Opinions & Débats
Opinions & Débats | 17.09.2012 - 15 h 34 | 52 COMMENTAIRES
«Les anti-mariage ou une parole décomplexée mais à court d’arguments», par Judith Silberfeld
Publié par
Les débats sur le mariage pour tous et l'homoparentalité vont-ils voler aussi haut que ceux sur le pacs, il y a une dizaine d'années? Retour sur l'émission «On n'est pas couché» de samedi dernier.

Judith Silberfeld

Le projet de loi sur le mariage pour tous les couples et l’homoparentalité n’est même pas encore soumis au Parlement (la date du 24 octobre a été évoquée pour une présentation en Conseil des ministres) que les attaques se multiplient. Les débats s’annoncent d’ores et déjà aussi virulents que lors du vote de la loi sur le pacs, dont on sait que la droite n’est sortie ni grandie ni victorieuse. Las, les leçons ne s’apprennent décidément que par la répétition, puisque les arguments employés sont les mêmes.

Parce qu’il n’y a pas d’argument qui tienne contre l’égalité, les opposant-e-s ressassent les mêmes petites phrases qui frappent, même lorsqu’elles ne veulent rien dire. Et au nom de la liberté d’expression, la parole semble de plus en plus décomplexée. Si la plupart des opposant-e-s à l’égalité des droits réfutent le qualificatif d’«homophobe» (comme d’autres – voire les mêmes – peuvent refuser celui de «raciste» dans d’autres débats), leurs déclarations ne le sont pas moins pour autant.

«ON N’EST PAS COUCHÉ»
L’émission On n’est pas couché diffusée sur France 2 samedi soir en est un bon exemple (voir vidéo ci-dessous). Laurent Ruquier recevait Dominique Bertinotti, la ministre de la Famille, qui copilote le projet de loi avec la Garde des Sceaux Christiane Taubira. Face à elle notamment, les journalistes Natacha Polony et Aymeric Caron, et les blagounettes grassouillettes de Laurent Ruquier, qui réaffirme n’être ni pour ni contre le «mariage homosexuel», sauf quand il entend les gens qui sont contre, «mais pas vous, Natacha, qui donnez de bons arguments». De bons arguments? Sérieusement?

Le mariage, «c’est une institution, ce n’est pas un droit, s’indigne Natacha Polony. C’est tout le problème, c’est tout le fond du débat. C’est une institution qui dans toutes les sociétés humaines est l’association d’un homme et d’une femme pour faire un enfant. C’est ça, le principe. C’est celui de la procréation et de la perpétuation d’elle-même par une société.» «C’est surtout l’union de 2 êtres», réplique Dominique Bertinotti. «De 2 êtres de sexe différent, précise Natacha Polony, il se trouve que la nature fait que c’est comme ça.» Argument numéro 1: la nature. Arrêtons la recherche médicale, la nature veut que nous mourrions jeunes.

PROCRÉATION
«C’est justement pour ça que je soulevais la question du vocabulaire, poursuit-elle. Quand on veut effacer, gommer le réel, on commence par changer les mots. Et le fait que vous choisissiez de parler de “mariage pour tous” est déjà très significatif, puisqu’en fait c’est une façon justement de gommer cette réalité pour nous dire que s’il n’y a pas mariage pour tous c’est une inégalité insupportable. Mais nous sommes égaux en droits, nous ne sommes pas égaux par nature. Nous ne sommes pas égaux de fait. Il y a des différences, je suis une femme, Aymeric est un homme, donc il y a des différences entre nous. (…) Vouloir absolument appeler ça mariage, c’est une façon de nier qu’il y a une différence de nature entre un couple hétérosexuel et un couple homosexuel, c’est qu’un couple hétérosexuel peut procréer.» Argument numéro 2: le mariage est fait pour la procréation. L’absurdité devrait sauter aux yeux, mais visiblement, non. Répétons donc cette évidence: lier systématiquement mariage et procréation est un non-sens total sauf à vouloir interdire le mariage aux couples stériles (pour des raisons médicales ou d’âge) ou à obliger les couples mariés à produire au moins un enfant sous peine de divorce forcé. Remarquez, la lecture des courriers administratifs qui en découleraient pourrait presque devenir drôle: «Le mariage de Monsieur Yvon Raymond Machin et Madame Françoise Marguerite Machin née Truc est, par la présente, dissout, les époux n’ayant pas procréé dans le délai de 2 ans prévu par le code civil». Cela simplifierait les divorces…

Argument numéro 3: «Vous mélangez l’anthropologie et l’émotion», dit encore Natacha Polony. Peut-être. Comme la plupart des couples hétérosexuels qui se marient.

