France
Égalité des droits, Mariage, Société | 25.07.2012 - 17 h 44 | 7 COMMENTAIRES
Le député polynésien Edouard Fritch se veut «un activiste farouchement défavorable» à l’ouverture du mariage
Publié par
«Je ne suis pas un affreux réactionnaire» s'est défendu le député de centre-droit pour qui l'ouverture du mariage n'est pas envisageable en Polynésie.

C’est lors des débats sur le harcèlement sexuel qui ont eu lieu hier à l’Assemblée Nationale, que le député polynésien Edouard Fritch s’est prononcé sur l’ouverture du droit au mariage pour tous les couples. Membre du groupe Union des Démocrates et Indépendants (UDI), il a profité de sa prise de parole pour exprimer son opposition à l’égalité des droits.

LA SOCIÉTÉ POLYNÉSIENNE PAS PRÊTE POUR L’ÉGALITÉ?
Le député a ainsi demandé à la ministre de la Justice Christiane Taubira de consulter l’assemblée locale concernant tous projets ou propositions de lois qui s’appliqueraient en Polynésie, invoquant les différences entre la réalité de la métropole et celle des habitant-e-s des Dom-Tom: «Le christianisme, en particulier, est devenu une valeur de la société polynésienne. La laïcité n’y a pas la même prépondérance que dans l’hexagone. La conception et le rôle de la famille ne sont pas ceux couramment observés en métropole. En d’autres termes, la société polynésienne ne vit pas et n’évolue pas sur les mêmes enjeux sociaux et culturels.»

«JE DEVIENDRAIS UN ACTIVISTE FAROUCHEMENT DÉFAVORABLE A CE PROJET»
Par la suite, Edouard Fritch a précisé sa pensée: sa demande ne concerne pas la loi sur le harcèlement sexuel qu’il votera, mais une autre proposition, celle sur l’ouverture du mariage: «Lorsque le Gouvernement présentera son projet de loi sur le mariage homosexuel, et s’il envisageait de l’étendre à la Polynésie française sans que nous soyons consultés au préalable, alors je deviendrais un activiste farouchement défavorable à ce projet. C’est typiquement le genre de sujet et de loi qui aura un impact social, psychosocial et sociétal important sur la famille polynésienne.»

«DISTINGUER LE SOUHAITABLE DU POSSIBLE»
Le député s’est défendu par la suite d’être homophobe. Pour lui, le mariage pour tous les couples n’est simplement pas réalisable dans l’état actuel des choses en Polynésie: «Je ne suis pas un affreux réactionnaire ou un affreux conservateur, je suis un humaniste et un progressiste qui tient compte des réalités humaines de nos petites sociétés insulaires. L’expérience m’a toujours montré que pour mieux faire évoluer toute une société, dans le sens d’une meilleure justice, d’un meilleur droit et d’une meilleure démocratie, il faut savoir faire preuve de réalisme, comme vous le faites, Madame la ministre, savoir distinguer le champ du « souhaitable » et le champ du « possible ».»

Photo: Capture

 

Print This Post
Avatar de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (7)
  • Par Poteaurose 25 juil 2012 - 18 H 24
    Avatar de Poteaurose

    Les Polynésiens doivent être contents de se voir présentés par leur député comme des catholiques intégristes confits en bigoterie. Particulièrement les Raerae et les Mahu, qui font partie intégrante de cette société, qui de plus fait la distinction entre parent social et parent biologique depuis la nuit des temps à travers l’enfant faamu.

     
  • Par Korial 25 juil 2012 - 18 H 29

    il faut savoir faire preuve de réalisme, comme vous le faites, Madame la ministre, savoir distinguer le champ du « souhaitable » et le champ du « possible ».»

    Meme la gauche fournit des armes aux opposants! Lamentable

     
  • Par helene 25 juil 2012 - 23 H 25

    merci poteau rose de nous rappeler qu’il y a d’autres sociétés que les sociétés monolithiquement hétérosexuelles de par ce mon de et que la civilisation tahitienne était bien plus ouverte que l’occidentale

     
  • Par Patrick Monteau 26 juil 2012 - 1 H 07

    Peut-être qu’un beau macho bien viril genre « Marcel » de « Vistavideo » décoincerait ce Député pas trop farouche mais en tout état de cause la Polynésie française devra se plier à l’ouverture du mariage pour tous si la loi de la République l’y oblige.

     
  • Par tof81 26 juil 2012 - 13 H 06
    Avatar de tof81

    Donc si je comprends son discours, quand on est chrétien on n’accepte pas que tout le monde soit l’égal de l’autre.

    Cela signifie que , pour lui , lorsque l’on est chrétien, on est pour l’inégalité : il y a ceux qui ont tous les droits que la République leur donne et il y a ceux qui sont des sous citoyens, des citoyens de seconde zone (avec moins de droits) dont il ne faut pas s’occuper (ni protéger par la loi).

    Donc, en définitive, pour Edouard Fritch, les valeurs de la religion chrétienne catholique sont contre le fait que certains citoyens aient les même droits que tout le monde. En bref, il dit que le catholicisme est homophobe (puisqu’elle manifeste sont hostilité envers les homosexuels en leur refusant des droits) .

    Pas mal pour une intervention, d’affirmer que le catholicisme est homophobe !!!

    Il faut dire que cela n’engage que lui, pas l’église catholique.

    Je peux comprendre que « l’égalité pour tous » ai un « impact social, psychosocial et sociétal important sur la famille polynésienne » , mais je ne n’accepte pas leur opposition au progrès parce qu’ils sont réactionnaires.

    Le conservatisme des familles polynésienne est une source d’inégalité qui pénalise des familles LGBT sur leur territoire. Qu’est ce qu’ils croient ?, qu’il n’y a pas de LGBT chez eux !
    Peut être qu’ils aimeraient, mais ce n’est pas le cas.

    Pour moi, le conservatisme n’est pas une raison pour justifier leur homophobie (qu’affirme Edouard Fritch).

     
  • Par Hinageshi 27 juil 2012 - 1 H 45
    Avatar de Hinageshi

    Quand on s’est fait élire avec l’appui du multi-délinquant (& multi-condamné) Gaston Flosse, est-on le mieux placé pour donner des leçons ?

    Ici en photo avec son mentor : http://gastonflosse.typepad.fr/mon_weblog/2008/03/clbration-de-la.html

    Ne sont-ils pas mignons avec leurs colliers de fleurs ?
    On croirait qu’ils se marient…

     
  • Par lolotahiti 27 juil 2012 - 18 H 14

    « La conception et le rôle de la famille ne sont pas ceux couramment observés en métropole »

    Tsss, mais Édouard enfin ! Le viol et le tabassage en famille c’est mieux peut-être ?
    Le mariage pour tous est une chance pour faire évoluer la société vers davantage de laïcité. Les religions gouvernent la Polynésie, il est temps que cela cesse !

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.