L’épiscopat français aurait l’intention de célébrer des mariages religieux avant toute cérémonie civile, pour protester contre l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe, révèle ce matin France Inter.

Le raisonnement de l’Église catholique serait le suivant: si le mariage est ouvert aux couples de même sexe, il n’a plus aucune valeur et l’Église peut donc s’en affranchir. Ce projet de l’Église catholique intervient peu de temps après la prière du 15 août, au cours de laquelle les fidèles étaient appelé-e-s à prier pour que chaque enfant soit élevé par un père et une mère.

UNE PROCÉDURE ILLÉGALE
L’article 433-21 du Code pénal dispose pourtant que «tout ministre d’un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil sera puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende». Le mariage civil est une création de la Révolution française. C’est la loi du 20 septembre 1792 qui l’a instauré.

Photo Alvaro Arriagada