Le 7 octobre, Hildegarde de Bingen est devenue la quatrième femme Docteur de l’Église femme après Catherine de Sienne, Thérèse d’Avila et Thérèse de Lisieux, nous apprend notre partenaire Munich and Co.

«Cette reconnaissance est la plus grande reconnaissance de l’Église catholique, qui proclame par là même l’exemplarité de la vie mais aussi des écrits d’Hildegarde comme modèle pour tous les catholiques», écrit Luc Lebelge, qui précise: «si Hildegarde est à présent Docteur de l’église, elle peut aussi postuler pour le titre de Docteur en homophobie». «Tel est, entre autres, l’enseignement cette femme soi-disant directement inspirée par Dieu et promue Docteur de l’Église: les gays et les lesbiennes agissent contre nature, leurs actes sont assimilables à tous les vices réunis, ce sont des suppôts de Satan, les plus grands des blasphémateurs», résume-t-il. À lire sur Munich and Co.