Interviewée sur Europe1, lundi 6 août, la députée UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, actuellement en campagne pour la présidence du parti de droite, a réagi à la prière anti-égalité de l’Église catholique qui ne la «choque pas». «L’Église, les religions, ont le droit et le devoir de se positionner sur les choses de la société, de la famille», a-t-elle affirmé. «Pour moi, le problème ce n’est pas d’officialiser, donner une légitimité à l’union homosexuelle, pour moi c’est tout à fait légitime», a-t-elle expliqué, ajoutant que «la question c’est l’adoption par les couples homosexuels. Personnellement, je n’y suis pas prête, je trouve que ce n’est pas une bonne idée. Je ne suis pas pour une démarche qui peut conduire à l’adoption par des couples homosexuels».

Cliquez sur l’image ci-dessous pour écouter l’interview (à partir de 8:13s):

Très récemment, le même sujet de départ – la prière pour la France du 15 août – a donné lieu à un joli rétropédalage de la part de Nadine Morano, une autre figure de l’UMP, se déclarant d’abord contre sur l’antenne de RTL… puis pour sur son compte Twitter.