Société
Marches des Fiertés 2014
Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage | 20.09.2012 - 17 h 36 | 15 COMMENTAIRES
Le Parti communiste s’inquiète de l’absence annoncée de la PMA dans le projet de loi sur l’égalité des droits
Publié par
«Il n’existe pas en République de citoyens plus égaux que d’autres, en particulier en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre», rappelle le Collectif Fier-e-s et Révolutionnaires

Doit-on en déduire que la rencontre avec Dominique Bertinotti n’aura pas suffi à les convaincre? Dans un communiqué, les militant-e-s du Collectif Fier-e-s et Révolutionnaires du PCF se réjouissent de l’annonce par le gouvernement «des progrès pour l’égalité des droits à se marier et à fonder une famille». «Notre satisfaction n’est pourtant que partielle car cette égalité s’annonce bien incomplète», poursuit le communiqué. Ce qu’il manque? L’accès à l’assistance médicale à la procréation et «un droit simple à la filiation pour le/la conjointe, comme cela existe dans les couples hétérosexuels avec la “présomption de paternité”».

«Il n’existe pas en République de citoyens plus égaux que d’autres, en particulier en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. Ces demi-mesures seraient en outre une dangereuse invitation à un retour en arrière en cas de future majorité de droite, toujours hostile aux LGBT, remarque le texte. Nous rappelons l’engagement du PCF et de ses élu-e-s en faveur de l’égalité des droits au mariage et à la filiation, concrétisé par les propositions de lois de Marie-George Buffet en ce sens, redéposées à l’Assemblée nationale en juillet dernier, et qui incluent le droit à la PMA pour les couples de femmes et la facilitation du droit à la filiation.»

«Enfin, ce progrès dans l’égalité des droits s’inscrit dans un contexte socio-économique de crise, qui fragilise toujours la situation des minorités, et qui ne peut que s’aggraver par les mesures d’austérité promises. Un mariage, une famille sont des projets de vie: comment exercer pleinement ces nouveaux droits au mariage et à la filiation, sans travail, sans logement, sans les moyens nécessaires pour élever des enfants? Dans ce cas, le gouvernement nous promet certes le mariage… mais sans les petits-fours», conclut-il.

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (15)
  • Par jefopera 20 sept 2012 - 19 H 32
    Avatar de jefopera

    c’est quand même un joli revirement de la part du PCF, qui, comme ses frères des ex pays de l’Est, n’a jamais brillé dans son engagement en faveur des droits des homos, notamment quand ils étaient persécutés derrière le rideau de fer.
    reste à espérer (mais je n’ai aucune illusion) que d’autres formations politiques, syndicales ou religieuses fassent ainsi amende honorable….

     
  • Par Stéphanie 21 sept 2012 - 11 H 16

    Pour être précis, ce revirement date tout de même de pas mal d’années… Plus généralement, le Front de Gauche a pris position très clairement, via le discours de JL Mélenchon au meeting des Folies Bergères, pour l’ensemble des revendications LGBT, PMA et changement d’état civil libre et gratuit compris.

    Le PS aussi revient de loin (sa ralliement au mariage et à l’adoption pour tous est récent), et il n’a pas fait tout le chemin : il est en retard sur les textes européens votés par les socio-démocrates européens en matière d’identité de genre et ses problèmes avec la PMA des lesbiennes est navrant. De la gauche, on attend l’égalité totale. Point.

    Bien sûr, la droite est dans les choux en matière d’égalité… Mais ça, on le savait déjà :-)

     
  • Par tof81 21 sept 2012 - 12 H 30
    Avatar de tof81

    @jefopera

    Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis !

    d’où l’intérêt de féliciter cette évolution plutôt que de la déplorer. Pourquoi parler du passé ?

    Ce qui est important ce sont les combats engagé actuellement pour l’égalité pour tous et que le PCF avec le Front de Gauche soutient cette évolution.

