array(28) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(82) "/2012/09/25/soutien-de-celine-dumerc-aux-gay-games-a-paris-le-pourquoi-du-comment/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(12) "54.89.60.163" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(12) "54.89.60.163" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(76) "Mozilla/5.0 (compatible; proximic; +http://www.proximic.com/info/spider.php)" ["HTTP_COOKIE"]=> string(0) "" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(52) "text/html, image/gif, image/jpeg, *; q=.2, */*; q=.2" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(12) "54.89.60.163" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "49698" ["REDIRECT_URL"]=> string(82) "/2012/09/25/soutien-de-celine-dumerc-aux-gay-games-a-paris-le-pourquoi-du-comment/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1462185951" }
Sport | 25.09.2012 - 17 h 57 | 0 COMMENTAIRES
  • Céline Dumerc
  • christelle foucault
  • gay games
  • Laura Flessel
  • paris 2018

Soutien de Céline Dumerc aux Gay Games à Paris: Le pourquoi du comment

Publié par
Pour Yagg, Christelle Foucault, la présidente de la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL), raconte la rencontre.

Nous vous l'annoncions hier, Céline Dumerc (photo), la capitaine de l'équipe de France féminine de basketball, vice-championne olympique, a accepté de soutenir la candidature de Paris à l'organisation des Gay Games en 2018. Pour Yagg, Christelle Foucault, la présidente de la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL), raconte la rencontre.

Celine Dumerc Paris Gay Games 2018

Ils sont beaux, ils sont forts et ils sont solidaires, nos athlètes français! Après Laura Flessel, porte-drapeau de la délégation olympique à Londres, c’est donc Céline Dumerc, la star féminine du tournoi de basket de ces JO qui a accepté de soutenir la candidature de Paris 2018.

Elle fait tourner la tête des filles depuis début août grâce, entre  autres, à: son panier à 3 points sur le buzz final face à l’Angleterre synonyme de qualification en quart; son dynamisme pour remobiliser les troupes; son tournoi exceptionnel d’où elle ressort meilleure joueuse devant les Américaines, pourtant championnes olympiques; sa coupe de cheveux, marque déposée parait-il ;-);  et depuis bien plus longtemps pour les amatrices de basket averties.

Avoir l’occasion de croiser Cap’s et de lui demander si elle accepterait de soutenir le projet PARIS 2018 pour la Xe édition des Gay Games dans la capitale, ça ne se présente pas tous les jours. Sans compter qu’en championnat de ligue féminine, il n’existe aucune équipe parisienne. Pour voir les Tango évoluer, il faut donc aller au plus près à Villeneuve d'Ascq ou encore Bourges, voire Charleville-Mézières. Autant dire, de super spots pour un week-end de rêve! Alors cet Open de la LFB à Coubertin pour lancer le championnat avec tous les équipes féminines réunies pour 2 jours à Paris = une aubaine pour Paris 2018!

Outre un autre contact prometteur obtenu à l’occasion de cette manifestation dont vous entendrez sans doute parler prochainement, il fallait approcher Céline! Bon, c’est là qu’on se rend compte qu’un pass «Tout accès» VIP, y a pas à dire, ça facilite les choses (merci Cyril & James). Mais ce n’est pas tout! Comment l’aborder, présenter le projet? Quelle va être sa réaction, etc… Et puis hop! Il faut se lancer!

Assise au fond de la salle, en bout de terrain derrière une table et quelques journalistes, elle pianote sur son téléphone.

1e étape: elle accepte d’être approchée (dérangée) par des inconnus qui visiblement veulent lui demander quelque chose, ce qu’elle accepte gentiment.
2e étape: la discussion s’installe. Elle nous écoute attentivement, dit ne pas connaitre les Gay Games et nous laisse dérouler notre présentation.
Le bruit autour ne facilite pas l’échange, elle sourit de me voir m’égosiller, m’encourage à prendre mon temps et me propose sa bouteille d’eau. So cute…
3e étape: elle est ouverte à la proposition.
On lui parle des soutiens déjà confirmés, de notre désir de la compter parmi la liste. Elle demande ce qu’elle doit faire, comment ça se passe… Deux possibilités: soit maintenant, dans un coin, une petite vidéo de soutien, soit on se déplace à Bourges plus tard avec le matos, puisqu’elle a rarement l’occasion de venir à Paris. Elle est partante maintenant! Et là, elle a fait le max pour nous trouver un endroit pas trop bruyant, s’extraire des demandes d’autographes partout où on allait, poser avec un… photographe… qui voulait être pris en photo avec elle…
4e étape: photo & vidéo dans la boite, enfin, dans l’iPhone.
Je lui propose les bracelets, qu’elle met sur le champ, et pas un, mais trois!
Deux-trois prises pas plus, devant la photo des vice-championnes olympiques tout sourire. Pas de problème pour l’autorisation de droit à l’image. Elle est ravie de participer indirectement à ce projet, nous aussi, tu penses bien!

J’espère qu’on se reverra pour poursuivre l’aventure, Céline… 😉

Photo via Facebook

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.