Argument numéro 4, aussi connu sous la forme «j’ai des amis homosexuels qui ne veulent pas se marier»: «Tous les homosexuels ne souhaitent pas se marier», lâche donc Natacha Polony. Tous les enfants n’aiment pas les bananes, arrêtons d’en vendre.

Des arguments que l’on croyait usés jusqu’à la corde par Christian Vanneste, Robert Ménard, Christine Boutin et autres. Des arguments que l’on pourrait aussi utiliser contre l’égalité hommes/femmes ou pour justifier un traitement différent selon l’origine ethnique ou la couleur des cheveux («Il y a des différences, je suis brune, elle est blonde», ça sonne moins bien, tout de suite).

ACTE POLITIQUE
«Ce n’est pas en tant que citoyen qu’on se marie!», s’insurge encore Natacha Polony, qui est donc contre le mariage pour tous mais, étonnamment, «pour le droit qu’on peut avoir d’élever des enfants». N’en déplaise à Natacha Polony (et à certain-e-s homos/bis qui ne se veulent pas militant-e-s), si, précisément, on se marie également en tant que citoyen-ne. Se marier, c’est mettre son couple sous la protection mais aussi sous le regard de la République. C’est affirmer son couple publiquement – les opposant-e-s diraient «s’afficher». C’est un acte citoyen, et un acte humain, puisque c’est aussi crier son amour sur tous les toits. L’afficher, donc. Parce qu’il n’y a aucune raison de s’interdire d’être heureux/se publiquement. Parce que, comme mes ami-e-s m’entendent le répéter depuis déjà 20 ans, les droits ne s’usent que si l’on ne s’en sert pas. Se marier, quand on est en couple gay ou lesbien, c’est un acte politique. Et donc citoyen.

Il faudra aussi à un moment que les médias s’interrogent sur leur façon de traiter le sujet (et, plus largement, les questions LGBT). Parler de «mariage homosexuel» ou de «mariage gay» encourage la confusion quand les journalistes ont un devoir d’explication, sinon de pédagogie. Inviter Christine Boutin pour parler du mariage, alors qu’elle ne représente qu’elle-même, c’est céder à la facilité du buzz et aussi pertinent que de donner la parole à Bernard Arnault sur la hausse du taux du livret A.

Ce n’est que le début. Un petit conseil pour les mois à venir: réécouter les discours de Gisèle Halimi et de Robert Badinter en 1981, se replonger dans la vie d’Harvey Milk, lire Homographies. Se préparer psychologiquement à se faire insulter quotidiennement au nom de l’intérêt de l’enfant, de l’équilibre de la société, de l’avenir de l’humanité. Se préparer à répliquer. Pacifiquement mais fermement. Comme à chaque fois qu’une minorité a eu besoin, contre toute logique, de justifier son droit à l’égalité.

Sur ce, je vous laisse, je dois refaire mon stock de paillettes et de peinture arc-en-ciel. On va avoir du boulot.

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur ‪Dominique Bertinotti (ministre de la famille) – Le mariage gay – On n’est pas couché – 15 Septembre‬

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (52)
  • Par The B. aujourd'hui - 16 H 00
    Avatar de The B.

    @Judith : je ne le dirais jamais assez : je t’aime ! J’aime ta façon simple (mais jamais simpliste) de dire les choses !

     
  • Par Raphaël aujourd'hui - 16 H 05
    Avatar de

    Super article, et très utile pour faire plein d’arguments. Puisqu’en effet, on va avoir du boulot !
    Merci :)

     
  • Par Raphaël aujourd'hui - 16 H 07
    Avatar de

    LE plein d’arguments (désolé)

     
  • Par Phil86 aujourd'hui - 16 H 12

    Merci Judith, pour cette tribune salutaire !

     
  • Par celine-l aujourd'hui - 16 H 16
    Avatar de celine-l

    Excellent, et merci :)

     
  • Par Christophe Martet aujourd'hui - 16 H 23
    Avatar de Christophe Martet

    Les « arguments » de Natacha Polony (l’anthropologie, la biologie) sont RÉPUGNANTS.

     
  • Par Maxime M aujourd'hui - 16 H 31

    La ministre ne veut pas répondre a certaines questions , la fécondation médicalement assisté va être un problème pesant dans le débat !

