France
Gay Pride, Société | 01.10.2012 - 15 h 03 | 0 COMMENTAIRES
Gay Pride de Belgrade: De multiples soutiens mais une incertitude tenace
Publié par
La question se pose tous les ans: la gay pride de Belgrade aura-t-elle lieu? Les militant-e-s LGBT, qui travaillent avec la police pour assurer la sécurité des participant-e-s, ont organisé une flashmob la semaine dernière.

«J’espère que, cette année, l’humanité l’emportera sur la haine aveugle.» Cette année encore, la tenue de la gay pride de Belgrade est incertaine. En 2011, les autorités avaient annulé la marche au motif qu’elles ne pouvaient en assurer la sécurité, un argument régulièrement utilisé pour interdire sans le dire les manifestations LGBT dans certains pays de l’Est de l’Europe et tout aussi régulièrement réfuté par les institutions européennes.

«Les autorités serbes ont le devoir de se soucier de la sécurité de tout le monde, mais il est profondément dérangeant de voir que les dirigeants d’un pays qui cherche à obtenir le statut de candidat et de membre à l’Union européenne —  soutenu par une majorité du Parlement européen – se sentent incapables d’assurer cette sécurité pour tous ses citoyens», regrettait la députée européenne Ulrike Lunacek, coprésidente de l’Intergroupe LGBT au Parlement européen. Les 2 marches qui ont pu se tenir, en 2001 et 2010, se sont achevées dans la violence.

«MOINS DE MENACES»
La gay pride 2012 est prévue samedi prochain, le 6 octobre, avec pour slogan «Amour, Foi, Espoir». La semaine dernière, lors d’une conférence de presse, Goran Miletic, l’un des organisateurs, a affirmé que «la situation [était] meilleure que l’année dernière», rapporte l’AFP. «Il y a moins de menaces et l’atmosphère négative est moins visible» dans les médias locaux, soutient-il.

Une flashmob a été organisée dans les rues de Belgrade vendredi, avec un mariage entre 2 femmes:

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur ‪Belgrade Flash Mob 28.09.2012.‬

Le comité d’organisation travaille avec la police afin que tout se passe au mieux. Le gouvernement semble décidé à ne pas céder aux pressions des extrémistes mais le Premier ministre et ministre de l’Intérieur Ivica Dacic a réaffirmé que le défilé serait interdit si le risque était trop élevé.

RESPECT ET ÉGALITÉ
La parade a reçu de très nombreux soutiens de personnalités et d’organisations étrangères, de Kim Wilde ou Cyndi Lauper à Roman Waschuk, ambassadeur du Canada en Serbie ou l’European Gay Police Association (EGPA).

«J’espère que, cette année, l’humanité l’emportera sur la haine aveugle», écrit pour sa part Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe. «Organiser des gay prides a une signification particulière en ce qu’il est important que l’Europe puisse voir que la liberté de rassemblement et d’association de tous les groupes et de toutes les organisations est garantie et protégée en Serbie, en totale conformité avec la Convention européenne des droits de l’Homme – dont la Serbie est une Haute Partie Contractante – et avec la jurisprudence adéquate de la Cour européenne des droits de l’Homme.»

«Les lesbiennes, les gays, les bis et les trans’ ne demandent pas de droits spéciaux mais simplement le respect de leurs droits humains et de leur dignité, comme tout individu, dont les principes d’égalité et de non-discrimination dans l’accès à ces droits», rappelle-t-il.

La Serbie est candidate à l’adhésion à l’Union européenne. Le rapporteur du Parlement européen pour la Serbie, Jelko Kacin, était présent lors de la conférence de presse du comité d’organisation de la Pride. «Interdire la Pride n’empêchera pas la Serbie d’entrer dans l’UE, mais ne pas l’interdire aiderait», a-t-il déclaré.

Photo via Twitter (militant-e-s de la Pride de Belgrade lors de la Pride de Zagreb, juin 2012)

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.