France
Société | 07.09.2012 - 17 h 32 | 2 COMMENTAIRES
Les LGBT se taillent une place de choix dans la convention démocrate
Publié par
Suite et fin de la Convention très LGBT-Friendly du Parti Démocrate aux États-Unis avec le discours de Barack Obama et des principaux leaders LGBT.

Sans surprise, la convention démocrate a investi Barack Obama pour représenter le Parti démocrate face au républicain Mitt Romney lors de l’élection présidentielle du 6 novembre.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur President Barack Obama’s Remarks at the 2012 Democratic National Convention – Full Speech

OBAMA FAIT ALLUSION AUX GAYS ET AUX LESBIENNES
Barack Obama a tenté de convaincre les électeurs de lui accorder quatre années de plus à la tête du pays, tout en insistant sur le fait qu’il n’était pas une sorte de héros ou de messie qui résoudrait tous les problèmes d’un coup de baguette magique. Comme son épouse (lire Michelle Obama enflamme les démocrates (et les homos) américains), le Président a fait deux allusions aux gays et aux lesbiennes. La première, où il souligne la politique du bouc émissaire des Républicains :

«Nous ne pensons pas que le gouvernement peut résoudre tous nos problèmes. Mais nous ne pensons pas que le gouvernement est la source de tous nos problèmes – pas plus que ceux qui bénéficient d’aides sociales, que les corporations ou les syndicats ou les immigrés ou les gays, ou n’importe quel autre groupe qu’on veut rendre responsable de nos malheurs.»

La deuxième:

«Donc vous voyez, lors de l’élection il y a quatre ans, il ne s’agissait pas de moi. Il s’agissait de vous. Mes chers concitoyens – le changement, c’était vous. C’est grâce à vous qu’une petite fille avec un problème au cœur à Phoenix va pouvoir être opérée parce qu’une compagnie d’assurance ne peut pas limiter sa couverture. [...]

C’est grâce à vous qu’une jeune immigrée qui a grandi ici, qui est allée à l’école ici et qui a juré allégeance à notre drapeau ne pourra plus être expulsée du seul pays qu’elle considère comme le sien ; c’est grâce à vous que des soldats dévoués ne seront pas exclus de l’armée en raison de qui ils sont ou de la personne qu’ils aiment ; c’est grâce à vous que des milliers de familles ont enfin pu dire à leurs êtres chers qui nous ont servi si courageusement: « bienvenue à la maison ».»

[...] Si vous abandonnez l’idée que votre voix peut faire la différence ; alors d’autres voix rempliront le vide: les lobbyistes et les intérêts particuliers ; (…) les politiciens de Washington qui veulent décider de la personne que vous pouvez épouser, ou des choix que les femmes font pour elles-mêmes.»

Lors de la convention démocrate de 2008, le 28 août à Denver, dans le Colorado, Barack Obama avait prononcé les mots gays et lesbiennes. «Je sais qu’il y a des divergences sur le mariage [des couples] de même sexe, mais nous pouvons certainement être d’accord que nos frères et nos soeurs gays et lesbiennes méritent de visiter la personne qu’ils aiment à l’hôpital et de pouvoir vivre sans discrimination.»

SOUTIEN AU MARIAGE POUR TOUS
À Charlotte, il ne l’a pas redit explicitement, mais le Président Obama soutient toujours le mariage pour les couples de même sexe, conformément au programme du Parti Démocrate. Une vidéo diffusée dans la salle de la convention s’était chargée de le rappeler un peu plus tôt.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Stronger Together: Gay Marriage – 2012 Democratic National Convention Video

Ce clip a servi d’introduction au court discours (deux minutes) de Zach Wahls, militant de l’égalité, élevé par deux femmes:

http://www.youtube.com/watch?v=HEspT9urj_M

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Zach Wahls Gay Marriage DNC Speech « My Two Moms » Democratic National Convention
Extrait:

«Le Gouverneur Romney dit qu’il est contre les mariages de même sexe parce que chaque enfant mérite une mère et un père. Je crois que chaque enfant mérite une famille aussi aimante et dévouée que la mienne. Car le sentiment d’avoir une famille vient de notre engagement à passer ensemble les moments difficiles pour pouvoir mieux apprécier les bons moments. Il vient de l’amour qui nous lie les uns aux autres: c’est ça qui fait une famille. M. Romney, ma famille est tout aussi réelle que la vôtre.»

BARNEY FRANK S’ATTAQUE À «MYTHE» ROMNEY
Du côté des intervenants ouvertement gays, on notera les discours du très populaire Barney Frank, qui s’est attaqué à « Mythe Romney » ou celui de Tammy Baldwin candidate ouvertement lesbienne à un siège de sénateur dans l’État du Wisconsin. En marge de la convention, Barney Frank, qui n’est pas connu pour avoir sa langue dans sa poche, s’est attaqué aux homos du Parti Républicain. Il l’a fait au micro du journaliste gay Michelangelo Signorile et en ces termes: « Cela fait 20 ans que j’entends dire que les Log Cabins vont rendre les Républicains meilleurs. Mais ils n’ont fait qu’empirer! »

EVA LONGORIA PAS DU TOUT DESPERATE
Les aficionados de Desperate Housewives auront pu apprécier également l’intervention de la comédienne Eva Longoria, co-présidente du Comité pour la réélection de Barack Obama. L’actrice s’en est pris à la politique fiscale injuste proposée par les Républicains: «La Eva Longoria qui travaillait dans un fast-food aurait eu besoin d’une réduction d’impôt. Celle qui travaille sur les plateaux de cinéma n’en a pas besoin.»

Ainsi s’est conclue une convention à grand spectacle, sans aucun doute la plus LGBT-friendly à ce jour avec ses multiples événements et intervenants LGBT. Le nombre de délégué-e-s LGBT était aussi notablement élevé lors de cette convention: ils/elles étaient 486 (dont 13 délégué-e-s trans’, un record), soit 8% du nombre total de délégué-e-s. Chaque État était représenté par au moins un ou une délégué-e LGBT, souligne Autostraddle (voir le reportage de l’AFP sur les délégué-e-s trans’).

 

Print This Post
Avatar de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef adjoint / Responsable développement. Chef de projet Tetu.com
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (2)
  • Par Phil86 07 sept 2012 - 17 H 41

    Eh bien, voila qui donne du baume au coeur. :-)

     
  • Par etienne 08 sept 2012 - 19 H 32

    Salut à vous.Oh, que la parole est claire, et rafraichissante. Nous sommes à des infinies distances du Georges Walker Bush, parangon d’ineptie.Je ne suis pas un fervent des USA, il s’en faut de beaucoup; mais OBAMA, toute prévention exclue, il n’est pas ordinaire.

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.