     
  • Par gwen aujourd'hui - 16 H 33
    Avatar de gwen

    C’est assez effrayant de voir comment ces émissions de « détente » tirent vers le bas.

     
  • Par pierropierro aujourd'hui - 16 H 38
    Avatar de pierropierro

    Je me souviens que à la question « quelle est ta principale qualité? », @judith avait repondu « j’ai toujours raison ». Toujours je sais pas mais là oui! Sans aucun doute! Merci

     
  • Par RR aujourd'hui - 17 H 20

    Le niveau de débat est tout de même beaucoup plus relevé que dans la majorité des émissions traitant le sujet.

    II ne faut pas perdre de vue que ce n’est qu’une tache noire dans un discours très positif sur les droits des familles homoparentales et sur l’homosexualité en général. Je préfère 100 fois entendre Mme Polony émettre un avis sur ce qu’est le mariage pour elle (institution, etc.), qui d’ailleurs est parfaitement bien contredit par Mme la ministre et notamment sa référence à Napoléon et à son code civil, si c’est pour mieux réaffirmer sa position favorable sur l’adoption et à l’union civile, peu importe son nom.

    Il serait dommage de la mettre dans le même sac que les figures conservatrices que l’on a l’habitude d’entendre sur le sujet. Hormis son discours sur l’ »institution-mariage », je ne relève qu’une intervention douteuse, avec l’insinuation que le lobby (! lobby est un terme neutre, toute revendication qui prend de l’importance sera traitée grâce à un travail de lobbying des associations qui sont concernées) gay serait peut-être déconnecté de la réalité des personnes homosexuelles dans leur ensemble.

     
  • Par joe aujourd'hui - 17 H 23

    c la première fois que je vois et entends Dominique Bertinotti, certaines (pas toutes) réponses étaient juste de bon sens et simplement bonnes!! mais Natache polony est toute pâle, son coeur est sec à force d’avoir de la haine. En meme temps elle est payée pour ça, et plutot bien payée :( sal*** :-)))
    en tout cas les arguments qui défendent l’institution du mariage sont tellement moisis, « qu ils se marient entre eux dans leurs églises », et qu ils laissent tranquille le mariage civil.
    merci judith

     
  • Par Jules aujourd'hui - 17 H 29
    Avatar de Jules

    C’est exactement ce que j’ai pu relevé lors de ma petite « prise de tête » avec Tugdual Derville : leurs arguments ne tiennent pas. Et après leurs avoir prouvé ceci, on les retrouve la plus part du temps tout penauds, en train de dire « Ah, euh… ben… si vous êtes tous contre moi ! » (approximativement, Mme Boutin, un midi sur Canal + il y a quelques temps)

     
  • Par Pelle Svanslös aujourd'hui - 17 H 45

    Les arguments de Polony ne tiennent pas une seconde. Elle se ridiculise sur ce sujet. Elle a d’habitude un discours construit (avec lequel on peut être d’accord ou non), sur ce sujet elle est médiocre sur le fond et extèmement médiocre sur la forme. Ca donne surtout envie de ne plus regarder cette émission car là on est vraiment tombé très très très bas.

     
  • Par laurentv aujourd'hui - 17 H 58
    Avatar de laurentv

    je pense qu’un débat est incontournable, ne serait-ce que d’un point de vue pédagogique, et qu’il faudra donc forcement entendre des arguments anti-mariage avec lesquels on ne sera pas d’accord mais je n’ai pas non plus ressenti ce débat-ci comme particulièrement violent ou « répugnant » comme dit Cristophe.

    Polony n’a par exemple a aucun moment avancé l’argument habituel du bien-être de l’enfant ou de son droit à avoir un père et une mère. elle dit même qu’un couple homo peut aussi bien élever un enfant, ce pourquoi elle est favorable à l’adoption. elle a aussi évoqué les difficultés « abominables » que pouvaient rencontrer les familles homoparentales.

    même si son rôle est evidemment celui de la méchante elle n’a placé le débat que sur le terrain philosophique de la vocation du mariage et son lien à la biologie. et après tout pourquoi pas? je suis juste surpris que sur ce point Bertinotti n’ai pas eu une réponse mieux préparée (à savoir que même si la vocation du mariage était à l’origine d’encadrer la procréation entre un homme et une femme et la perpétuation, ça n’est manifestement plus le cas, pour les raisons évoquées par Judith).

