Société
Homoparentalité, Mariage | 20.09.2012 - 12 h 52 | 18 COMMENTAIRES
Un conseiller de François Hollande contre l’adoption par des couples homosexuels
Publié par
Sur son blog, un chargé de mission du président de la République rapproche les familles homoparentales des familles polygames et préconise que l’adoption ne soit que partielle dans les couples de même sexe.

[Mise à jour, 13h50] Réaction du ministère des Droits des femmes

Depuis le mercredi 20 juin 2012, Bernard Poignant, le maire de Quimper, est chargé de mission auprès du chef de l’État, rapporte Ouest France. Ses attributions consistent à «faire l’interface avec la société civile» à titre bénévole. Cette proximité avec François Hollande lui permet de faire entendre ses idées de façon privilégiée. En 2010, il avait pourtant fait des vagues avec une tribune assimilant l’homoparentalité à la polygamie. Contacté hier par le Lab Europe 1, il maintient ce qu’il a publié en 2010.

«L’ENFANT DOIT SAVOIR QU’IL NE VIENT PAS DE DEUX PÈRES OU DE DEUX MÈRES»
Dans ce billet de blog intitulé «Maman, papa, bébé», juste après avoir évoqué l’homoparentalité, il écrit: «Aujourd’hui chacun vit en couple comme il l’entend. Même la polygamie est présente bien que la loi l’interdise. Et il existerait de 50000 à 150000 enfants vivant en France dans des familles polygames sans que personne n’exige une loi pour légaliser ce type d’alliance». En somme, l’absence de reconnaissance juridique pour les familles homoparentales n’est en rien gênante d’après lui.

Il aborde en passant le cas de ces gens qui «ont eu une vie hétérosexuelle avant de former un couple homosexuel». «Sans doute sont-ils ni pires ni meilleurs les uns les autres», commente-t-il. Ni pires ni meilleurs certes, mais ils ont à ses yeux le défaut d’être de même sexe: à ce titre, ils ne peuvent adopter d’enfant, selon lui. «Un couple d’hétérosexuels peut adopter un enfant en tant que couple puisqu’il est constitué d’un homme et d’une femme, donc d’un père et d’une mère de substitution. Dans un couple d’homosexuels, seule une des personnes peut adopter car l’enfant doit savoir qu’il ne vient pas de deux pères ou de deux mères.» Est-il dans l’intérêt de l’enfant de n’avoir qu’un seul parent légal? Qu’advient-il de ce même enfant élevé par deux parents de même sexe si son parent légal vient à disparaître?

«QUAND LE SUJET SERA DÉBATTU, LE PROBLÈME SERA L’ENFANT»
Le maire de Quimper ne répond pas à ces questions, mais s’interroge aujourd’hui: «Doit-on mettre dans le droit tout ce qui se passe dans la société?» Indifférent à la question du mariage pour toutes et tous – «On peut marier des gens de sexe identique. Mais il y a déjà le pacs. Ça ne change rien» –, il estime que «le problème, c’est l’adoption. Quand le sujet sera débattu, le problème sera l’enfant».

Pour Bernard Poignant, le fait d’avoir deux mères ou deux pères empêcherait l’enfant de se développer, ainsi qu’il l’a expliqué sur son blog en 2010: «À mes yeux et quoiqu’il arrive, [l'enfant] se construit dans l’altérité des genres, masculin et féminin, père et mère. Qu’ils soient présents ou absents, parfaits ou imparfaits. Un enfant doit toujours savoir qu’il a ou a eu un père et une mère. Personne ne peut discuter ce fait. Il faut distinguer la pratique sexuelle du fait de l’adoption.» Ah. Le conseiller de François Hollande n’a visiblement pas encore intégré qu’établir une distinction selon la pratique sexuelle est illégal.

En 2010, Gilles Bon-Maury, alors président d’Homosexualités et socialisme (HES) et aujourd’hui membre du cabinet de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, ainsi qu’Yves Formentin-Mory, responsable du groupe local HES Finistère, avaient répondu au maire de Quimper et qualifié ses propos «d’outrances». Ils n’ont visiblement pas réussi à le convaincre.

