesse Tyler Ferguson, Billie Jean King, George Takei, Wanda Sykes, Zachary Quinto et Chaz Bono.

Pourquoi soutenir Barack Obama quand on est LGBT, plutôt que Mitt Romney? Jane Lynch, Jesse Tyler Ferguson, Billie Jean King, George Takei, Wanda Sykes, Zachary Quinto et Chaz Bono répondent en vidéo.

‪Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur Obama Pride: LGBT Americans for Obama‬

Jane Lynch: «Quand j’étais enfant et que j’ai entendu pour la première fois le mot “homo” et ce qu’il signifiait, cela ressemblait à une maladie mentale et émotionnelle, et j’étais sûre de l’avoir. C’est devenu mon grand secret.»

Jesse Tyler Ferguson: «J’ai toujours su que j’étais gay, depuis tout petit. J’étais aussi tout au fond du placard – enfin avec le recul ma chambre était tapissée de posters du Fantôme de l’Opéra donc je ne sais pas si j’étais tant dans le placard que ça –, mais en tout cas, je n’en parlais pas. Les choses n’étaient pas simples, j’ai été souvent bousculé à l’école. J’ai même dû changer d’école en 4e à cause du harcèlement.»

Billie Jean King: «J’ai été homophobe pendant une grande partie de ma vie. Je n’ai pas été bien dans ma peau jusqu’à quelque chose comme 51 ans.»

George Takei:«Je n’aurais jamais imaginé que je pourrais en parler publiquement. Si je peux le faire aujourd’hui, et vivre ouvertement, c’est parce que nous avons des leaders qui sont solides, et font des déclarations fortes.»

Barack Obama: «Tout Américain mérite d’être traité avec équité par la loi et par notre société. C’est une proposition assez simple.»

Billie Jean King: «C’est fascinant comme chaque génération fait avancer les choses encore plus loin. Le Président Obama les a fait avancer plus loin, plus vite qu’à n’importe quelle autre période de l’histoire de notre communauté.»

Wanda Sykes: «Il a fait entrer plus de gays et de lesbiennes dans son administration que n’importe quel autre président en poste, il a abrogé Don’t ask, Don’t tell…»

Barack Obama: «Nous ne sommes pas une nation où l’on dit de ne pas demander et de ne pas dire, nous sommes une nation qui dit que nous ne faisons qu’un.»

Jane Lynch: «Ces hommes et femmes courageux/euses qui sont prêt-e-s à sacrifier leur vie pour nous, peuvent maintenant servir ouvertement.»

Barack Obama: «C’est fait.»

Jane Lynch: «Les fonctionnaires fédéraux/ales bénéficient maintenant de protections pour leurs conjoint-e-s, et si ma compagne est hospitalisée, je peux aller la voir. Nous n’avions rien de tout cela avant.»

Zachary Quinto: «Que le Président des États-Unis déclare que les couples homos devraient pouvoir se marier et employer le terme “mariage”, c’était très exaltant de voir cela arriver.»

Barack Obama: «C’est important pour moi de dire que je pense que les couples de même sexe devraient avoir le droit de se marier.»

George Takei: «J’ai entendu l’annonce du Président à la radio, et j’ai tout de suite appelé Brad. Nous avons commencé à recevoir des coups de fil d’amis, pour partager la joie d’entendre notre président faire une déclaration audacieuse et digne pour l’égalité. Nous l’avons savourée!»

Wanda Sykes: «J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, j’étais si heureuse! Parce que cela valait tout l’or du monde pour moi, et pour ma famille, et pour la vie qu’auront mes enfants.»

Billie Jean King: «Ilana Kloss et moi sommes ensemble depuis 33 ans, et dans le temps, nous nous cachions tout le temps. Aujourd’hui nous n’avons plus besoin de nous cacher. J’ai attendu longtemps que cela arrive, et de nombreuses personnes ont attendu pendant une éternité et sont décédées, elles ont passé leur vie de façon clandestine.»

Jesse Tyler Ferguson: «Si quand j’étais un gamin à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, vers 14 ou 15 ans, et que j’avais regardé les infos du soir avec mes parents, et vu le Président des États-Unis dire “je suis favorable au mariage des couples homos”, ça aurait changé beaucoup de choses… Et je ne sais pas si vous vous rendez compte du nombre de vies qu’il a sauvées en disant cette simple phrase, il a sauvé des vies, vraiment… Et c’est très émouvant. Et j’aurais aimé avoir ça enfant, et je suis tellement heureux pour les gamins qui l’ont aujourd’hui.»