    Bertinotti a mieux répondu sur la pma et le « droit à l’enfant’ abordés par Caron, mais elle aurait peut-être dû plus insister sur le fait qu’il s’agît finalement d’une problématique indépendante de l’ouverture de ce droit aux homos, puisque l’insémination existe déjà pour les couples hétéros et qu’elle n’implique pas (contrairement à ce que sous-entendaient les commentateurs) l’autorisation de la gpa pour les couples où la femme ne peut pas porter l’enfant.

    J’imagine que l’intention de la ministre était aussi de ne pas se montrer trop affirmative pour ne pas donner l’impression que le projet était plié avant les consultations.

     
  • Par Stéphanie aujourd'hui - 18 H 05

    Bravo à Judith pour son argumentaire drôle et percutant. On puisera dedans sans aucun scrupule :-)

     
  • Par Rumi aujourd'hui - 18 H 06
    Avatar de Rumi

    Natasha Polony le jour ou elle dira quelque chose de sensé , le soleil se lèvera à l’ouest et se couchera à l’est ,les rivières s’assècheront et les montagnes exploseront dans le vent comme des feuilles. ( GoT all right reserved)

    Très bon article car il est vrai que les arguments des antis-mariage sont soit hors sujet (polygamie,inceste : sérieux c’est quoi le rapport ??? *_*) soit complètement bidon dès qu’ils tentent de créer une pseudo-argumentation.

     
  • Par oyobo aujourd'hui - 18 H 07
    Avatar de oyobo

    Excellent texte. Reconnaissons que samedi soir, la Ministre semblait anesthésiée face aux arguments éculés de Polony, pourtant aisément contestables. Ils suffisait de peu d’exemples pour renvoyer la comparse de Ruquier, trop inquiet pour son audimat et sa notoriété pour prendre position, dans ses buts. Une prestation qui, finalement, nous aura desservis plus qu’autre chose.

     
  • Par Phil86 aujourd'hui - 18 H 10

    Je trouve que l’idée même de débattre de l’égalité entre une minorité de citoyens et la majorité est en elle-même choquante et discriminatoire car l’égalité coule de source, elle est inscrite dans les textes fondateurs de la République Française. En débattre c’est déjà chercher à la nier. Au risque de me répéter, ferait-on un débat sur les droits des Noirs ou des Juifs ? eh bien on en est là en 2012 par rapports aux homos, bis et lesbiennes ! :(

     
  • Par Hinageshi aujourd'hui - 18 H 14
    Avatar de Hinageshi

    J’ai vu l’émission samedi soir et avoue avoir bouilli de rage à de multiples moments. Contre Polony évidemment, toujours aussi réac. ; mais aussi contre le ministre Bertinotti que j’ai trouvé bien faible dans son argumentaire.

    Il se peut qu’elle ne soit pas « bonne à l’oral » et qu’elle soit mal à l’aise sur un plateau de télé, mais on aurait pu espérer qu’elle ait anticipé les arguments stupides ou malveillants — ce sont  toujours les mêmes — et leur fasse un sort clair et net.

     
  • Par cat aujourd'hui - 18 H 16
    Avatar de cat

    je voulais juste te dire merci @judith (qui est celle qui a toujours raison ;) )

     
  • Par Caro aujourd'hui - 18 H 57
    Avatar de Caro

    Ca fait un bien fou, merci !
    (les dernières phrases me font frissonner :/)

     
  • Par garrusvakarian aujourd'hui - 19 H 45
    Avatar de garrusvakarian

    Bonjour à tous,
    Autant annoncer la couleur tout de suite je me moque éperdument du l’ouverture ou non du mariage aux gays. Non ce qui m’interesse c’est surtout la question de fond que pose cette ouverture : sur quoi se fonde le mariage ?

    Tout ce que je relève dans les forums et que synthétise très bien l’article ci-dessus, c’est qu’au nom d’un principe d’égalité l’Etat à le devoir de reconnaitre pour des êtres qui s’aiment leurs unions. Arrêtez moi si je me trompe car alors et c’est là ou ça devient piquant, comment pouvez vous soutenir cette position et critiquer Mgr Barbarin… (j’entends déjà les cris d’orfraies) ?