L’entourage de Najat Vallaud-Belkacem, à qui le Premier ministre a confié une mission sur la lutte contre l’homophobie, souhaite minimiser l’importance de ces propos. «À chaque fois que l’on va vers l’amalgame, c’est préoccupant, a confié à Yagg un proche de la ministre. Nous ne sommes pas solidaires de ces propos qui n’engagent que lui. Il ne s’est d’ailleurs pas exprimé au nom du gouvernement ou du président de la République.»

Photo Capture

Suivez Julien Massillon sur Twitter: julienmsln

Print This Post
Avatar de Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (18)
  • Par Frix 20 sept 2012 - 13 H 26
    Avatar de

    et ça me fait bien marrer, tous ces vieux débris qui savent mieux que tout le monde ce qui se passe dans la tête « delanfan ». Avoir été enfant en 1930, c’est pas la même chose qu’en 2012 et papy ça fait bien longtemps que tu dois plus trop savoir ce qui se passe dans la tête « delanfan » si tenté que tu le savais quand tu étais toi même enfant. T’as sans doute eu 75 ans d’âge mental dès la vingtaine bien tassée. Nos p’tis neveux sont tout à fait à l’aise avec l’homosexualité de leurs tatas et à vrai dire s’en foutent complètement, ne se posent pas la question parce que leurs parents et autres oncles/tantes/papys/mamys ne leur ont jamais présenté la chose comment étant différente, ne nous ont jamais traitées différemment. Le problème n’est pas au niveaux des enfants (et pas « delanfan », comme si tous les enfants étaient pareils…) mais au niveau des conneries que les adultes coincés de la tête et du cul leur foutent dans le crâne, pauv’ niouc ! Arrêtez de vous servir des gosses pour excuser et justifier vos propres pensées inégalitaires et nauséabondes ! Les gosses, eux, contrairement à ces pauvres piteux, voient l’être humain avant de voir les étiquettes qu’on lui colle sur la tronche. Pauvre type !

     
  • Par Nique Drake 20 sept 2012 - 13 H 32

    Lui c’est un habitué du sujet, une des gloires du PS.

     
  • Par Pelle Svanslös 20 sept 2012 - 13 H 33

    Toute l’argumentation repose sur la confusion entre géniteur et parent!! C’est pathétique! Et en la croyance que les parents homos feraient croire, on ne sait pas comment, à leurs enfants qu’ils sont issus de deux pères ou de deux mères. C’est jouer sur les peurs et prendre les enfants pour des cons!

    Les enfants savent très bien et très vite d’où viennent les enfants. Malgré des générations et des générations d’enfants, élevés par des parents hétéros qui leur ont fait croire que les naissances étaient dues aux cigognes, honteuse désinformation répétée à l’envi, on a relevé aucun cas d’enfant devenu adulte croyant encore que ses parents seraient des cigognes!!! Etonnant non?

     
  • Par Raphaël 20 sept 2012 - 13 H 34
    Avatar de

    « À mes yeux et quoiqu’il arrive », c’est bien là le problème. L’égalité des droits ne se décide pas « à ses yeux ». Qu’il interroge les familles homoparentales, les enfants, qu’il prennent la peine de les rencontrer (qu’il lise le livre « Fils de… » au moins) pour comprendre que ces arguments ne sont absolument pas représentatifs de la réalité, et que lui qui se veut si bienveillant à l’égard de ces enfants, qu’il agisse en élu de la république et milite pour qu’ils aient la même reconnaissance que les autres. Bref, que celles et ceux qui entendent donner leur avis sur la question de l’égalité des droits prennent au moins la peine d’aller rencontrer ces familles, de comprendre pourquoi cette égalité est urgente, avant de nous parler de leurs « yeux » qui ne voient jamais que le bout de leur « nez » !

     
  • Par nileju 20 sept 2012 - 13 H 39
    Avatar de

    Non mais en fait on s’en fout de ce qu’il pense (vu le niveau en plus…) Ce qu’il faut se demander c’est pourquoi F.Hollande le garde dans ses conseillers, puisque apparemment ils ont un avis complétement différent sur le sujet.

     
  • Par sylvio 20 sept 2012 - 14 H 05
    Avatar de sylvio

    « L’ENFANT DOIT SAVOIR QU’IL NE VIENT PAS DE DEUX PÈRES OU DE DEUX MÈRES »

    Mais qui a dit que l’on allait mentir à nos enfants?

