Culture & Loisirs
Chats, Sport | 08.09.2012 - 11 h 56 | 1 COMMENTAIRES
Christelle Foucault: «Il faudrait s’enlever de la tête l’idée que les associations LGBT sont fermées au reste du monde»
Publié par
Dimanche 9 septembre a lieu le Forum des associations sportives LGBT. Christelle Foucault, pprésidente de la FSGL, a répondu en direct aux internautes de Yagg

Le chat VIH/Actualités bénéficie du soutien du laboratoire MSD

Dimanche 9 septembre a lieu le Forum des associations sportives LGBT. Christelle Foucault, pprésidente de la FSGL, a répondu en direct aux internautes à l’occasion de ce rendez-vous incontournable dont Yagg est partenaire.

Christelle Foucault: Bonjour. Je suis très contente d’être dans les locaux de Yagg pour répondre aux questions des internautes. C’est notre rentrée à nous!

Caro76: Bonjour Christelle. Que répondez-vous à ceux qui pensent que pratiquer le sport dans une asso LGBT est une façon de se ghettoïser? Venant de la part des hétéros, ces propos sont récurrents, mais je l’entends souvent parmi mes amis LGBT!

Christelle Foucault: D’abord il faudrait s’enlever de la tête l’idée que les associations LGBT sont fermées au reste du monde et qu’on n’y côtoie pas d’hétéros ou de LGBT-friendlys. Ensuite, les associations sportives LGBT participent à des compétitions ouvertes à toutes et tous, à des championnats traditionnels, dans des ligues fédérales. Nous n’avons pas un championnat réservé exclusivement aux personnes LGBT. L’idée est bien de lutter contre les discriminations par la pratique sportive et pour cela d’être ouvert à toute rencontre, à toute confrontation. C’est le meilleur moyen de se faire accepter tel que l’on est.

Clément: Bonjour. Peut-on dire que l’ambition d’une asso sportive lgbt est de disparaitre quand l’objectif d’intégration des lgbt dans le sport sera atteint ou bien s’agit-il d’un système de valeur bien à part qui devra continuer d’exister et de s’affirmer même le jour où les clubs de sport généralistes et leurs membres seront indifférents de l’identité sexuelle de ses sportifs?

Christelle Foucault: J’ai changé d’avis sur ce sujet. L’idée étant bien évidemment que tout un chacun soit accepté dans sa pratique sportive, quel que soit le club et quelle que soit son orientation sexuelle et qu’il n’y ait plus de discrimination à l’avenir. Cependant, les associations LGBT véhiculent autre chose qu’un message militant et revendicatif, il y a des points communs qui réunissent ses pratiquants tout comme un réseau professionnel, un réseau d’anciens d’écoles, etc. Donc pourquoi pas continuer à faire du sport ensemble même si le combat change.

Fifi la petite souris: Quelle image dégage de ces assocs sportives? Y a-t-il des réactions négatives des équipes rencontrant les équipes lgbt lors de tournois?

Christelle Foucault: Le point de vue est différent suivant où l’on se situe. Il y a toujours des préjugés et des critiques qui fusent lorsqu’une équipe clairement identifiée LGBT se présente face à une autre équipe dans un championnat. Cela arrive encore bien que ce soit loin d’être une généralité. Mais l’idée de se confronter à ce genre de situation est aussi d’amener ces personnes à évoluer, à accepter, à respecter son partenaire, son adversaire dans la pratique sportive.

Les associations sportives LGBT sont bien reconnues maintenant. Elles le sont par leurs performances, leur atmosphère, leur état d’esprit.

John75: Quels sont les sports les plus populaires?

