Depuis 2006, le Tolerantia Preis, Prix de la Tolérance, est remis en Allemagne, en France, en Pologne et en Espagne «à des individus ainsi qu’à des organisations en reconnaissance de leurs activités contre l’homophobie et leur combat contre les discours de haine en Europe». SOS homophobie, qui distingue les lauréat-e-s pour la France, a décidé de remettre le prix cette année à Véronique Eledut, conseillère principale d’éducation au lycée Jean-Baptiste Corot à Savigny-sur-Orge, en région parisienne.

«TRAVAIL EXTRAORDINAIRE»
«Véronique Eledut n’est pas une personne publique, précise l’association dans un communiqué, et pourtant elle accomplit chaque jour un travail extraordinaire contre les violences et les discriminations, particulièrement contre l’homophobie et la transphobie. Dans le cadre de ses activités quotidiennes pour créer un meilleur environnement parmi les élèves, elle fut dès 2006 à l’initiative d’une intervention de SOS homophobie – devenue depuis annuelle – afin de les sensibiliser à la lesbophobie, gayphobie, biphobie et transphobie. Grâce à son engagement, les élèves de ce lycée sont aujourd’hui fier-e-s d’être non-homophobes et ils et elles inspirent certainement de nombreuses autres personnes de leur entourage».

Avec ce prix, SOS homophobie souhaite aussi rendre hommage aux «professionnel-le-s de l’éducation comme Mme Eledut [qui] jouent un rôle clé pour un mieux vivre ensemble».

En 2011, les députés Franck Riester et Olivier Dussopt avaient été récompensés.