Société
Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage | 05.10.2012 - 16 h 12 | 8 COMMENTAIRES
Mariage et adoption: L’Inter-LGBT s’inquiète d’une «loi a minima» dans une lettre à Jean-Marc Ayrault
Publié par
Le ton monte du côté des associations LGBT sur le projet de loi sur le mariage et l'adoption. Elles en appellent aujourd'hui au Premier ministre.

Le ton monte du côté des associations LGBT sur le projet de loi sur le mariage et l’adoption. Déjà en début de semaine, l’APGL et Les Enfants d’Arc en ciel faisaient part de leur inquiétude sur le sort des enfants d’homoparents, craignant que le texte de loi se contente du mariage et de l’adoption sans autre avancée.

Aujourd’hui, l’Inter-LGBT, qui regroupe plusieurs dizaines d’associations, en remet une couche et écrit directement au Premier ministre. Pourquoi Jean-Marc Ayrault? «Parce que le projet est sans doute sur sa table», nous explique Nicolas Gougain, joint cet après-midi. Le porte-parole de l’Inter-LGBT parle de la lettre du collectif comme le «deuxième étage de la fusée», après le coup de gueule des associations homoparentales.

INQUIÉTUDE APRÈS LES PROPOS DE CHRISTIANE TAUBIRA
Dans sa lettre à Jean-Marc Ayrault (à télécharger ici en PDF), l’Inter-LGBT s’inquiète des propos de Christiane Taubira, qui a expliqué à plusieurs reprises, et récemment dans Têtu, que le mariage et l’adoption seront ouverts rapidement mais qu’il faudra plus de temps pour les questions touchant à la parentalité. L’Inter-LGBT craint qu’on se dirige vers «une loi a minima qui certes ouvrirait l’institution du mariage à tous les couples, mais délaisserait la grande majorité des familles homoparentales, actuelles ou en devenir». Ne pas s’occuper du sort des enfants d’homoparents, explique l’Inter-LGBT, «revient à repeindre une façade qui menace de s’écrouler quand il conviendrait d’abord de la renforcer». Et l’Inter-LGBT de poursuivre: «Comment peut-on envisager d’enfermer l’homoparentalité dans le mariage  Comment peut-on envisager d’imposer aux homosexuels – et à eux-seuls – de se marier pour que soit établi un lien de filiation entre eux et leurs enfants? Comment cela est-ce envisageable de la part d’un gouvernement qui se veut progressiste? Nous vous posons la question, Monsieur le Premier ministre, tant la philosophie d’un tel projet de loi nous semble éloignée de ce que sont les fondements de votre courant de pensée».

En conclusion de sa lettre, l’Inter-LGBT réaffirme ses revendications:

  • transformer la «présomption de paternité» en «présomption de parenté» dans le cadre du mariage,
  • ouvrir aux couples de même sexe l’établissement de la filiation par reconnaissance en mairie,
  • assurer l’égalité d’accès aux procédures de procréation assistée à toutes les femmes – célibataires ou en couple, quelle que soit leur situation civile ou leur orientation sexuelle,
  • ouvrir l’adoption aux pacsé-e-s et aux concubin-e-s,
  • mettre en place d’un statut du beau-parent pour les familles recomposées – qu’elles soient homoparentales ou hétéroparentales,
  • faciliter les procédures de partage de l’autorité parentale.

JEAN-MARC AYRAULT REÇOIT ANDRÉ VINT-TROIS
Le projet de loi, qui doit être présenté en Conseil des ministres le 31 octobre prochain, doit maintenant attendre les arbitrages du Premier ministre. Ce dernier consulte toujours. À son agenda, aujourd’hui à 14h30 figurait un entretien avec Monseigneur André Vingt-Trois, président de la conférence des évêques de France et Archevêque de Paris, et farouche opposant à l’égalité des droits. Le sujet du mariage et de l’adoption pour tous a bien dû figurer au menu des discussions. Si selon les interlocuteurs ministériels de l’Inter-LGBT, tous les dossiers sont en discussion et rien n’est encore ficelé, le courrier envoyé au Premier ministre sonne cependant comme un cri d’alarme.