    Comme le dit Pelle Svanslös, il y a bien une différence entre géniteur et Parent !
    C’est la deuxième fois en quelques jours que je lis et entends une telle bêtise.
    La première était lors du débat TV France2 de Calvi, et malheureusement cet argument mensonger n’a pas été contré. (heureusement le reste l’a été)

     
  • Par nath 20 sept 2012 - 14 H 52

    En cette période si importante pour l’évolution de nos droits, je lis avec voracité toutes les tribunes, les billets d’humeur, les notes qui ne manquent pas de paraître chaque jour sur le mariage et l’adoption pour tous dans les médias. Malheureusement, je compte sur les doigts d’une main les articles qui ne font pas seulement preuve de mauvaise foi et d’arguments d’autorité pour essayer de convaincre le lecteur, dans un sens ou dans l’autre. Et à mon grand regret, les articles parus sur Yagg ces derniers temps ne font pas exception. Oui, le fait que Bernard Poignant fasse référence à la polygamie pour justifier de sa position sur l’homoparentalité est choquant. Mais pour autant, ça ne nous autorise pas à balayer toutes ses craintes et ses arguments d’un simple « il est homophobe, tout ce qu’il dit est à jeter » ! Même si c’est surement usant pour certains d’entre nous, nous serons gagnants si nous essayons de faire preuve de pédagogie, encore et toujours, exposer clairement nos arguments, expliquer clairement nos positions, et de pas brandir le chiffon rouge dès que quelqu’un ose faire la moindre remarque qui ne va pas dans notre sens !

    nath, lassée du contenu toujours plus convenu et monolithique des articles et commentaires sur ce site…

     
  • Par Phil86 20 sept 2012 - 15 H 18

    Vieux fossile. Va donc à l’UMPFN, tu y seras plus à ta place qu’au PS.

     
  • Par Phil86 20 sept 2012 - 15 H 21

    @nath : quel rapport entre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et la polygamie ????

    le seul fait d’établir un lien entre les deux est en soi homophobe…

     
  • Par etienne 20 sept 2012 - 16 H 08

    On a parfaitement le droit de prétendre être de gauche, et être en retard dans la marche du temps, de son temps.Combien y a-t-il de parents qui ne sont « que de vulgaires » géniteurs? Dans « l’esprit » du commun des mortels, »ETRE » parent,pour nombre de personnes, s’assimile au simple fait d’engrosser un corps féminin, secouer ses pantalons, et laisser LA NATURE faire le reste.Car, de CE RESTE, ils s’en fichent comme de leur premiére capote. Cette idée reçue est aussi bien partagée par les personnes des deux sexes.Alors que,à mon sens, ETRE PARENT, c’est tout ce qui doit être fait IMMEDIATEMENT par les deux géniteurs, aprés la sortie de BEBE du ventre de la dame. Je crois très fort, qu’être PARENTS, c’est un métier qui ne se fait pas à la légère.Les horreurs survenues à Outreau parlent d’elles-mêmes.Combien de million d’enfants débarquent sur La Terre parce qu’ils doivent débarquer tout simplement, et qui vivent parce que La Nature l’a décidé; mais, dans quelles conditions? Au prix de combien d’humiliations? La multitude ne le voit pas, car cantonnée à sa tour d’ivoire, préoccupée de son seul petit nombril.On dit que C’EST L’AIR DU TEMPS; non, ce n’est pas l’air du temps;c’est l’égoïsme, fondement de tous nos maux et autres malheurs.Si les homosexuel(e)s, réclament leurs droits au mariage,et qu’une partie d’entre nous sont mus par ce qui ne s’explique pas, ce viscéral BESOIN d’enfantt(s), qu’y a-t-il qui soit illégitime dans notre demande? Surtout que beaucoup d’entre nous, ont été victimes de rejet, de maltraitance, de nos propres familles.Nous ne sommes ni mieux, ni pires.Pensez seulement au petit Samuel et à ses deux papas,qui nous sont venus de Belgique;ce petit bonhomme n’a besoin QUE D’AMOUR et de rien d’autre.des présences « féminines » il en aura tout plein à portée de son coeur; que fait-on des Mamies et des Taties? je suis sincérement ému quand je vois des couples de femmes et d’hommes,jeunes pour la plupart, attentionnés auprès de leurs enfants,souvent de couleur différentes.Ce ne sont pas des vues de l’esprit ces familles-là que diable.Les considérations des soit-disant bien pensant, ne tiennent vraiment pas, face à de telles évidences.Pour être tout à fait clair je précise que je ne veux pas me marier,et que je n’ai pas la moindre envie d’avoir un ou des enfants.mais; ceci est une autre historiette.Pour l’heure, battons-nous,et le temps nous donnera raison. Bon vent à nous toutes et à nous tous..

