Culture & Loisirs
Marches des Fiertés 2014
Sport | 06.09.2012 - 14 h 08 | 7 COMMENTAIRES
Chouette, un nouveau coming-out dans le football américain!
Publié par
Lori Lindsey, l'une des réservistes de l'équipe des États-Unis lors des Jeux olympiques de Londres, sort du placard dans un entretien somptueux à Autostraddle.

Lori Lindsey était l’une des réservistes de l’équipe des États-Unis lors des Jeux olympiques de Londres. Elle a partagé avec humour l’entretien accordé au site lesbien/bi américain Autostraddle, sur Twitter:

tweet Lori Lindsey

«Il va falloir vous asseoir pour celui-ci! Ça va être un vrai choc…»

Lori Lindsey est lesbienne. La footballeuse américaine fait son coming-out deux mois après sa meilleure copine de l’équipe nationale Megan Rapinoe.

Encore un coming-out dans le sport. Au cours d’un entretien somptueux. Questions simples, réponses fulgurantes, beau numéro de ping-pong via Skype. Lori Lindsey explique ses tweets en faveur des droits LGBT:

«Étant lesbienne, je pense que c’est important d’en parler. Ma maman est aussi lesbienne. Mes parents ont divorcé quand j’étais toute petite. Je ne me souviens pas d’eux ensemble. Je ne me souviens que de ma mère avec sa compagne depuis maintenant 25 ans…»

«J’ai fait mon coming-out vers l’âge de 20 ans, poursuit-elle. J’ai toujours considéré que c’était important d’être fière de qui je suis. C’est ma mère qui me l’a appris. C’est mon rôle modèle et mon héroïne».

Lori Lindsey rend aussi hommage à un père qui l’a toujours soutenue dans ses choix de footballeuse ou dans ses choix de vie. L’entretien s’arrête ensuite longuement sur son amitié avec Megan Rapinoe, l’une de ses co-équipières en équipe nationale, dont elle est inséparable:

«Megan et moi avons eu une attirance immédiate l’une pour l’autre mais pas du genre: “j’ai envie de coucher avec toi”. Nous avons les mêmes visions de l’existence, nous avons le même pathétique sens de l’humour qui ne fait rire que nous.»

Megan Rapinoe, qu’elle avait encouragée à faire son coming-out après la Coupe du monde 2011 où les États-Unis avaient été finalistes (victoire du Japon): «Je lui ai dit que ce serait énorme: “Personne n’aura envie de savoir pour moi, mais toi tu es bien plus célèbre que moi. Tu devrais le faire!”».

Voici donc Lori Lindsey également au grand air. Elle explique qu’elle n’a, à sa connaissance, pas été victime de discrimination même si elle se doute que cela doit certainement parler dans son dos de temps à autre.

Et à part ce coming-out? Des idées pour la reconstruction d’un championnat national professionnel aux États-Unis: Lori Lindsey estime qu’il faudrait recommencer sur des bases modestes avec, par exemple, une semi-professionnalisation des joueuses. Et aussi les championnes comme Mia Hamm, la meilleure joueuse de tous les temps avec qui elle a grandi et avec qui elle joué. Le foot. La coach Pia Sundhage, elle aussi ouvertement lesbienne, qui ne porte pas de soutien-gorge mais a remporté 2 médailles d’or, et l’argent en Coupe du monde. L’existence: son statut de «nouvelle» célibataire. Son faible pour la cuisine libanaise ou indienne. La vie au grand air.

Photo via Autostraddle

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: @benedicteliesse

Print This Post
 
LES réactions (7)
  • Par Rock 06 sept 2012 - 14 H 21
    Avatar de Rock

    Huhu ! Un discours positif qui change ! Célébrités françaises, prenez-en de la graine :)

     
  • Par Spyro 06 sept 2012 - 14 H 27
    Avatar de Spyro

    C’est important que Pia Sundhage ne porte pas de soutien-gorge ? Oo

     
  • Par Judith Silberfeld 06 sept 2012 - 14 H 31
    Avatar de Judith Silberfeld

    @spyro Non, pas plus que son faible pour la cuisine libanaise, mais la façon dont Lori Lindsey le raconte dans l’entretien est drôle. Tout l’entretien est à lire (à condition de comprendre l’anglais mais @benedicte ne pouvait pas tout traduire).

     
  • Par sofff 06 sept 2012 - 14 H 54

    J’ai rarement lu un entretien d’un-e sportif-ve aussi remarquable. Complet, passionnant et fun à lire, bien raccord avec la personnalité de cette joueuse. On apprend plein de choses sur Lori qui en tant que « joueuse de l’ombre » de l’équipe n’a que très rarement l’occasion de s’exprimer dans les medias.
    Je suis persuadée qu’il y’aurait bien plus de sportif-ves out (*) si on leur donnait simplement l’occasion de s’exprimer ou si on leur tendait de vagues perches.
    Bénédicte, comment tu sens les choses en France à ce sujet? Avez vous l’occasion de solliciter des personnalités LGBT ‘non Out’ pour des entretiens plutôt ciblés et qui ne souhaitent pas « mettre le pied dans l’engrenage »?

    (*) ‘Out’ au sens le plus médiatique du terme, parce que comme Pinoe, on peut pas dire que ça soit une surprise pour grand monde comme le fait remarquer Lori avec humour dans son tweet.

     
  • Par Caro 06 sept 2012 - 15 H 02
    Avatar de Caro

    Youhouuuuuuuuu \o/ Bravo ! :D

     
  • Par alexdj 06 sept 2012 - 15 H 41
    Avatar de alexdj

    Elle est lesbienne, merde, quel gâchis. (je déconne hein ! ^^)
    Bravo à elle ! :D :D :D

    À part ça sait-on s’il y a des mecs ouvertement gay ou bi dans le football américain ?

     
  • Par Bénédicte Mathieu 07 sept 2012 - 10 H 42
    Avatar de Bénédicte Mathieu

    @sofff C’est un très bel entretien. Une leçon. Tes questions: l’éternel débat de l’oeuf et de la poule ;-)

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.