Photo DR

Print This Post
 
LES réactions (8)
  • Par Pelle Svanslös 05 oct 2012 - 16 H 48

    Chronique d’un mariage a minima annoncé. La déception est immense.

    Je ne comprends pas q’un évêque soit reçu par le premier ministre (pour les représentants de ceux qui croient au surnaturel il y a le ministre des cultes). Cet évêque est-il homosexuel, a-t-il une famille cachée comme Mitterand? Une famille homoparentale cachée ? Le premier ministre devraient recevoir des familles homoparentales, beaucoup de fammilles homoparentales, il devrait s’entourer de famille homoparentales, se faire prendre en photo avec ces familles et s’assurer d’une large diffusion médiatique.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par etienne 05 oct 2012 - 16 H 49

    Bonsoir à toutes et à tous. Je me perds en conjectures. Un jour, on dit que le gouvernement fera ci, demain il va faire ça.En suite, le projet de loi, ne concernera que le mariage pour tous plus l’homoparentalité, peut-être la PMA; peut-être sans la présomption de parentalité, peut-être rien du tout. Les rumeurs semblent être des réalités fondées. Moi, je pense que les femmes et les hommes de gauches sont tièdes, alors que les gens de droite sont très fermes. Même si leurs meneurs débitent depuis avant le déluge, les mêmes sornettes, les mêmes insanités, mus par des cervelles encore plus médiocres que celles d”antan. Ce matin, vers 8 heures 25, sur FRANCE INTER, dans sa revue de presse, BRUNO DUVIC, faisait état d”évènements ayant un rapport avec ce qui nous occupe, et préoccupe nos adversaires. Pour être précis, écoutez et surtout entendez la première partie de son intervention. J’en étais ému, et cela m’a mis un peu de baume au coeur. Moi, j’y crois. Salut à vous et ne nous laissons pas faire. Le temps fait son oeuvre.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Phil86 05 oct 2012 - 16 H 52

    le PS doit se montrer beaucoup plus ambitieux et ferme que ses opposants. Allez, mesdames et messieurs les socialistes, *un peu de courage* !!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Amy 05 oct 2012 - 17 H 52

    Moi ça m’énerve ! Personne est d’accord ! Putain laisser nous la faire la loi ! Ça sera régler ! En quoi ça dérange qu’ils y ai de l’homosexualité dans le monde? On devrait nous empêcher de nous marier ? Mais par contre des pédophiles ou des tueurs on leur dit rien ! GRRR MERDE !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Brigitte256 05 oct 2012 - 23 H 45
    Avatar de Brigitte256

    Présomption de parenté ? Ne dit-on pas “parentalité” ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Nique Drake 06 oct 2012 - 9 H 04
    Avatar de Nique Drake

    Je suis comme Pelle, je suis scandalisé que le Premier ministre de la République consacre 45 minutes de son temps, en pleine crise, à entendre André Vingt-Trois (reprenez-moi si j’en oublie un) exposer les préjugés homophobes de son église maquillés sous un discours prétendument sociétal.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Essylt 09 oct 2012 - 15 H 07

    Le cardinal André Vingt-Trois s’exprime au nom de l’Église, mais pas d’un point de vue théologique, et il exprime la pensée d’une bonne partie de l’opinion publique, pas seulement catholique. Mais si pour vous tous les opposants à vos idées ne sont que d’horribles fascistes intégristes, vous défendez une pensée unique et cela frise le totalitarisme.

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Christophe Martet 09 oct 2012 - 16 H 20
      Avatar de Christophe Martet

      @Essyit Il ne s’agit pas de plaider pour une «pensée unique». Mais désolé, le cardinal s’exprime au nom de l’église avec son point de vue théologique sur la société. Ou alors, il faut nous expliquer qu’il y a le citoyen «André Vingt-Trois» qui s’exprime aussi. L’égalité des droits n’est pas une idée, c’est un principe!

       
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.