En mai 2011, à l’aéroport de Norfolk, en Virginie, aux États-Unis, un couple gay a eu la mauvaise surprise de découvrir que l’un de ses bagages avait été ouvert et un gode lui appartenant scotché dessus, recouvert d’une substance grasse et malodorante.

Un an plus tard, les 2 hommes, Christopher Bridgeman et Martin Borger selon l’agence de presse spécialisée Courthouse News Service, viennent de porter plainte contre la compagnie aérienne United/Continental Airlines, rapporte The Bilerico Project. Selon la plainte, déposée le 24 août, les plaignants «ont ressenti un choc et une horreur extrêmes en voyant leur sac et les visages surpris et/ou amusés des nombreuses personnes qui se trouvaient autour du carrousel à bagages. Les plaignants ont ressenti un tel choc et un tel embarras qu’ils ont été obligés de demander à 2 amis de les rejoindre à l’aéroport pour les aider».

Le Huffington Post rapproche cette affaire de celle de l’avocate et blogueuse Jill Filipovic, qui, en octobre 2011, avait retrouvé dans sa valise un formulaire de l’Agence de sécurité des transports (TSA) sur lequel était écrit, à la main, «Éclate-toi». «J’imagine qu’ils ont trouvé un “objet personnel” dans ma valise. Wow», commentait-elle à l’époque sur Twitter. Si l’incident l’avait fait rire, reconnaissait-elle, elle y voyait également une violation totale de sa vie privée et un geste absolument inacceptable.

Photo The Bilerico Project