Culture & Loisirs
Marches des Fiertés 2014
Culture & Loisirs | 19.09.2012 - 11 h 41 | 12 COMMENTAIRES
Bichon, un garçon pas comme les autres
Publié par
Il a 8 ans, possède une baguette «magique» et en pince pour Jean-Marc-du-CM2. Faites connaissance avec Bichon, dont les aventures sont publiées dans le magazine pour enfants «Tchô».

Les homos ont-ils trouvé «leur» Titeuf? Le magazine Tchô publie depuis le mois d’août les aventures de Bichon, un très attachant garçon de 8 ans, pas tout à fait comme les autres. Sa sensibilité et sa compassion pour les victimes d’injustice – qu’il tente de secourir avec sa baguette magique très Gigi – ne laissent personne indifférent et lui attirent parfois des ennuis. Heureusement, le ténébreux Jean-Marc-du-CM2 est là pour le secourir quand les choses tournent au vinaigre…

Après avoir été pré-publiées dans Tchô, les aventures de Bichon se retrouveront dans quelques mois dans une «vraie» BD, chez Glénat (qui a notamment édité Le Bleu est une couleur chaude, de Julie Maroh, ou les BD de Ralf König), et feront aussi le bonheur des petit-e-s mais aussi des plus grand-e-s. Interview avec le créateur de Bichon, David Gilson.

Quel est votre parcours? Je suis un dessinateur de 39 ans issu de l’animation. Après avoir eu mon Bac en section lettres-arts plastiques, j’ai suivi une formation de 2 ans au CFT des Gobelins comme technicien dans le dessin animé. Pendant plusieurs années, j’ai travaillé dans le milieu de l’animation où je me suis parfois spécialisé comme créateur de personnages (Walt Disney Feature Animation, Ellipsanime, Marathon, SIP Animation, Xilam…). Puis depuis quelques années, je travaille comme indépendant en illustrant notamment et régulièrement des livres pour Disney Publishing (Raiponce, Rebelle, Les Mondes de Ralph, etc.). Parallèlement, j’ai travaillé sur plusieurs projets personnels de bandes dessinées et ai eu la chance d’être approché par Jean-Claude Camano, directeur de Tchô! la collec, grâce à qui j’ai pu développer et mettre en marche ma BD Bichon.

Comment définissez-vous le personnage de Bichon? Qu’est ce qui vous a inspiré sa création? Bichon, c’est un peu moi enfant, en fait. Il est une représentation plus ou moins autobiographique du petit garçon que j’étais. Bichon est un garçon de 8 ans et n’est pas tout à fait comme les autres en cela qu’il est très sensible, rêveur et que son univers s’articule autour de choses qui interpellent a priori davantage les filles que les garçons. Mais Bichon est également un enfant sincère, qui n’a ni honte de ce qu’il est ou des sentiments et émotions qu’il ressent, ni peur de les exprimer. Ainsi, nombre des histoires qui surviennent dans la vie de Bichon sont inspirées puis romancées à partir de mes propres anecdotes d’enfant très ou trop (?) sensible.

Qu’avez-vous envie de raconter avec ce personnage? Au-delà de ce que Bichon peut raconter dans ses aventures quotidiennes, je souhaite transmettre aux lecteurs un message de tolérance sur la différence, et montrer qu’on peut être ou se sentir un peu différent des autres dès le plus jeune âge mais pas forcément mal le vivre. Montrer aussi que le regard des autres n’est pas nécessairement hostile, renverser certains préjugés. Avec Bichon, je souhaite aussi brouiller un peu les cartes: certains stéréotypes sur l’homosexualité vont s’avérer bien fondés, d’autres non… Le tout demeurera positif. J’envisage de raconter l’enfance de Bichon, puis son adolescence, que les lecteurs le voient grandir et s’épanouir pleinement.

Avec un personnage gay de 8 ans, avez-vous l’impression de vous attaquer à un tabou? Comme dans ma propre vie, je n’ai pas complètement conscience de mon homosexualité et c’est toujours le regard des «autres» qui me le rappelle. Ainsi, je ne réalise pas vraiment qu’il s’agit là d’un tabou. Aussi, est-il bon ou souhaitable de qualifier mon personnage de «gay»? Je ne sais pas trop… Même si on peut aisément deviner comment Bichon évoluera en grandissant, Bichon n’a que 8 ans et n’est pas encore éveillé à sa sexualité. Je dirais simplement qu’à l’instar d’autres enfants de la BD comme Titeuf, Cédric ou le Petit Spirou (qu’on ne qualifie pas d’hétéros d’ailleurs!) qui ont une amoureuse dans leur école ou en pincent secrètement parfois pour leur maîtresse, Bichon est lui simplement plus sensible à un grand du CM2 ou au remplaçant de son institutrice…

Ainsi, j’aimerais montrer que même si les centres d’intérêts ne sont pas les mêmes, les émotions et les sentiments ressentis, eux, sont bel et bien similaires… Si certains enfants se reconnaissent en Bichon, j’en serai ravi car je souhaite que cette différence, aussi minoritaire soit-elle, ne soit pas vécue comme une honte et permette ainsi de donner un coup de pouce aux gamins qui s’identifieront possiblement à lui.

