Un virage à 180°. Après avoir affirmé lundi 6 août sur RTL qu’elle ne participerait pas à la prière pour la France du 15 août dans laquelle l’Église catholique attaque clairement l’égalité des droits entre homos et hétéros, Nadine Morano fait machine arrière.

Dans un message publié sur son compte Twitter hier après-midi, Nadine Morano affirme: «Merci. j’ai lu l’intégralité de la prière mariale pour l’Assomption je la partage et je la compléterai de ma propre pensée.»

La veille pourtant, la même Nadine Morano affirmait: «L’Église est dans son rôle lorsqu’elle défend des valeurs, et notamment celles du mariage […], mais je suis, en tant que responsable politique, très attachée aux droits de tous les enfants et je m’étais positionnée, lorsque j’étais membre de la commission des droits de la famille en tant que parlementaire, à défendre le droit de tous les enfants, et notamment ceux aussi qui sont élevés par des couples de même sexe».

Merci à @Numanumantius pour l’info.