array(28) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(102) "/2012/08/16/quand-une-histoire-damour-entre-lancelot-arthur-declenchent-la-colere-des-lecteurs-trices/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(13) "66.249.75.207" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(13) "66.249.75.207" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(63) "text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,*/*;q=0.8" ["HTTP_FROM"]=> string(26) "googlebot(at)googlebot.com" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(72) "Mozilla/5.0 (compatible; Googlebot/2.1; +http://www.google.com/bot.html)" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(13) "66.249.75.207" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "35548" ["REDIRECT_URL"]=> string(102) "/2012/08/16/quand-une-histoire-damour-entre-lancelot-arthur-declenchent-la-colere-des-lecteurs-trices/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1462209094" }
Culture & Loisirs, Livres | 16.08.2012 - 14 h 50 | 0 COMMENTAIRES
  • amazon
  • guy ritchie
  • John Watson
  • Knights of Camelot
  • Lancelot
  • Lancelot and The Wolf
  • le roi Arthur
  • Mirador Publishing
  • Sarah Luddington
  • sherlock holmes

Quand une histoire d’amour entre Lancelot et Arthur déclenche la colère de lecteurs-trices

Publié par
Pour avoir imaginé une romance entre les deux chevaliers, l'auteure Sarah Luddington a fait l'objet de violentes critiques sur Amazon.

Dans la saga The Knights Of Camelot (Les Chevaliers de Camelot), l'auteure britannique Sarah Luddington a revisité l'histoire mythique des chevaliers de la Table Ronde. Elle a aussi choisi de mettre en scène un roi Arthur bisexuel, mais surtout une romance entre lui et Lancelot, notamment dans le premier tome de la série Lancelot And The Wolf (Lancelot et le loup).

Sorti en juin 2011, le livre a été bien accueilli. Mais récemment, une vague soudaine de critiques virulentes a été remarquée par l'auteure sur le site Amazon où les internautes peuvent acheter en ligne ou télécharger la version Kindle du livre, mais aussi poster leurs impressions.

«PERVERS», «SORDIDE» ET «MALSAIN»
Florilège des quelques critiques encore visibles sur Amazon:
«Je ne savais pas que c'était une histoire perverse entre Arthur et Lancelot. (…) C'est juste triste d'avoir détruit une des plus belles légendes de tous les temps.»

«BERK, merci d'avoir bousillé une belle histoire avec laquelle j'ai grandi en en faisant quelque chose de sordide.»

«Malheureusement, la débauche homosexuelle entre Arthur et Lancelot écrase l'intrigue et m'a fait espérer que le livre se termine plus vite. Je suppose que c'est normal dans une romance malsaine, mais pour un mec normal cherchant un livre d'aventure, faut mieux aller voir ailleurs.»

«J'ai acheté ce livre en pensant que c'était l'histoire du Roi Arthur. C'était plutôt Camelot dans Brokeback Mountain. Je peux l'effacer de mon Kindle, mais pas de ma tête. Merci beaucoup.»

«Ça allait, jusqu'à ce que l'homosexualité commence.»

L'auteure, qui travaille aussi chez Mirador Publishing, la maison d'édition qui édite la saga arthurienne, aurait reçu plusieurs mails du même ton.

PAS TOUCHE AUX HÉROS!
«On dirait qu'on peut écrire à peu près tout ce qu'on veut de nos jours, mais suggérer que le roi Arthur et Lancelot étaient amants équivaut à un blasphème», constate l'auteure. Si son livre a reçu d'autres critiques très positives, pour certain-e-s lecteurs-trices, il est inconcevable de prêter une orientation sexuelle autre que l'hétérosexualité aux grands héros médiévaux.

Une hostilité qui n'est pas sans rappeler les débats autour de l'orientation sexuelle d'une autre figure de la littérature, celle du détective Sherlock Holmes. Fans et spécialistes ne sont jamais tombé-e-s d'accord sur la nature de sa relation avec John Watson: amitié très exclusive ou amour platonique, comme dans les derniers films de Guy Ritchie où le sous-texte gay apparaît clairement? Le sujet divise encore…

PAS DE ROMANCE GAY POUR LES HÉTÉROS
Par ailleurs, certain-e-s lecteurs-trices se plaignent très clairement de ne pas avoir été averti-e-s que l'intrigue contenait une histoire d'amour entre deux hommes, et qu'un estampillage «roman gay/lesbien» leur aurait évité de «perdre leur temps». Lancelot And The Wolf aurait donc dû être réservé à un public gay afin de laisser les hétérosexuel-le-s lire leurs romans hétérosexuels, rempli de personnages hétérosexuels, vivant des histoires d'amour rigoureusement hétérosexuelles, sans doute imaginées et écrites par des auteur-e-s hétérosexuel-le-s, eux/elles aussi?

UNE RÉFÉRENCE AUX LÉGENDES ORIGINALES
Sarah Luddington, elle-même bisexuelle et spécialiste de l'histoire médiévale, défend sa romance gay. De plus, elle maintient qu'avoir inclus une relation amoureuse entre les deux protagonistes ne relevait pas que que de la pure invention: «Quand on regarde de plus près les légendes originales, il y a clairement un sous-entendu. Il n'y avait pas que la simple infidélité de Guenièvre dans ce triangle amoureux», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse. Difficile de l'accuser d'une quelconque provocation envers les fans d'histoire médiévale: «On m'a accusé d'écrire des histoires d'amour», confie-t-elle dans sa biographie d'auteure. «Je suis juste une vieille romantique qui croit que l'amour fait tourner le monde.»

Les romans de la saga écrite par Sarah Luddington n'ont pas été traduits en français.

Visuel Enluminure du XIVe siècle (hommage de Ban et Bohort à Arthur)

Print This Post
Profile photo of Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.