array(28) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(35) "/2012/10/02/ipergay-stop-ou-encore/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(13) "23.20.252.165" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(13) "23.20.252.165" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(39) "CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)" ["HTTP_ACCEPT_LANGUAGE"]=> string(28) "en-us,en-gb,en;q=0.7,*;q=0.3" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(63) "text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,*/*;q=0.8" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(13) "23.20.252.165" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "40984" ["REDIRECT_URL"]=> string(35) "/2012/10/02/ipergay-stop-ou-encore/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1464611619" }
Santé, VIH | 02.10.2012 - 11 h 17 | 0 COMMENTAIRES
  • act up-paris
  • anrs
  • HM2F
  • ipergay
  • le Sneg
  • Les Flamands Roses
  • truvada
  • Warning

Ipergay: Stop ou encore?

Publié par
Le comité associatif demande l'arrêt de l'essai de prévention chez les gays si des modifications importantes ne sont pas apportées.

[Mise à jour – 17h15] Arthur Vuattoux, vice-président d'Act Up-Paris, nous informe qu'«Act Up-Paris n'est pas solidaire de cet avis [du Comité associatif], tout comme les Flamands Roses». Nous avons modifié le début de l'article en ce sens. «Face à l’impossibilité d’une unanimité, une motion, visant à refléter les positions ayant une majorité absolue des avis exprimés, a été adoptée pour rédiger cet avis», précise par ailleurs le communiqué du Comité associatif.

L'essai Ipergay vit-il ses derniers jours? L'étude de PrEP (Prophylaxie pré-exposition) de l'ANRS qui a démarré en janvier 2012 et dans lequel un antiviral, Truvada, est testé pour mesurer son efficacité dans la réduction de la transmission du VIH, est sous le feu des critiques du Comité associatif de l'essai (17 associations-membres) qui réclame l'arrêt de l'essai si des modifications importantes ne sont pas apportées.

Réunies samedi 29 septembre, les associations-membres de ce Comité (dont Warning, le Sneg, HM2F) exigent que les investigateurs de l'essai modifient l'essai sans attendre. C'est en particulier deux points qui posent problème: le bras placebo et la posologie de Truvada. Sur ce dernier point, l'été a été riche en rebondissements. Le 16 juillet dernier, la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé l'utilisation de Truvada comme traitement préventif contre le VIH. L'agence américaine, qui préconise un traitement en continu (tous les jours) a basé son avis sur les résultats d'iPrex, l'essai américain qui a montré une réduction de plus de 40% de la transmission, et de plus de 90% chez ceux qui prenaient parfaitement leur traitement, tous les jours. En France, plusieurs institutions comme le Conseil national du sida (CNS) ou le Groupe d'experts français sur le sida ont émis des recommandations plutôt favorables à l'utilisation de Truvada, en particulier chez les gays séronégatifs.

POUR UN TRAITEMENT PRÉVENTIF EN CONTINU
Pour le Comité associatif d'Ipergay, il n'est plus question d'attendre, selon le communiqué publié lundi 1er octobre: «Très majoritairement, les associations du comité pensent que l’'avis de la FDA, les recommandations de l’'OMS, du CNS, et celles du Groupe d’'experts français constituent un changement de contexte qu’'il convient de considérer dès à présent quant à la manière d'’étudier l’'intermittence d’une PrEP orale.» Le Comité associatif réclame donc qu'une PrEP en continu soit mise en place dans Ipergay, selon les recommandations du Groupe d'experts français (pages 19 à 22 du document téléchargeable en PDF). Selon le Comité, «le bénéfice est double, puisque ces personnes, en plus d’'un effet protecteur de Truvada, pourraient dès à présent bénéficier d’un accompagnement personnalisé, quand auparavant peu ou pas de solutions leurs étaient proposées».

QUID DU PLACEBO?
Les participants à l'essai IPergay sont répartis en deux groupes: l'un avec Truvada, l'autre avec placebo, en plus pour les deux bras d'un suivi personnalisé et des conseils de prévention. Warning réclame l'arrêt du placebo. La majorité absolue des associations du Comité (ALS, Boucle Rouge, Fédération LGBT, FGL, HM2F et Keep Smiling) s'est prononcée pour la continuité du placebo à la seule condition que les participants qui le désirent puissent avoir accès à une prise de PrEP au Truvada quotidienne dès à présent. Act Up-Paris, le Sneg et les Flamands roses souhaitent conserver le placebo dans l’'essai.

Le Comité associatif doit rencontrer le comité scientifique de l'essai cet après-midi, mardi 2 octobre. S'il n'obtient pas satisfaction, il réclamera l'arrêt de l'essai, qui selon nos informations aurait recruté 120 participants sur les 300 attendus dans la phase pilote. L'avenir d'Ipergay se joue maintenant.

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.