Christelle Foucault: La natation, le volley-ball, le badminton, sont les sports les plus populaires. Il y a beaucoup d’autres sports qui réunissent de nombreux participants, comme le foot garçons et filles, le basket, etc. La natation synchronisée masculine attire beaucoup de spectateurs à chaque représentation. En tout, plus de 40 sports sont proposés dans les associations de la FSGL. Vous pouvez retrouver la liste sur www.fsgl.org

Pierre: Bonjour Christelle. Mon copain aimerait faire de l’athlétisme dans une asso, mais il n’existe que des asso de demi-fonds… Vous n’avez pas entendu parler de personnes qui voudraient monter une asso d’athlé type sprint, saut en hauteur, etc. ?

Christelle Foucault: Si! Il faudrait nous contacter par mail: contact@fsgl.org Nous vous mettrons en relation avec des personnes intéressées par ce projet. Il y a régulièrement de nouvelles associations qui se constituent par l’envie exprimée de quelques uns

Stéphanie: Bonjour. Savez-vous si beaucoup d’associations ont des liens avec les fédérations «officielles» de leur sport?

Christelle Foucault: Je ne connais pas le chiffre exact, mais je dirai que 80% des associations sont affiliées à leur fédération. Ce qui ne veut pas forcément dire qu’elles participent aux championnats organisés par ces fédérations. Par exemple, le basket ball ne joue pas dans un championnat traditionnel mais en corpo.

Delphine: Bonjour Christelle. Paris a-t-elle une chance sérieuse d’être sélectionné pour les Gay Games de 2018? Êtes-vous soutenu par la ville?

Christelle Foucault: Bonjour Delphine. Oui!

Paris a une chance sérieuse d’être sélectionnée pour organiser les 10e Gay Games. Et oui, la candidature bénéficie d’un soutien appuyé de la Mairie de Paris et d’un certain nombre de personnalités politiques.

Nous saurons en mars 2013 si Paris fait partie des 3 villes candidates retenues par la Fédération des Gay Games et en octobre 2013, la ville gagnante sera annoncée.

Hervé: Bonsoir. Il fut un temps si mes souvenirs sont bons où des Franco Games étaient organisés hors de Paris (à Tours, notamment). L’initiative est-elle abandonnée?

Christelle Foucault: J’ai participé aux Franco Games à Montpellier en 2006 et l’événement méritait de perdurer. Il est toujours question aujourd’hui de renouveler une telle organisation mais la tâche est ample et les candidatures manquent. C’est toujours d’actualité mais on réfléchit aussi à l’organisation d’Eurogames en France. A suivre.

Delphine: Merci pour votre réponse… Qui sont les soutiens politiques dont vous parlez? La ministre des Sports?

Christelle Foucault: Je rencontre la ministre des Sports mercredi 12 septembre, il est donc trop tôt pour répondre :) Mais Roselyne Bachelot et le cabinet du Premier ministre, nous ont déjà assuré de leur soutien. Bertrand Delanoë et Christophe Girard nous ont transmis leur lettre de soutien.

Caro: Bonsoir Christelle. Les assos sont-elles globalement mixtes hommes/ femmes?

Christelle Foucault: Oui Caro. Suivant les sports, la part des filles est plus ou moins importante. Toutefois, dans nos associations, elle est au minimum de 25%, avec la particularité du club de hand qui s’appelle Décalage qui ne comprend que des filles tout comme l’association de golf qui est majoritairement féminine, par exemple.

Caro: Vous parlez de votre rencontre avec Valérie Fourneyron… Qu’attendez-vous d’elle, en plus de son soutien à Paris 2018?

Christelle Foucault: C’est la première fois que les représentants de la FSGL rencontrent un ministre des Sports de plein exercice. Nous l’avons sollicité pour lui présenter la FSGL et évoquer avec elle les sujets sur lesquels nous travaillons: sensibilisation à la lutte contre les discriminations dans le sport, formation des encadrants sportifs,, charte contre l’homophobie et organisation d’événements sportifs tels que le Tournoi international de Paris et la candidature de Paris 2018.

Adam: Arrive-t-il à la FSGL de prendre des positions politiques?

Christelle Foucault: Non! La Fédération se veut apolitique mais lutter contre les discriminations par le sport est un acte politique. Nos rencontres, nos interlocuteurs, nos projets nous amènent à rencontrer des personnalités politiques de toute orientation.