    Je m’explique. Si j’aime un homme et une femme (oui je suis bi), qu’ils m’aiment en retour et qu’ils s’aiment entre eux, quels arguments opposez-vous à ce que nous revendiquions au nom de l’égalité de traitement par l’Etat, la reconnaissance de notre amour conjoint au sein d’une union matrimoniale (même démonstration pour la polygamie ou la polyandrie)
    Et histoire d’enfoncer le clou, le cas de l’inceste. Car l’inceste n’est pas illégal contrairement à ce que beaucoup croit, c’est juste une opposition au mariage. Rien n’interdit en France une soeur et son frère s’ils sont majeurs d’avoir des relations sexuelles, de même que pour un parent et son enfant majeur. Et donc si le mariage est fondé sur une égalité de traitement entre tout citoyen dès lors qu’ils s’aiment et qu’ils souhaitent voir leur union reconnu, vous dites quoi a une mère qui veut épouser son fils ?

     
  • Par Spendius aujourd'hui - 19 H 50
    Avatar de Spendius

    Très juste, et préparons nous ! Ce matin j’ai même entendu à la radio que le « mariage gay » va tellement divisé le peuple que du coup la gauche ne pourra pas appliquer d’autres réformes importantes, sur l’euthanasie par exemple, et qu’on reprochera tous les échecs de la gauche parce qu’on aura divisé l’opinion public…

     
  • Par MEYE aujourd'hui - 20 H 44

    C’est clair, y a du boulot. Attention les yeux, attention les oreilles, ça va déménager! Vous croyez avoir tout vu avec les autocollants cul-nus de civitas? Vous pensiez que le clergé avait touché le fond avec l’évêque lyonnais de la semaine dernière?! Eh bien non, réjouissez-vous, tout ceci n’était qu’un amuse-bouche. A présent que les médias ont compris qu’il y avait de l’audience à faire, les couteaux s’affutent et on peut se préparer à voir dégouliner toute l’homophobie contenue pendant des décénies par celles et ceux qui se félicitaient de voir les couples homosexuels vivre comme des parias. D’ailleurs, ce soir nous aurons le plaisir et l’immense honneur de revoir notre Cricri d’amour nous prédire l’apocalypse sur France 2 à 22h50. Ils ont même invité le directeur du Figaro car, convenez-en, en lisant tous les commentaires qui s’enchainent sur son site à chaque fois qu’il publie sur le sujet, il est devenu un expert en la matière, personne ne pourrait en douter.
    Allez, je vous laisse, je vais me faire une petite conférence de Daniel Borrillo ou de Louis-George Tin pour faire le plein de lumière avant de sombrer dans la pénombre de mon écran télévisé…

    Ps: quelqu’un sait-il s’il sera possible d’assister aux débats à l’assemblée nationale? Les séances sont-elles publiques?

     
  • Par Jauricin aujourd'hui - 20 H 48

    Laurent Ruquier est très mesuré, et en tant que journaliste c’est une bonne chose.Je pense qu’il est effectivement important de distinguer, le mariage et la parentalité qui sont des sujets différents.

     
  • Par Jauricin aujourd'hui - 21 H 38

    Même si certains propos de Natacha Polony concernant « l’institution du mariage » me bousculent…je suis entièrement d’accord avec elle concernant le bricolage génétique que font certaines pour obtenir un enfant et qui nient totalement le père biologique. C’est une certaine dérive … qui a mon sens n’a pas sa place dans la société.
    Natacha Polony ne remets absolument pas en cause le fait qu’un couple homosexuel(le)s soit capable ou non d’élever un enfant!
    Le sujet est très complexe, et effectivement le ministre dévoile à minima ce projet de loi…elle ne veux pas se mouiller, car les possibilités de parentalité sont incroyablement diversifiées…Je regrette que les militants s’opposent systématiquement au débat. A-t-on le droit de ne pas être d’accord « philosophiquement » ou éthiquement » avec certaines manières de procréer? par exemple avec la coparentalité, les esprits étroits pourraient justifier une certaine « polygamie », puisque si l’on accepte qu’un enfant né d’une lesbienne en couple fécondée par un homo en couple, il faudra donner des droits aux 2 parents biologiques et aux 2 parents « de fait »? n’est-ce pas?
    Je suis toujours autant surpris que ces questions fassent pratiquement l’unanimité sur les sites lgbt! Alors que la plupart des gays que je fréquente sont contre ou ne veulent tout simplement pas d’enfant…Le mariage est un débat important, oui! surtout pour les questions de reversions par exemple. Je déteste que les assoc’ lgbt parlent au nom de tous les gays! On a encore le droit de dire que la parentalité, on s’en fout! non?
    Attention, je fais bien le distingo entre l’urgence de légiférer pour les familles homoparentales reconstituées ou la possibilité d’adopter et de l’autre côté les bricolages PMA qui me semblent une question bien plus délicate.