Chaz Bono: «Ils vont grandir dans une époque que nous ne pouvons même pas imaginer, avec un Président qui agit réellement, qui parle des questions qui nous concernent.»

Barack Obama: «Vous n’êtes pas seul-e-s. Il y a des gens qui vous aiment, et pour qui vous comptez, tel-le-s que vous êtes.»

Jane Lynch: «Je suis lui vraiment reconnaissante d’épauler ces gosses qui en bavent vraiment en raison de leur orientation.»

Zachary Quinto: «Ils/elles essaient de trouver leurs marques dans le monde, et ils/elles vont peut-être pouvoir le faire en se sentant moins isolé-e-s, moins rejeté-e-s. Cela m’apporte plus de joie que je pourrais dire.»

Jane Lynch: «Il suffit de quelqu’un comme Mitt Romney à la Maison Blanche pour que des droits soient retirés. Nous pourrions les perdre.»

Wanda Sykes: «Il veut inscrire dans la Constitution que le mariage n’est possible qu’entre un homme et une femme.»

Zachary Quinto: «Il y a une telle différence de points de vue, entre l’acceptation, la tolérance, l’épanouissement, et de l’autre côté un esprit fermé, qui juge.»

Jane Lynch: «Thomas Jefferson a dit qu’il fallait poursuivre cette lutte à chaque génération. C’est notre tour, à présent. Nous devons protéger ces droits, et en votant pour Barack Obama, vous votez pour ces droits.»

Billie Jean King: «Il faut toujours protéger le changement, parce que c’est très facile de repartir en arrière.»

Jesse Tyler Ferguson: «Nous sommes sur le point d’avancer de façon spectaculaire, et il est extrêmement important de réélire le Président Obama.»

Billie Jean King: «Venez voter pour le Président Obama.»

George Takei: «Venez voter pour le Président Obama.»

Chaz Bono: «Venez voter pour le Président Obama.»

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (6)
  • Par Christophe Martet 16 oct 2012 - 19 H 08
    Avatar de Christophe Martet

    Ca nous change des célébrités LGBT françaises, qui sont silencieuses ou qui comme L. Ruquier, ne savent pas s’ils sont pour ou contre le mariage pour tous.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Huryn 16 oct 2012 - 21 H 33

    En espérant qu’il se ressaisisse pour le second débat.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par tof81 17 oct 2012 - 0 H 01
    Avatar de tof81

    Je suis entièrement d’accord avec toi @christophe , cela change des stars LGBT qui jouent contre leur camp… c’est peut comme cela qu’ils voient la solidarité ?! …

    En tout cas merci @judith pour la traduction du spot , car sans cela j’aurai raté pas mal de choses. Merci

    Signaler ce commentaire

     
  • Par etienne 17 oct 2012 - 7 H 39

    Bonjour; la colossale différence entre elles, eux, et celles et ceux d’ici, c’est le « je-m’en-foutisme » des hexagonaux. Les français sont l’égoïsme , l’individualisme, l’égocentrisme passés au mode proverbial. Ailleurs, en Europe, (Suisse, Allemagne, U.K, etc..), aux U.S.A, et d’autres pays, les gens ont conscience d’être constitutifs de leur pays; conservateurs ou non. C’est ce qui les sauve; ils savent qu’il faut se battre tous les jours, bec et ongle, si on veut sauvegarder sa dignité. De toute façon, plus votre opposant s’oppose à vous, à tout ce qui fait votre « personnalité » intime, plus vous trouvez en vous les moyens et les arguments de vous défendre. « Là Où CROîT LE PERIL, CROîT AUSSI CE QUI SAUVE ». Si nous perdons de vue, cette notion élémentaire du « TOUS POUR UN, UN POUR TOUS », nous n’irons pas loin. Parce, « AINSI, EN EST-IL DE NOUS, NI L’UN SANS L’AUTRE, NI L’AUTRE SANS L’UN » de Madame Emily Dickinson. A quoi Monsieur Jean-Luc Ameisen a ajouté « AU RISQUE DE NOUS PERDRE ».

    Signaler ce commentaire

     
  • Par tof81 17 oct 2012 - 10 H 49
    Avatar de tof81

    +1 @etienne

    Signaler ce commentaire

     
  • Par etienne 18 oct 2012 - 7 H 43

    Bonjour et pardon à Madame Emily Dickinson. Pan sur le bec, et je rectifie; il me semble qu’elle a écrit, et bien écrit: » AINSI, EN EST-IL DE NOUS; NI VOUS SANS MOI; NI MOI SANS VOUS « . Dans le feu de la rédaction, j’ai mélangé mes doigts..

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.