Tchô et Glénat ont-ils été difficiles à convaincre? À vrai dire, absolument pas!! Tout d’abord car c’est Jean-Claude Camano, directeur de Tchô, qui m’a contacté après avoir découvert l’un de mes blogs centré sur la sensibilité de mon personnage, alors prénommé Kido, le petit prince. Il ne s’agit pas pour eux de remplir un quota quelconque ou de faire une bande dessinée à propagande gay, mais de raconter une histoire sous un angle un peu inédit et de voir comment la sensibilité particulière de cet enfant va évoluer, s’exprimer et être perçue par son entourage.

En ce qui concerne le thème de l’homosexualité, Glénat n’a plus rien à prouver je crois après avoir édité en français les œuvres du célèbre Ralf König et adapté nombre de mangas yaoï…

Quels sont les retours des lectrices et lecteurs de Tchô (voire de leurs parents)? Il est certainement encore bien trop tôt pour avoir des retours sur ma BD puisque celle-ci est pré-publiée dans le magazine Tchô depuis seulement 2 mois. Aussi, je ne suis pas au courant de la réaction des lecteurs, ceux-ci étant avant tout des enfants entre 8 et 13 ans.

Pour le moment, je suis simplement fier et heureux d’avoir intégré la bande à Tchô et que mes planches côtoient désormais celles de Lou! et de Titeuf qui ont respectivement fait leur grand retour.

Pour le reste, je commence à avoir quelques retours plutôt positifs et attendris sur le site et la page Facebook de Bichon et mes amis gays semblent déjà touchés par la relation entre mon petit héros et celle du ténébreux Jean-Marc-du-CM2… À suivre donc!

Suivez Xavier Héraud sur Twitter: folkfurieuse

Print This Post
Avatar de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef adjoint / Responsable développement. Chef de projet Tetu.com
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (12)
  • Par sexyboy 19 sept 2012 - 13 H 57

    Bien cette idée de bd je trouve l’idée originale manque plus que le dessin animée à la tv

     
  • Par tof81 19 sept 2012 - 13 H 58
    Avatar de tof81

    Intéressant.

    J’ai l’impression que cela aurait était plus intéressant de voir une planche en entier. Je suis allé sur le site, il y a quelques images par ci pars là….

    Sinon, bravo pour l’initiative. peut être que je pourrai l’acheter pour mes neveux ou nièces ? …

     
  • Par Kuro 19 sept 2012 - 15 H 37

    C’est la baguette magique de Gigi pas celle de Sailor Moon !
    :P

     
  • Par Nico 19 sept 2012 - 15 H 40

    Bravo. Un artiste engagé pour lutter contre les discriminations, c’est toujours admirable. Si la littérature pouvait, comme vous, généraliser les différences, nous en serions à plus de tolérance. Merci.

     
  • Par Red 19 sept 2012 - 15 H 56
    Avatar de Red

    Ca intéressera @koupit peut-être?

     
  • Par nileju 19 sept 2012 - 17 H 40
    Avatar de

    La BD s’adresse a des enfants, je vois déjà la réaction de certains parents prout-prout…

     
  • Par tboy 19 sept 2012 - 18 H 04

    Un peu de nouveauté …

     
  • Par Alex 19 sept 2012 - 20 H 59
    Avatar de Alex

    @nileju : J’ai pensé à exactement la même chose, je vois ça gros comme une montagne …

    La BD en soit, est une très bonne initiative.

     
  • Par Pégase 19 sept 2012 - 23 H 26
    Avatar de Pégase

    J’aurai adoré lire une BD de ce genre pendant mon adolescence. :)

     
  • Par Silvius 20 sept 2012 - 0 H 27
    Avatar de Silvius

    Un parcours très intéressant dans l’animation et la BD, et une BD qui m’a l’air fort sympathique ! J’y jetterai volontiers un oeil, bien que nettement trop vieux pour le public visé.

    Je tiens à préciser que les garçons sensibles et rêveurs qui se posent des questions, il y en a plein, toutes identités de genre et toutes orientations sexuelles confondues. Il y a encore beaucoup de clichés genrés à pourfendre sans merci dans ce domaine. Seuls les aspects les plus archaïques des représentations sur le masculin soutiennent encore l’idée que les hommes ne pourraient pas être doux et sensibles (et encore, il y a des cultures où ces clichés n’existent pas), et il est grand temps de s’en débarrasser pour passer à quelque chose de moins con !

    Et puis je renchéris sur les commentaires précédents : si jamais il y a une occasion d’en faire un film ou une série d’animation, ne vous en privez surtout pas ! Entre les Disney, les Pixar et les Michel Ocelot tous plus hétéroexclusifs les uns que les autres (ce n’est même pas de l’hétérocentrisme, ça supposerait qu’ils envisagent au moins l’existence d’une périphérie, ce qui n’est pas le cas), on manque cruellement de personnages comme Bichon sur les écrans !

     
  • Par Benny San 20 sept 2012 - 0 H 55

    Bravo pour cette belle idée, ce petit bonhomme est bien attachant et bon
    nombre d’enfants pourront sans doute s’y retrouver d’une manière ou d’une autre, et quelle qu’ait finalement été leur sexualité arrivé à l’âge adulte. Longue vie à Bichon, et bonne chance à son auteur !

     
  • Par Rickie 27 sept 2012 - 20 H 28
    Avatar de

    Hâte d’en voir plus !
    :)

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.