     
  • Par Phil86 aujourd'hui - 22 H 24

    « Alors que la plupart des gays que je fréquente sont contre ou ne veulent tout simplement pas d’enfant… »

    logique, tu dois fréquenter un milieu de droite, gay ou pas, tes connaissances partagent la même opinion politique que toi sur la société…

     
  • Par Phil86 aujourd'hui - 22 H 28

    @jauricin : la coparentalité n’a strictement rien à voir avec la polygamie… les couples homos et lesbiens sont parents quand ils veulent l’être, il faudra bien que la société accepte cette réalité et l’intègre enfin…

     
  • Par Jauricin aujourd'hui - 22 H 37

    @Phil86 En tout cas, moi j’ai une vie sociale, je ne passe pas mes journées à commenter ceci ou cela… Toujours ce satané cyber-militantisme ne servant strictement qu’à votre auto-satisfaction (à en croire le nombre vos commentaires postés chaque jour ici)

     
  • Par Phil86 aujourd'hui - 22 H 39

    mais moi aussi j’ai une vie sociale, mon chou… occupe-toi donc de ce qui te regarde, tu veux bien ? (t’es bien un mec de droite en tout cas ! ça vole très haut, tes commentaires…)

     
  • Par nileju aujourd'hui - 22 H 51
    Avatar de

    Tiens ça me fait penser que je n’ai pas encore regarder cette émission cette année, en même temps j’en avait pus tellement envie.

     
  • Par Jauricin aujourd'hui - 23 H 06

    @Phil86 De la coparentalité, ou de la PMA, découlent bien une procréation à au moins 3 individus…c’est à dire 2 femmes+1homme ou 2hommes+1femme…donc reconnaissance des droits parentaux donc polygamie…à moins bien sur que vous ne reconnaissiez plus la parentalité au père ou la mère biologique ou au père ou à la mère de substitution. A cette seule condition évidemment, évidemment pas de polygamie.
    C’est une question de bon sens, parce qu’à preuve du contraire la procréation se fait avec un ovule et un gamète? n’est-ce pas?
    Arrêter de nier cette nature, c’est nier aussi notre existence…
    Je réitère, j’ai l’impression que ces pratiques de procréations égoïstes découlent de comportements snobs et bourgeois de couples gays et lesbiens voulant à tout prix se conforter et se conformer dans des comportements hétéro-normés.
    Je n’ai pas actuellement envie d’adopter, mais il me semble qu’une démarche d’adoption semble être une alternative que de nombreux couples gays semblent mettre déjà au placard!!! parce qu’adopter un petit noir ou un petit jaune, c’est résolument pas assez « hype ».Quand je pense à ces malheureux talibés aux Sénégal, je pense que certains d’entre vous sont complètement hors-réalité.

     
  • Par Chris aujourd'hui - 23 H 25

    J’avais vu l’émission, interloqué par les propos ne Natacha Polony (que j’apprécie par ailleurs), j’attendais alors avec fébrilité la réplique de Yagg. Faut avouer que je ne suis pas déçu, la perspicacité de Judith Silberfeld, c’est comme les alarmes anti-feu, elle devrait être obligatoire dans tous les foyers ça éviterait bien des drames. Merci pour cet excellent article.

     
  • Par PhilHotFrench 18 sept 2012 - 2 H 04

    i love u, Jude :o))

     
  • Par Lo' 18 sept 2012 - 7 H 08
    Avatar de Lo'

    Yess !! Merci Judith pour tes mots justes et tes bons arguments ! On va continuer à se battre contre « la pensée unique » et vieillotte !

     
  • Par Phil86 18 sept 2012 - 9 H 17

    Jauricin tu es HORS-SUJET : la polygamie c’est *un homme + plusieurs femmes*, dans une société patriarcale très différente de la nôtre… bon j’arrête là la discussion avec toi, ça ne mène à rien.

     
  • Par Phil86 18 sept 2012 - 9 H 19

    Décidément, à droite vous êtes complètement à côté de la plaque sur les questions LGBT. Vous mélangez tout et ne comprenez rien à rien. C’est fatigant et ça fait qu’on n’a plus envie de discuter avec vous.