    Ce sont eux nos portes paroles à l’assemblé nationale même si cela ne te plait pas.

    Il faut que quelqu’un défende nos intérêts (l’égalité pour tous) sinon on n’aura pas gain de cause même si cela semble mal partis avec ce que veux faire le PS …

     
  • Par Jauricin 21 sept 2012 - 12 H 59

    C’est bien parce que la question de la PMA pour les couples de lesbiennes est loin d’être unanime…de gauche comme de droite, et même au sein de la communauté lgbt.
    Quand on me taxe ici, d’homophobe au nom de l’égalité des droits parce que je suis contre est un peu facile.
    La question de la GPA pour les gays est mis de côté d’office par les assoc’…elle est ou l’égalité des droits?
    Pourquoi les lesbiennes auraient plus le droit à la PMA que les gays à la GPA? c’est un non sens.
    nb: Je conseille à Judith Silberfeld d’éviter les attaques personnelles par mail qui sont franchement audieuses et grotesques.

     
    • Par Judith Silberfeld 21 sept 2012 - 13 H 27
      Avatar de Judith Silberfeld

      Jauricin Pour ma part, je vous conseille de baisser d’un ton si vous souhaitez continuer à commenter sur ce site.

       
  • Par Phil86 21 sept 2012 - 13 H 19

    Mais Jauricin il faut un débat sur la PMA et la GPA personne n’a jamais dit le contraire, simplement ce débat ne doit pas servir de prétexte à vanter l’inégalité entre homos et hétéros.

    La filiation ne s’arrête pas à la procréation biologique : elle s’étend au delà, aux autres méthodes de conception et d’accès à la parentalité. A partir de là, je ne vois pas ce qui pourrait bloquer la PMA pour les lesbiennes. La GPA est une question plus complexe car elle implique la gestation par une tierce personne. Et elle pose autant problème pour ce qui est des couples hétéros que des couples homos.

     
  • Par Jauricin 21 sept 2012 - 14 H 08

    @Phil86 Ce débat sert déjà de prétexte à vanter l’inégalité entre homos et hétéros.
    Pour ma part, je pense qu’il faut d’abord résoudre les problèmes inhérents en terme de droits conjugaux, ensuite débattre sur les droits familiaux et les possibilité d’accéder à différentes formes de filiation. Ce sont 2 sujets différents.
    Vouloir mettre tout dans le même « package » m’agace.
    Je suis dans votre camp…alors pourquoi êtes-vous si virulent(e)s dans vos réponses?
    Même si effectivement, des enfants issu(e)s de la PMA dans un couple de lesbiennes (effectuée dans un pays etranger) sont nés en France, il faut donner à cette famille un statut juridique, c’est évident!
    Mais, n’êtes-vous pas choqué par le fait de pouvoir transgresser une loi française? De nombreux français(e)s (dont moi) sont interloqué(e)s car transgresser une loi, c’est en transgresser une autre? La loi est au service du bon vivre ensemble, n’est-ce pas? La loi peut effectivement évoluer en fonction de la société, mais là, je crois que certain(e)s sont allées plus vite que la musique…
    Si ces nouvelles familles considèrent que cela ne va pas assez vite à leur gout, pourquoi ne pas s’expatrier dans le pays ou résolument l’herbe est plus verte?

     
  • Par Raphaël 21 sept 2012 - 14 H 34
    Avatar de

    Il est question d’égalité des droits : Les couples homos demandent à bénéficier des mêmes droits que les couples hétéros, en l’occurrence le mariage et la PMA. La GPA est interdite en France pour tout le monde. Cela ne rentre donc pas dans le débat sur l’égalité des droits. C’est un autre débat, qui concernera homos & hétéros réunis.