     
  • Par jefopera 20 sept 2012 - 19 H 29
    Avatar de jefopera

    Je crois que certains hommes politiques (je ne pense pas à celui la dont je n’avais jamais entendu parler et qui n’a pas l’air d’être de haute volée) feraient bien de la mettre en sourdine ; la communauté gay est vraiment sympa de ne pas en sortir cerains du placard, alors même qu’ils prennent des positions publiques contre le projet de mariage pour tous.

     
  • Par etienne 21 sept 2012 - 10 H 31

    Laissons les dans leur placard;ils y sont, qu’ils y demeurent. Le placard dont ils ne pourront jamais s’extraire, c’est leur tête.C’est peine perdue.En fin de compte, ils ne sont nuisibles qu’à eux seuls.

     
  • Par tof81 21 sept 2012 - 14 H 34
    Avatar de tof81

    «L’ENFANT DOIT SAVOIR QU’IL NE VIENT PAS DE DEUX PÈRES OU DE DEUX MÈRES» : blague de mauvais goût ! et propos discriminatoires basés sur du vent.

    Il prends les enfants pour des cons, ou plutôt nous, car les enfants en parlent à l’école d’où est ce qu’ils viennent. Ils le savent les enfants que l’on est issu d’un géniteur et d’une génitrice et non pas d’un choux , ni d’une rose. Quitte à l’enfant de poser la question à ses deux pères (ou mères) quand il en sera capable …

    Faire l’amalgame entre le mariage pour tous et la polygamie est immonde. Je trouve qu’il manque la pédophilie et le tableau sera complet.

    D’après Bernard Poignant : »l’absence de reconnaissance juridique pour les familles homoparentales n’est en rien gênante ». Elle n’est pas gênante pour les familles hétérosexuelles, mais elle est gênante pour 5% de la population Française (qui n’a pas les même droits que tout le monde).

    Il n’en a rien a faire de la protection juridique de l’enfant et de ses parents (LGBT), il écarte le sujet car cela l’arrange bien. Ce n’est absolument pas responsable pour quelqu’un de son niveau. c’est lamentable. Qu’est ce qu’il fait à son poste ?, si il oublie 5% de sa population !

    A sa question : « «Doit-on mettre dans le droit tout ce qui se passe dans la société?» « , je lui réponds : doit-on maintenir dans la précarité juridique 5% de la population ainsi que leurs enfants ? => c’est totalement irresponsable.

    Pour Bernard Poignant : « le fait d’avoir deux mères ou deux pères empêcherait l’enfant de se développer ». c’est un spécialiste de l’enfant ? (je pensais que c’était un politicien), il la sors d’où sa vérité à la noix ? , d’un paquet bonux ?! il faut qu’il arrête son obscurantisme et qu’il commence à raisonner un minimum.

    Tenir des propos discriminatoires basés sur du vent, c’est répréhensible. J’espère qu’il le payera électoralement !

     
  • Par Stéphanie 21 sept 2012 - 18 H 46

    Il est temps que la gauche mette définitivement au rancard les homophobes du PS, qui symbolisent le passé !

     
  • Par luc 21 sept 2012 - 19 H 31
    Avatar de luc

    Et à mon avis ces homophobes du PS sont assez nombreux

     
  • Par babar 22 sept 2012 - 0 H 12
    Avatar de babar

    Avant d’être fusillé, Laval a été un membre éminent de la SFIO et donc du Partii Socialiste…

    Fusillons cet illustre inconnu de nos jets de sperme !

     
  • Par etienne 22 sept 2012 - 9 H 31

    Ils n’en valent pas la peine. Gardons nos « jouissances » pour celles et ceux qui nous aiment et que nous chérissons.

     
  • Par etienne 22 sept 2012 - 9 H 34

    Ah qu’ils sont bien gouvernés à Quimper..

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.