Dans un post remarquablement bien documenté, Pedro Garcia (qui fut le temps d’un été stagiaire à Yagg) met en lumière la situation paradoxale des LGBT au Chili: un président de droite (le premier depuis Pinochet) qui fait plus avancer la cause que ses prédécesseurs de gauche. Pour Pedro Garcia, chargé de communication à l’International Gay and Lesbian Human Rights Commission, les «paradoxes, les avancées et les reculs des droits humains des LGBT en Amérique Latine sont sans doute les plus clairement visibles au Chili».

À lire sur le Huffpost Gay Voices [eng].