     
  • Par Jauricin 21 sept 2012 - 15 H 26

    @Raphaël donc il y a bien un non sens. Le couple gay pourrait uniquement adopter un enfant parce que par nature il est homosexuel, donc il ne peut évidemment pas bénéficier de la PMA. Et puis dans 10 ans ces mêmes gays-frustrés demanderont la GPA….puisqu’inégalité, il y aura. Vous êtes pour la marchandisation du corps? pas moi!
    Les débats sur la PMA qui est un acte ARTIFICIEL de la filiation, ne peut résolument pas être mis sur le même pied d’égalité que la demande du mariage pour tous qui est une union entre deux êtres NATURELLEMENT homosexuels ou hétérosexuels.
    La filiation est un sujet délicat, je peux me tromper dans mes convictions, je ne dis pas que je ne changerai pas d’avis dans l’avenir, mais jusque là, j’ai toujours été opposé par cette forme de filiation qui fait appel à des procédés scientifiques pour « combler » un désir de famille. Je ne comprends pas que les militants lgbt ne participent pas plus activement à la demande des milliers de familles hétérosexuelles qui souhaitent désespérément accélérer les démarches d’adoption nationales ou internationales, cela participerait d’autant plus à ce mieux vivre ensemble…

     
  • Par fcpgismo 21 sept 2012 - 17 H 38
    Avatar de fcpgismo

    Il faut une égalité totale si la PMA est réservé aux couples hétéro stériles il doit l’ être aussi aux couples homos stériles et pas plus. En aucun cas pour pallier un défaut d’ entente entre filles et garçon.Sur ce terrain là on joue avec le feu certains groupes sont irresponsables.Actuellement ce qui se pratique; comme un don de sperme, sauf qu’il y a un suivi de l’ enfant par le donneur.

     
  • Par Phil86 21 sept 2012 - 18 H 43

    La filiation ne doit plus procéder de la seule procréation biologique. voila le moyen de réconcilier tout le monde. Voir l’article du monde à ce sujet.

     
  • Par babar 21 sept 2012 - 23 H 50
    Avatar de babar

    Il se trouve que ma soeur cadette est Professeure de médecine, spécialité MPA. (Biologie de la Reproduction et Développement humain) Je ne préciserai pas pas là où elle exerce.

    N’empêche que, confrontée à une pénurie de sperme, elle nous a demandé à moi et à mon chum de faire des dons de sperme, à plusieurs reprises, ces dernières années…

    Pour aider la science, tous deux avons consenti, trois fois par an depuis dix ans…. Et, selon ma soeur, quelques très beaux bébés sont nés…

     
  • Par Larapascroft 22 sept 2012 - 9 H 51

    Personnellement, si mon frère venait me voir en me disant que sa compagne a un utérus inhospitalier et me demande de porter son embryon, j’aimerais être libre de décider si je souhaite le faire ou non. Je pense donc qu’une légalisation très bien encadrée de la GPA ne serait pas une mauvaise chose…

     
  • Par Raphaël 23 sept 2012 - 15 H 02
    Avatar de

    Jauricin, je connais un couple d’hétéros qui a eut recours à la PMA pour avoir des enfants, je ne vois rien d’artificiel dans leur famille, et eux non plus n’ont jamais envisagé leur filiation ainsi. Le progrès scientifique a permis ce qui autrefois leur aurait été inaccessible, c’est tout. En fait, comme j’ai tendance à penser qu’un couple homo et un couple hétéro sont égaux face aux bonheur et à la difficulté d’être parent, je ne vois aucune raison valable de discuter l’égalité. Sinon de décréter que les homos sont des couples de seconde zone. L’adoption, la PMA sont déjà des sujets complexes qu’il n’est pas possible de généraliser. Cette complexité n’empêche pas que les hétéros y aient droit. Elle n’est donc pas un argument contre l’égalité des droits.

     
  • Par Phil86 24 sept 2012 - 10 H 08

    Jauricin, vos commentaires sont insultants pour beaucoup de familles homoparentales, et comme nous sommes ici sur un média LGBT, il vous est demandé un peu plus de respect…

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.