Après Marisol Touraine, c’est Najat Vallaud-Belkacem qui a elle aussi exprimé son indignation quant à la tenue de séminaires visant à «guérir» de l’homosexualité (lire aussi Un séminaire de l’association Torrents de Vie pour «guérir de l’homosexualité» en Ardèche). La ministre des Droits des Femmes a ainsi fait part de son soutien à AllOut.org: «Je dénonce toutes pratiques assimilant l’homosexualité à une maladie. Ces pratiques sont aussi ridicules que dangereuses car elles poussent les victimes dans une spirale d’auto-destruction, qui peut aller jusqu’au suicide. Je soutiens la mobilisation internationale d’AllOut.org pour la fin de ces “stages” partout dans le monde.»

DÉNONCER L’EXPORTATION DE L’HOMOPHOBIE
Depuis plusieurs semaines, AllOut.org a lancé une pétition et s’est adressé aux gouvernements des pays où ont lieu ces thérapies. «Avec ces actions, notre objectif est de stopper ces séminaires et de mettre en lumière ce réseau aux pratiques souterraines, explique à Yagg Guillaume Bonnet, directeur de campagnes d’AllOut.org. Nous cherchons à dénoncer cette exportation de l’homophobie.» C’est notamment en Argentine que la campagne d’AllOut.org a un impact fort: «Il y a eu un buzz médiatique important et plusieurs réactions au niveau local», affirme Guillaume Bonnet. Un séminaire semblable à celui qui avait eu lieu en France il y a quelques semaines, s’est en effet déroulé à Paranà, ce week-end. Prochainement, c’est une ordonnance géante avec la pétition signée par près de 50000 personnes qui sera déposée au ministère de la Santé argentin.

AllOut.org poursuit actuellement d’autres actions au niveau local dans plusieurs pays où se tiendront prochainement les séminaires des antennes de Desert Stream: l’Australie, le Royaume-Uni, la Finlande, la Lituanie, les Pays-Bas, les Philippines, la Suisse et les États-Unis.

LE MOUVEMENT EX-GAY TOUJOURS ACTIF
Depuis les déclarations d’Alan Chambers, tête de l’organisation Exodus et figure de proue du mouvement ex-gay, la crédibilité des séminaires de «guérison de l’homosexualité» a été remise en cause. Il y a quelques semaines, Alan Chambers a en effet affirmé que ces thérapies étaient non seulement inefficaces, mais aussi dangereuses. Mais plusieurs organisations ont tout simplement choisi de prendre leur distance avec Exodus: «Desert Stream, organisation à laquelle est affilié Torrents de Vie, fait partie de celles-là et va continuer ses séminaires dans plus de 30 pays à travers le monde», déclare Guillaume Bonnet, soulignant ainsi la nécessité de poursuivre les actions pour dénoncer ces thérapies et pousser les gouvernements à agir.

LA MIVILUDES S’ENGAGE
Contactée par AllOut.org, ainsi que par le collectif Trans-Europe, la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) a fait savoir qu’elle s’engageait à surveiller de près Torrents de Vie afin d’établir si ses activités constituent ou non une dérive sectaire.