array(28) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(82) "/2012/09/03/richard-gere-accepte-le-role-damerican-gigolo-a-de-son-sous-texte-gay/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(14) "54.144.110.101" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(14) "54.144.110.101" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(39) "CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)" ["HTTP_ACCEPT_LANGUAGE"]=> string(28) "en-us,en-gb,en;q=0.7,*;q=0.3" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(63) "text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,*/*;q=0.8" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(14) "54.144.110.101" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "51002" ["REDIRECT_URL"]=> string(82) "/2012/09/03/richard-gere-accepte-le-role-damerican-gigolo-a-de-son-sous-texte-gay/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1462560386" }
Ciné, People | 03.09.2012 - 17 h 05 | 0 COMMENTAIRES
  • American Gigolo
  • Richard Gere

Richard Gere a accepté le rôle d’«American Gigolo» pour son sous-texte gay

Publié par
L'acteur américain se confie plus de 30 ans après le rôle d'escort chic qui l'a élevé au rang de sex-symbol planétaire.

S'il fallait citer un film incarnant parfaitement l'esthétique des années 80, American Gigolo (1980), de Paul Schrader (le scénariste de Taxi Driver, entre autres) serait sûrement tout en haut du panier. Au cœur de ce thriller hot et chic, magnifiquement photographié, Richard Gere irradiait de sensualité: Richard torse nu qui travaille ses abdos suspendu par les pieds, Richard en nu frontal (très osé pour l'époque), Richard en costume Armani, Richard qui se trémousse sur la musique de Giorgio Moroder, sur Call Me de Blondie, Richard en décapotable… L'acteur américain gagnait ici ses galons de sex-symbol planétaire et pour longtemps (2 ans auparavant, dans Les Moissons du ciel, de Terrence Malick, c'est pas mal non plus, et 2 ans plus tard, dans Officier et gentleman, de Taylor Hackford, on frôle la réanimation).

COMMUNAUTÉ GAY
Plus de 30 ans après, dans une interview au magazine Entertainment Weekly, Richard Gere confie qu'il a accepté ce personnage d'escort – hétéro, précisons-le –  à Los Angeles en partie à cause du côté crypto-gay du film. Après les défections de Christopher Reeve et de John Travolta (on ne rigole pas), pressentis pour le rôle, Richard Gere n'a eu que très peu de temps pour donner son accord et se préparer: «C'est un personnage qui n'est pas vraiment proche de moi, raconte-t-il, se remettant dans l'ambiance de l'époque. Je ne possède pas de costume. Mon personnage parle plusieurs langues, je n'en parle aucune. Il y a quelque chose de gay qui traverse tout ça et je ne connais rien à la communauté gay. Je voulais m'immerger dans cet univers et j'avais deux semaines pour le faire. Donc j'ai carrément plongé dedans. Si je me souviens bien, la nudité n'était pas prévue dans le scénario, mais cela est venu naturellement au moment du tournage. Je me sentais sûrement vulnérable, mais je pense que c'est différent pour les hommes par rapport aux femmes».

La superbe bande-annonce du film:

Si vous n'arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur American Gigolo (1980) - HQ Trailer

Via Advocate.com.

Print This Post
Profile photo of Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.