France
Marches des Fiertés 2014
Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage, Société | 11.10.2012 - 13 h 15 | 6 COMMENTAIRES
Denis Quinqueton, président d’HES: «Entre la campagne et aujourd’hui, je suis déçu»
Publié par
«Si on considère que la parole publique et la parole d’un candidat n’ont plus de valeur, je ne vais plus voter, ça ne sert à rien», s’indigne-t-il.

En déclarant hier que le projet de loi qui sera présenté en Conseil des ministres le 31 octobre ne concernera que le mariage et l’adoption par les couples de même sexe, Jean-Marc Ayrault a certes honoré un engagement de campagne de François Hollande, mais il en a aussi écarté de nombreux autres. Au point que l’association Homosexualités et socialisme (HES), groupe politique proche du PS qui a milité pour la victoire du candidat socialiste, en vient à railler l’engagement 31 devenu «engagement 15 et demi».

«François Hollande était libre pendant la campagne électorale, rappelle Denis Quinqueton, le président d’HES, contacté par Yagg. On n’a menacé personne, on n’a torturé personne, il n’était pas sous influence et il aurait pu dire non à nos revendications.» Le fait est qu’il a dit oui et qu’on est aujourd’hui loin du compte. Dans un communiqué, HES rappelle que lorsqu’il était encore candidat aux primaires socialistes, François Hollande s’était engagé sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée «dès 2012» ainsi qu’en faveur d’un «assouplissement des conditions de délégation de l’autorité parentale».

Entre les promesses de campagne et le discours gouvernemental, le ton n’est plus du tout le même, ce que déplore Denis Quinqueton. «Si on considère que la parole publique et la parole d’un candidat  n’ont plus de valeur, je ne vais plus voter, ça ne sert à rien, s’indigne-t-il. Quand François Hollande s’exprime dans les médias en faveur de toutes ces mesures et qu’on a un projet de loi comme ça, il y a un problème autour de la parole publique.» Du côté du gouvernement, on estime que la promesse présidentielle est respectée, puisque textuellement, l’engagement 31 ne comprend que le mariage et l’adoption pour tou-te-s.

HES, qui a milité en première ligne pendant la campagne, avait pourtant ouvert un site internet, mon.engagement31.fr, spécialement dédié à la question de l’égalité des droits et où il était question d’autres droits. «En 2012, si François Hollande est élu président, les familles homoparentales seront reconnues, les droits des beaux-parents seront protégés, la procréation assistée sera ouverte à tous les couples, les trans’ pourront rectifier leur état civil sans condition médicale», peut-on y lire.

L’association se serait-elle fait avoir par le gouvernement? «Je ne le formulerais pas comme ça, tempère Denis Quinqueton. Mais il est clair que l’on est déçu par ce projet et globalement par la différence de langage entre la campagne et aujourd’hui.»

Aujourd’hui, la PMA, la délégation d’autorité parentale et les autres questions qui ne sont pas réglées par le projet de loi figurent au rang des mesures qui pourraient faire l’objet «d’une loi complémentaire» sur laquelle le gouvernement est «prêt à travailler», a annoncé le Premier ministre. Le président d’HES invite toutefois Jean-Marc Ayrault à «vite en dire plus. Il faudra qu’il nous explique à quel moment entre maintenant et 2017, avec les élections municipales en 2014 et des conseillers territoriaux, il place le débat sur les familles et c’est ce qui renforçait l’idée que l’engagement 31 réglait toutes ces questions».

Denis Quinqueton compte désormais sur le débat parlementaire pour permettre d’autres avancées. S’il peut servir de tribune aux homophobes pour déverser un flot de déclarations violentes, ce sera aussi l’occasion pour les parlementaires favorables à l’égalité des droits de prendre la parole. «Tout n’est pas plié maintenant et je ne dis pas ça pour continuer à enfumer tout le monde», assure le président d’HES.

Photo DR

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln

Print This Post
Avatar de Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (6)
  • Par Phil86 11 oct 2012 - 13 H 33

    L’effet laissé par ce gouvernement est de plus en plus désastreux, et pas que sur les questions d’égalité. Perso, je suis ouvert à toutes les options, sous réserve que je ne sois pas pris pour un imbécile et que les options choisies soient dûment justifiées. Mais pour l’instant, je comprends de moins en moins vers quoi on va !

     
  • Par Brigitte256 11 oct 2012 - 13 H 34
    Avatar de Brigitte256

    Rappelez moi, Gilles Bon Maury ancien président du HES est bien conseiller de Najat Belkacem ? On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière en prime !

     
  • Par Phil86 11 oct 2012 - 14 H 00

    http://www.liberation.fr/politiques/2012/10/11/ps-mariage-et-discipline-de-vote-pour-tous-le-13-decembre_852483

     
  • Par vaugoubert76 11 oct 2012 - 14 H 01
    Avatar de vaugoubert76

    Si c’était un crémier, encore, je pourrais être d’accord avec vous, NVB est délicieuse, certes, mais bon…
    Un président qui ne tient pas toutes ses promesses, ça choque encore quelqu’un ? Là, déjà, il honore celles qui étaient écrites dans son programme, ce n’est déjà pas si mal. Sur les 110 propositions de Mitterrand, toutes n’ont pas été mises en application.

     
  • Par Bruno_G 11 oct 2012 - 18 H 35
    Avatar de Bruno_G

    Ce n’est pas parce que les autres ne tiennent pas leur promesses que c’est une excuse pour que Hollande ne tienne pas les siennes: s’il tombe dans ce travers, il montre simplement qu’il ne vaut pas mieux que les autres, c’est tout.

    Honnêtement, le gouvernement a tout le pouvoir nécessaire pour faire passer une loi complète et suffisante sur la parentalité homo. Qu’il ne le fasse pas est incompréhensible, et ce qui est sûr, c’est qu’après 2013, avec les élections de 2014 puis la perspective de 2017, il ne faudra plus compter dessus.

    Le pire, c’est qu’en se dégonflant sur ce sujet, le gouvernement et Hollande non seulement nous trahissent, mais en plus se tirent une balle dans le pied. En effet, c’est exactement ce genre de réforme (gratuite voire positive en terme de budget) qui pourrait briser l’image de mollesse qui leur colle a la peau, de manière apparemment de plus en plus justifiée, hélas…

     
  • Par Risah 11 oct 2012 - 20 H 28
    Avatar de

    On lui dit pour le Père Noël?

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.