Il persiste et signe. Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, interviewé par Christophe Jakubyszyn sur BFM TV vendredi 3 août, a réaffirmé qu’il était contre l’ouverture du mariage aux couples homosexuels parce qu’il n’est pas favorable à l’homoparentalité.

[Mise à jour, 16h19]

La vidéo de l’interview. Le passage concernant le mariage et l’adoption est à 11’40 ».

PAS FAVORABLE À L’HOMOPARENTALITÉ
«Je ne suis pas favorable à l’homoparentalité auquel conduirait le mariage gay, explique-t-il. L’homoparentalité conduit à avoir un couple avec un co-parent. On rentre dans un schéma complexe, ce que j’appelle la multiparentalité». Il s’est dit également opposé au statut du beau-parent. «Je ne suis pas non plus favorable au statut du beau-parent. Si vous donnez des droits aux beaux-parents, ce sont des droits que l’on retire aux parents», estime-t-il.

«LA FAMILLE EST UNE VALEUR»
Pour Hervé Mariton, qui anime le courant Réforme et modernité à l’UMP, «un certain nombre de structures de la société sont importantes dans la construction de la société, pour moi la famille est une valeur». Il a ensuite critiqué la politique familiale de la gauche qui selon lui, «est construite sur la destruction du consensus qui fonctionne en France depuis des décennies».

UNE TRIBUNE DANS «VALEURS ACTUELLES»
La veille, il s’était exprimé sur le même sujet quasiment dans les mêmes termes dans une tribune pour Valeurs actuelles intitulée «La clarté, mère des vertus». «Nous ne devons pas nous taire face à la déstructuration de la famille que porteraient l’homoparentalité comme le statut des beaux-parents. Cela conduirait à reconnaître, au fil des recompositions de couple, quatre, cinq ou six parents. Il s’agit alors peut-être d’une tribu mais peut-on, veut-on parler de parents? Quelles obligations, quelles responsabilités? La famille ne peut pas s’inscrire dans la complexité et la précarité.»

 

Photo DR