     
  • Par keupkeup 18 sept 2012 - 13 H 55
    Avatar de keupkeup

    Merci judith !
    Les débats ne volent pas haut à droite, qu’on soit LGBT ou pas, à la télé ou dans les commentaires…
    Moi non plus je ne veux pas me marier mais ce n’est ni un argument, ni le fond du sujet…

     
  • Par caro76 18 sept 2012 - 14 H 25

    Les propos de Ruquier sont affligeants…

     
  • Par ferdibarda 18 sept 2012 - 14 H 40
    Avatar de ferdibarda

    Je ne suis pas du tout d’accord avec le lien fait entre des gens comme Boutine et Vanneste et Natacha Polony. Cette dernière a un discours plutôt rationnel et dépassionné, et ne tombe jamais dans l’insulte ou le mépris. Je ne la trouve pas très pertinente sur l’institution du mariage (même s’il faut reconnaître qu’historiquement, le mariage a été créé pour apporter un cadre légal à la famille, on a depuis longtemps dépassé ça…), mais sur la PMA et la GPA elle est en plein sur la question qui divise, même à gauche.
    Judith, tu t’étonnes que Polony soit en faveur des droits des familles homoparentales, mais sa position telle qu’elle l’explique est en vérité cohérente, même si ce n’est pas la tienne. Elle croit les couples de même sexe tout aussi capables d’élever des enfants que les couples hétéros, mais s’interroge sur ce qu’il y a derrière les techniques de PMA. Des questions que beaucoup de militants refusent de se poser parce que les réponses sont parfois gênantes.
    Pourquoi certains couples ne veulent pas adopter mais veulent absolument faire par exemple une GPA ? De l’aveu même de certains, c’est pour avoir un enfant qui « leur ressemble » (sic) et pour « transmettre leurs gènes ». Sans parler du statut de la mère porteuse, qui mériterait un débat éthique à part entière.
    Bref, je trouve que mettre tout ça dans la catégorie « homophobie » n’est qu’une façon d’éviter soigneusement le débat sur les questions plus délicates…

     
  • Par Phil86 18 sept 2012 - 14 H 58

    J’écoute la vidéo et moi aussi je trouve Pollony très répugnante dans sa pseudo argumentation réactionnaire.

     
  • Par richard123 18 sept 2012 - 16 H 09

    Pauvres POLLONY, RUQUIER et l’autre connaît pas… Et son emission que j’ai dû regarder 1 ou 2 fois, quel ennuis, RUQUIER et ses blagues à 2 balles, pourtant il est toujours à rire de ses blagounettes, d’ailleur tout seul. Drôle de personnage cette POLLONY, vieille avant l’âge, bref même pas étonné.

     
  • Par Juls© 18 sept 2012 - 22 H 44
    Avatar de Juls©

    Merci Judith !
    D’ailleurs, ça mérite bien de figurer sur mon tumblr, alors spéciale dédicace : http://by-juls.tumblr.com/post/31813303315/se-preparer-psychologiquement-a-se-faire-insulter

     
  • Par Korial 18 sept 2012 - 23 H 02

    Je rentre de vacance, je lis ce billet… ho vraiment génial. Je me permettrais de reprendre et de répandre ces arguments au combien géniaux

     
  • Par luc 19 sept 2012 - 15 H 01
    Avatar de luc

    Judith toujours la même merci

    Ruquier toujours le même bye

     
  • Par michelle-paris 19 sept 2012 - 15 H 32
    Avatar de michelle-paris

    L’émission de Ruquier est de plus en plus médiocre, voila qu’une polémiste se prétend historienne et anthropologue !
    Il ne manquait que le psy et le curé de service pour se retrouver en 1974 , un mythique Dossiers de l’écran avec Jean-Louis Bory !

     
  • Par Alban Arnaud Clcf 19 sept 2012 - 16 H 59

    Bonjour chère Judith,

    Après lecture de votre article, voici ce qui en ressort pour ma part, de mon ressenti …

    A noter tout d’abord, que je suis né dans un milieu « paternel » marqués de préjugés. Cependant et heureusement, le contraste est présent du côté maternel, où de ce côté familial nous avons l’esprit ouvert et n’avons pas de jugements de valeurs hâtifs. (Et pour cause, mon grand-père ayant marié ses cinq filles, et moi son petit-fils étant « anti-mariage » (Ce terme n’a vraiment aucun sens…) Les débats sont nombreux.)