Pierre: Les associations parlent-elles prévention VIH avec leurs adhérents? Considérez-vous que cela doit être leur mission?

Christelle Foucault: Elles n’en parlent probablement pas suffisamment et cela fait l’objet d’un chantier que nous allons ouvrir. Un médecin fédéral a été nommé au sein de la Fédération il y a peu et il est trés sensibilisé à cette problématique et nous aimerions organiser quelque chose pour accompagner les associations dans cette démarche. Nous essayons cependant d’inclure un stand prévention dans toutes nos manifestations et notre partenaire Prends Moi nous accompagne dans ce cadre. Quelques unes de nos associations ont déjà des démarches actives dans la prise en charge de personnes vivant avec le VIH. Le Cercle du Marais en natation dispose de créneaux dédiés aux PVVIH. Il y a d’autres exemples avec diverses formes d’accompagnement.

Stéphane: Combien de personnes environ représente la Fédération?

Christelle Foucault: : Près de 4000 personnes, réparties sur l’ensemble du territoire national, sont adhérentes directes ou affiliées par leur association sportive LGBT.

Stéphane: Êtes-vous en relation avec des associations en dehors de Paris?

Christelle Foucault: Oui! Il y a plusieurs régions où des associations sportives LGBT affiliées à la FSGL sont présentes. C’est notamment le cas dans le Sud-Est, avec Marseille, Nice, Montpellier et bientôt Avignon; la Bretagne et les Pays de Loire comptent aussi plusieurs associations, à Nantes, à Rennes et à Angers. Tours est aussi présente. Lyon dispose d’un bon potentiel. Mais il reste de nombreuses régions à développer.

Ju: aucune dans le Pas-de-Calais ?

Christelle Foucault: Non! pas à ce jour. Il y a un club de rugby féminin à ma connaissance mais qui n’est pas (encore) affilé à la Fédération. Mais nous sommes prêts à vous aider à créer une association si vous avez un projet.

Luc: Quel sera le programme de votre Forum dans le Marais dimanche ?

Christelle Foucault: Dimanche 9 septembre, rendez-vous à partir de 13h à l’Espace des Blancs Manteaux pour une après midi riche en animations. L’accent sera mis sur les démonstrations sportives, du judo, du basket, de la danse à deux et moderne, de la lutte, etc. Une présentation accompagnée d’un petit film retraçant l’historique des Gay Games sera proposée à l’étage. Ainsi que des informations sur les prochains événements sportifs internationaux. Il y aura Anvers (Outgames 2013), Cleveland (Gay Games 2014), et bien sûr vous en saurez plus sur la candidature de Paris, 2018. L’entrée est libre et gratuite et vous pourrez vous renseigner sur les sports proposés par nos associations présentes sur leurs stands.

Yagg: Et Yagg, partenaire de l’événement, sera présent avec un stand!

Christelle Foucault: Pour s’inscrire à l’événement, allez sur notre page Facebook (http://www.facebook.com/events/394921927223752/?ref=ts)

Yagg: Le mot de la fin à notre invitée.

Christelle Foucault: C’est passé trop vite! Poursuivons cette discussion dimanche à l’Espace des Blancs Manteaux où je vous donne rendez-vous à partir de 13h À dimanche, faites du sport!

Print This Post
 
LES réactions (1)
  • Par nyx 09 sept 2012 - 11 H 00

    Bonjour,
    Déjà la ou je suis, il faut avoir de l’argent pour aller dans une associations LGBT. Pour les déplacements et pour pas mal d’autre chose (dans le bon sens du terme)… Alors bonjour le budget sur le long terme… Je pense que pas mal de jeune ou de personne dans ma situation aimerai pouvoir partager des moments avec d’autre comme nous… Mais non au lien de sa bein on reste chez soi et on regarde les autres (qui on les moyens) faire…… Un bon week end à vous.

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.