Dans Keep The Lights On, le réalisateur américain ouvertement gay Ira Sachs évoque un épisode de sa vie. Fait de joie mais aussi de beaucoup de douleur. Une histoire d’amour qui a duré 10 ans et qui a été rythmé par l’addiction au crack de son compagnon. Son long métrage, bouleversant, qui a reçu le Teddy Award du meilleur film au dernier Festival de Berlin, sortira sur les écrans le 22 août prochain et Yagg vous propose de le découvrir en avant-première le 16 août, lors du Jeudi, c’est gay-friendly!, au Gaumont Opéra Premier, à Paris. Pensez à réserver!

En juin dernier, nous avons rencontré Ira Sachs. Dans la vidéo ci-dessus, il parle des thèmes de son film (addiction, obsession, amour fusionnel) mais aussi d’une tendance du cinéma gay d’aujourd’hui: l’intimité du couple et des individus, à l’image de Week-end, d’Andrew Haigh, sorti récemment. Comme si la question de la visibilité, du coming-out, n’était plus centrale. Une nouvelle ère.