    Je pense donc personnellement (Je vais tenter de m’expliquer avec une pensée synthétique, afin de ne pas m’égarer vers d’autres débats et questionnements) :

    Premièrement, je partage l’avis de Natacha Polony sur le fait que le mariage « est une institution ». Il ne faut pas se leurrer, remontons un peu dans l’Histoire. (Entre parenthèses, je pense qu’il faut arrêter de cracher sur les critiques, surtout pour cette émission … c’était déjà le cas quand Naulleau et Zemmour étaient là-bas. Lesdits critiques émettent un point de vue, et ne visent pas à l’universalité. Donc je pense qu’il faut temporiser, relativiser et prendre du recul sur les déclarations. Et arrêtez d’être frustré de voir un critique s’exprimer sur un sujet sensible que l’on croit maîtriser.)

    Deuxièmement, J’ai toujours trouvé inutile de vouloir (A tout prix dépenser des fortunes et faire appel à l’église) passer devant le pouvoir pontifical (si vous me permettez d’ironiser la situation…) afin de prouver cet amour. D’où provient cette hargne incessante de vouloir s’attirer les louanges de ses paires sous des airs niaiseux simplement parce que l’on voue son amour à un être que l’on croit, ou que l’on a trouvé ? Vivre « libres », sans cette institution est bien plus simple … voici simplement mon point de vue. Se prouver à soi-même que l’on s’aime, ainsi qu’à son, sa partenaire, point barre, personne d’autre ne veut le savoir.

    Deuxièmement, je prends conscience que je me rapproche du point de vue de Jauricin et Ferdibarda.

    Même si elle n’assure et n’assume pas la cohérence de tous ces propos, je trouve qu’elle soulève des questions pertinentes, et en donne des réponses, tout aussi adéquates. Je pense qu’aujourd’hui (Comme le fait la ministre, très agaçante d’ailleurs, toujours contourner le réel problème .. si l’on fonctionnait comme cela avec tous les sujets tabous, sensibles, nous n’en finirions jamais) il y a une confusion entre le mariage et le droit à l’adoption. Pour moi comme le dit Polony, le mariage est institué pour deux êtres, de sexes différents. Par ailleurs, je trouve très agréable que l’Etat, la Constitution aient mis en place des initiatives comme le Pacs, etc. Mais pour le mariage, je reste plus sceptique.

    Pour l’adoption, il est vrai qu’aujourd’hui, pour beaucoup cela se passe de façon illégale … et ils contournent la loi en vigueur. Par ailleurs je pense honnêtement qu’un enfant ne sera pas moins malheureux s’il a une famille monoparentale ou non. Se pose simplement les problèmes naturels comme dit Polony. « La place de la mère »/ »du père ». D’où le complexité …

    Je trouve dommage que ce genre de sujets soient encore tabous ou sensibles pour certains, faut se décoincer un peu. Notre société évolue à une vitesse … et c’est bien navrant, du moins de mon point de vue, que ces débats dérivent au final sur des inquiétudes économiques, politiques, ethniques. Au chiotte, rêvons et créons « la simplicité pour tous » ?

     
  • Par Jauricin 20 sept 2012 - 0 H 04

    @ferdibarda Merci, merci, merci! je suis tout à fait d’accord! ;-)

     
  • Par Delannoy 20 sept 2012 - 14 H 07

    Effectivement, le mariage est destiné à ce qu’un couple hétérosexuel fasse des enfants et la logique voudrait qu’il soit dissous quand il ne représente qu’un arrangement fiscal ou affectif. Ce serait une réforme heureuse et sensée.

     
  • Par Hinageshi 22 sept 2012 - 2 H 17
    Avatar de Hinageshi

    À écouter avec délectation la réplique — sur France Inter — de Sophia Aram (~ 3 min 30) :

    http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-sophia-aram-epouse-moi-natacha

    Ou le fichier mp3 directement :

    http://download.od.tv-radio.com/france_inter/sites/default/files/sons/2012/09/s38/NET_86938ba3-1317-405f-85e4-fd71a087035d.mp3

     
  • Par sossourires 06 oct 2012 - 17 H 42
    Avatar de sossourires

    Excellent….. J’aurais juste une question en langage hétéro ou ce que vous voulez :
    c’est quoi un père ou c’est quoi une mère ?

     
  • Par AsDePique 30 sept 2013 - 15 H 57
    Avatar de AsDePique

    La pauvre Natacha, elle prend cher sur Yagg quand même, entre ses arguments sur le mariage gay qui sont d’un gout douteux, et sa mauvaise foi vis-à-vis d’un média qu’elle ne comprend pas (le jeu vidéo), on l’a rhabillé pour l’hiver ^^

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.